octobre 24, 2021

Petits Meurtres Entre Nous

Titre Original : Head Above Water

De : Jim Wilson

Avec Harvey Keitel, Cameron Diaz, Craig Sheffer, Billy Zane

Année : 1996

Pays : Etats-Unis

Genre : Comédie, Thriller

Résumé :

Comment garder la tête au-dessus de l’eau avec un mari juge, un ancien compagnon envahissant et un cadavre ?

Avis :

Réalisateur et producteur américain, Jim Wilson fait partie de ces réalisateurs quasiment inconnus, qui ont eu une petite carrière en réalisation, mais cette dernière n’a jamais vraiment décollé, et du coup, Jim Wilson a laissé tomber. Du coup, on retrouvera plus facilement le nom de Jim Wilson à la production et plus particulièrement du côté de films avec Kevin Costner, Wilson et Costner étant potes, Wilson aura mis des billes dans « Stacy’s Knights » qu’il a lui-même réalisé, « Revenge« , « Bodyguard« , « Wyatt Earp« , « Postman« , « Une bouteille à la mer » ou encore « Mr. Brooks« .

Troisième film pour Jim Wilson (le réalisateur vient de passer dix ans sans réaliser), ce dernier revenait avec « Petits meurtres entre nous« , une petite comédie noire aux allures de thriller aussi cool que déjanté. Simple et facile, cool et efficace, « Petits meurtres entre nous » se pose comme un effet boule de neige. Si Jim Wilson va mettre un peu de temps à poser son film, une fois ce dernier installé, « Petits meurtres entre nous » se transforme en une comédie irrésistible, qui ne cesse de repousser encore et encore l’embrouille de son intrigue. Totalement méconnu, totalement oublié, il faut dire que le film n’existe qu’en VHS, le film de Jim Wilson est une bonne trouvaille qui mérite bien qu’on la sorte de l’ombre.

Nathalie est une jeune femme qui a eu une jeunesse chaotique, entre violence, drogue et alcoolisme, mais tout ceci a pris fin quand elle a fait la rencontre de George, un homme plus âgé qu’elle, qui de surcroît est juge d’instruction, et même l’un des plus sévères. Folle amoureuse, Nathalie s’est mariée avec George et depuis, elle vit le parfait amour. Un été, Nathalie emmène George dans la maison de ses parents qui se trouve sur une petite île privée, où ne réside qu’un autre habitant, Lance, le meilleur ami de Nathalie. Alors que George et Lance sont partis pêcher pour la nuit, Nathalie va recevoir la visite impromptu de Kent, son ex petit ami et à partir de ce moment là, cette vie si merveilleuse va prendre fin…

« Petits meurtres entre nous » ou la découverte par hasard grâce à une rétrospective… Film totalement inconnu au bataillon, alors qu’il tient un casting des plus alléchants, film qui était passé inaperçu lors de sa sortie en salle et tombe dans les limbes de l’oubli aujourd’hui, je me suis arrêté sûr ce troisième métrage de Jim Wilson, et sans que ce film soit extraordinaire non plus, ce « Petits meurtres entre nous » m’a fait passer un chouette moment. Un moment de ceux qui nous font sourire, de ceux qui, partagés entre qualités et défauts, nous prennent dans leurs filets et finalement, une fois le générique arrivé, on se dit que c’était quand même cool comme film.

« Petits meurtres entre nous » est un film qui n’invente rien et de manière générale, on peut même dire que ce film tutoie le déjà-vu. On peut citer plein d’exemples de petites réunions comme ça, qui finissent par partir en vrille, d’ailleurs, ce qui est top avec ce film, c’est que Jim Wilson n’essaie à aucun moment de réinventer « le genre ». Non, il va s’amuser avec ce que l’on connaît déjà du genre. Pourtant, malgré son côté déjà vu, « Petits meurtres entre nous » fonctionne assez bien, et l’on se laisse très volontiers entraîner dans sa petite folie. Le scénario est souvent facile, il tient des incohérences et s’il est un peu long à se mettre en place, Jim Wilson arrive à nous accrocher et plus son intrigue se dévoile, plus son film devient amusant. Évidemment, on imagine très bien ce qu’il va se passer dans les grandes lignes, on pourrait même dire que l’ensemble est assez cliché dans un sens, mais le tout est fait et livré avec tellement d’humour, tellement de fun, et son final navigue tant dans le n’importe quoi, qu’au final, c’est irrésistible. On appréciera aussi que Jim Wilson intègre dans son film un petit mystère, car au milieu de cet effet boule de neige, il y a un doute qui subsiste : assassinat, malchance, concours de circonstance ? Et ça, c’est assez génial, car ce doute donne envie de se replonger dans le film, histoire d’être sûr et certain qu’on ait compris toutes les subtilités du film.

Du côté de la mise en scène, « Petits meurtres entre nous » n’a rien d’extraordinaire, l’ensemble est même assez simple et l’imagerie est loin d’être terrible, mais pourtant, là encore, Jim Wilson peut surprendre, livrant un film entraînant et efficace. Un film qui certes met un peu de temps à démarrer, mais une fois qu’il est lancé, il passe de la petite comédie noire aux allures de thriller, à quelque chose de déjanté, qui conclut cette histoire de façon totalement burlesque et folle.

Jim Wilson a pris aussi le parti de faire un film qui fonctionnerait grâce à l’alchimie entre ses personnages et s’il est vrai que Billy Zane et Craig Sheffer sont un peu mis de côté, avec le duo improbable que forment Cameron Diaz et Harvey Keitel, il y a vraiment de quoi s’amuser.

« Petits meurtres entre nous » fut donc la bonne petite surprise de ma soirée. C’est un film dont je n’attendais rien du tout, l’idée qu’il ne soit jamais sorti en DVD me poussait à me dire que je me lançais dans une séance au mieux nanardesque, au pire dans un navet, mais finalement, le film de Jim Wilson est loin de tout ça. Fun et amusant, cette intrigue à effet boule de neige, même si elle peut résonner comme facile et cliché, m’a fait passer un bon moment et son final a ajouté encore une petite touche de délire qui fait que, mine de rien, le film restera en mémoire. Très facilement trouvable en VHS pour trois fois rien, si jamais l’envie vous en dit, laissez-vous tenter, car le film de Jim Wilson vous fera passer un chouette moment et au-delà de ça, il mérite bien un peu plus de lumière.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.