octobre 28, 2020

You’re Next

youre_next_2013_poster_01

De : Adam Wingard

Avec Sharni Vinson, Nick Tucci, Ti West, Wendy Glenn

Année: 2013

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur

Résumé:

La famille Davison est réunie dans sa maison de campagne pour célébrer l’anniversaire de mariage des parents. Alors que chacun commence à laisser éclater ses frustrations et rancœurs, la maison est prise d’assaut par un groupe de tueurs masqués. La réunion de famille tourne au jeu de massacre, les assaillants tentent de les supprimer un à un. Mais sous ses airs d’innocente petite amie, Erin va s’avérer pleine de ressources…

Avis:

Le film d’horreur est rempli de sous-genres. Il y en a tellement, que parfois bon nombre de ces sous-genres se regroupent au sein d’un même film. Et parfois, il est difficile de les desceller dans le film. Entre le slasher, les possessions, les fantômes, le torture-porn, les animaliers, les zombies les sous-genres ne manquent pas et on a droit à un véritable vivier d’idées. Un sous-genre que l’on voit exploité depuis quelques temps (et qui existe pourtant depuis belle lurette) est le Home Invasion. Vous prenez de gentils sédentaires, des tarés masqués et une grande maison qui se fait envahir pour ces derniers. Si le genre n’est pas nouveau, il connait un regain de vitalité récemment, notamment avec American Nightmare, mais aussi et surtout You’re Next, film qui nous préoccupe maintenant.

hv0PJjqoIfWfi194Z7LH7nKLEx8

Une pause s’impose

Le scénario de You’re Next tient sur la bite d’un pygmée circoncis. La famille Davison se réunit dans une grande maison à la campagne pour fêter les 35 ans de mariage des parents. La table est bien pleine, avec les trois frères et leurs compagnes et la sœur et son copain. Seulement, la famille ne s’attend pas à subir une attaque rapide et violente de trois personnes avec des masques blancs. Malheureusement pour eux, Erin, la petite copine d’un des frères va se révéler être pleine de ressources. Voilà le pitch de départ du film qui reste très simple sur le fond et sur la forme. Mais parfois la simplicité a du bon. Et c’est le cas avec ce métrage qui ne s’embête pas avec la profondeur des personnages, se focalisant exclusivement sur une personne, et qui va droit au but. C’est bien simple, le film démarre au quart de tour et ne laissera pas une minute de répit.

Le film est relativement violent et assez gore. Les meurtres sont sanglants et bien innovants. On aura droit à quelques pièges classiques, mais parfois l’utilisation d’une hache ou d’un mixeur peut se révéler esthétique et donc prenante. Le sang coule, les meurtres s’enchainent et ça fait du bien de voir cela, sans pour autant être putassier comme l’a pu l’être un Evil Dead nouvelle version. La violence sera justifiée avec une révélation finale qui sera plutôt attendue. Et c’est bien là le point faible du film. On se doute très rapidement du pourquoi du comment et on ne sera guère surpris par la tournure des évènements. On sera par contre plus étonné par la puissance et le sang-froid de l’héroïne qui aura une explication plausible bien qu’un poil capillotractée. La narration est assez classique elle aussi, puisque les personnages vont y passer dans un ordre logique et on n’aura guère de surprises.

D’un point de vue casting, Sharni Vinson tient bien la route. Vue dans Bait, film de requins dans un supermarché australien, elle est bien plus convaincante dans You’re Next, athlétique, sévère et touchante. A ses côtés, les autres personnages ont bien du mal à tenir la barre, la faute à un background pas assez léché. Ti West joue un cinéaste désabusé qui ne dure que quelques secondes à l’écran. Nick Tucci n’est guère surprenant et son personnage est vraiment détestable, tout comme celui de AJ Bowen (The House of the Devil, Hatchet 2) qui demeure énervant par sa léthargie. Wendy Glenn est par contre parfaite en connasse de base et elle devient vraiment détestable au fur et à mesure du métrage. On notera aussi la détestable présence de Joe Swanberg dans la peau d’un frère jaloux et imbu de lui-même. Si l’acteur joue bien, son personnage est vraiment chiant.

Quand on y repense plus profondément, on sait pourquoi le film fonctionne malgré on classicisme. Cela tient simplement aux relations entre les personnages de la même famille qui sont vraiment tendues. De ce fait, on repère celui qui s’en fout, celui qui fait chier tout le monde, celui qui est égoïste, etc… On n’aimera aucun des personnages sauf Erin, la copine du frère aîné et qui sera justement la survivaliste du groupe. On s’attache à elle parce qu’elle est rayonnante et souriante, contrairement aux autres personnages qui deviennent très rapidement énervants et détestables. Le choix des masques des tueurs n’est pas anodin non plus. Le blanc dénote sur le noir de la nuit, les masques d’animaux rajoutent une pointe de mystère et font que l’on ne sait pas ce que ressentent les tueurs. Bref, malgré la simplicité scénaristique, le film est très efficace.

you-re-next-10953668peadz

C’est toi le loup!

Au final, You’re Next est un petit Home Invasion classique mais diablement efficace. Doté d’un rythme effréné et de scènes particulièrement violentes (l’utilisation de la hache comme un club de golf), le film fait partie des bonnes surprises horrifiques de l’année 2013. On regrettera peut-être le manque de fond de certains personnages et certaines situations déjà vues, mais ne boudons pas notre plaisir devant ce film qui vaut le coup d’œil!

Note: 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

TrasherNote de Trasher: 17/20 Un Home Invasion efficace, généreux et jouissif.

HerschellNote de Herschell: 16/20 Des personnages que l’on veut voir mort dès le début tellement ils sont insupportables … Et c’est un souhait réalisé dans l’heure qui suit sans une minute de répit.

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « You’re Next »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.