avril 15, 2021

Mon Meilleur Ami

De : Patrice Leconte

Avec Daniel Auteuil, Dany Boon, Julie Gayet, Julie Durand

Année : 2006

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Un marchand d’art fait un pari : il a dix jours pour trouver un meilleur ami. Il se lance alors dans un casting fou pour finalement jeter son dévolu sur un chauffeur de taxi volubile et chaleureux. Il va le séduire pour gagner son pari. Mais peut-on tricher avec l’amitié ?

Avis :

Patrice Leconte est un excellent réalisateur français qui a marqué le cinéma avec des comédies cultes et parfois d’excellents drames. Après avoir commencé ses années 2000 de manière terriblement éclectique, avec deux films en costumes, un drame sombre et une comédie dramatique, Patrice Leconte a envie de faire revivre ses cultes « … Bronzés« , histoire d’explorer un peu plus leur amitié et nous faire rire. Si le film fut un succès en salles, critiques et spectateurs ont l’air de s’être mis d’accord et ce troisième opus pour la bande de potes est un ratage complet.

Ne se reposant pas sur ses acquis, Patrice Leconte revenait toujours en 2006 avec un second film, « Mon meilleur ami« , emmené par un tandem alléchant, Daniel Auteuil et Dany Boon. Or, il se trouve que cette année 2006 ne réussit pas vraiment à Patrice Leconte et Mon meilleur ami sera un échec qui dépassera à peine les deux cent mille entrées.

Avec « Mon meilleur ami« , Patrice Leconte tenait une idée qui avait tout pour être bonne. Malheureusement, pour lui comme pour nous finalement, ce deuxième Leconte de 2006 est loin d’être fameux. Pas vraiment drôle, loin d’être fun, plat, et finalement sans grand intérêt, « Mon meilleur ami » déçoit et se pose dans les Patrice Leconte très oubliables.

François, la cinquantaine, va avoir une terrible révélation lors d’un dîner qu’il pensait entre amis. Ce soir-là, François va apprendre qu’il n’a aucun ami et qu’il est un homme très égoïste, qui ne voit que de l’intérêt chez les autres. Voulant prouver qu’il n’est pas comme ça, il prend un pari, présenter d’ici dix jours son meilleur ami, mais François n’en a pas. Se cherchant un ami à tout prix, il va alors jeter son dévolu sur Bruno, un chauffeur de taxi moyennement sympathique à ses yeux, mais comme il l’a croisé quelques fois et qu’en plus de ça, Bruno a l’air facile, pourquoi pas…

Patrice Leconte, même si tout n’est pas parfait dans sa filmographie, est un cinéaste que j’ai toujours apprécié, surtout quand il fait de la comédie. Des films comme « Les Bronzés » et sa suite, « Ridicule« , « Les grands Ducs« , sont des œuvres qui m’ont fait rire, et même touché et avec un synopsis comme celui de « Mon meilleur ami« , il y avait vraiment de quoi faire et l’idée, chez Leconte, était alléchante. Malheureusement, comme je l’évoquais plus haut, « Mon meilleur ami » fut une triste déconvenue.

Si l’intrigue en elle-même n’est pas mauvaise, on sera étonné que Patrice Leconte ennuie avec cette histoire d’homme cherchant un meilleur ami à tout prix. Dans cette quête d’amitié, les éléments sont pourtant là. Le scénario enchaîne les rebondissements improbables, les rencontres hasardeuses ou pas. Les personnages sont plutôt attachants, et plus largement, « Mon meilleur ami » trouve une jolie morale. Une morale sur l’amitié certes attendue, mais elle reste universelle et jolie. Pourtant, et très étonnement, malgré tout ça, le film de Patrice Leconte n’arrive pas à décoller et l’ensemble si sympathique soit-il, laisse un sentiment de préfabriqué et de déjà-vu.

De plus malgré, les rencontres et les rebondissements, « Mon meilleur ami » est plat. On sent bien la volonté de Patrice Leconte dans ce scénario, pour offrir un divertissement des plus sympathiques, mais le film ne réserve aucune surprise et très vite, on en comprend le schéma et tout, absolument tout, est prévisible, hormis l’aventure « Qui veut gagner des millions » qui, pour le coup, redonne un petit de piquant à l’ensemble, même si là encore, on va très vite comprendre où cet événement veut nous emmener.

Ce sentiment de plat et de déjà-vu, on le retrouve aussi du côté de la mise en scène de Patrice Leconte, qui livre là un film totalement anodin. « Mon meilleur ami« , c’est un film qu’on a déjà vu cent fois et bien mieux ailleurs. Patrice Leconte enchaîne ses scènes sans dynamisme, sans comédie, et le tout apparaît comme forcé. Aucune scène ne vient frapper les mémoires, et même si l’ensemble se laisse regarder, il est vrai que le tout est peu attrayant et l’on finit par s’ennuyer.

Le tandem Daniel Auteuil/Dany Boon était l’un des arguments curieux qui me poussait aussi à me lancer dans ce Leconte et c’est peut-être là qu’on y trouve une surprise. Si les personnages peuvent ressortir comme attachants, on ne peut pas dire non plus qu’ils soient touchants. Mais la surprise ne vient pas de ça, non, ce qui est étonnant ici, c’est que Daniel Auteuil en fait trop, grossit le trait de cet homme, alors que Dany Boon, finalement, est celui qui s’en sort le mieux, apportant une touche insoupçonnée de tendresse.

« Mon meilleur ami » est donc une belle déception. Comédie vue et revue, comédie dont l’humour peine à décrocher un sourire, Patrice Leconte se pose dans les films qui offrent peu d’intérêt. Certes, l’ensemble, entre ennui et quelques petits instants un peu plus intéressants, se laisse regarder, mais au finalement, ce « … meilleur ami » restera fort oubliable, surtout dans la filmographie de Patrice Leconte. Décidément 2006, ce n’était pas son année.

Note : 07/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.