mars 1, 2021

Toi. Moi. Et les Etoiles T.01 – Nelly Weaver

Auteure : Nelly Weaver

Editeur : auto-édition

Genre : Romance

Résumé :

À 17 ans, Livie a tout quitté. Sa vie, sa famille, ses amis pour se construire une nouvelle vie. Elle n’a donné aucune explication à son geste et n’a laissé aucune adresse. 3 ans plus tard, quand elle croise un fantôme de son passé, ses angoisses ressurgissent. Alors qu’elle tente désespérément de ne pas rouvrir d’anciennes blessures, Ethan va s’y engouffrer et demandera des explications. Pourquoi la seule fille qu’il ait aimée l’a-t-elle abandonné de la sorte? Qu’a-t-elle tenté de fuir, et pourquoi ? Tant de questions restées sans réponses, qu’il compte bien percer à jour.

Avis :

Que ce soit pour les jeunes adultes, ou les adultes tout court, les histoires d’amour marchent toujours aussi bien dans le domaine littéraire. Toi. Moi. Et les étoiles. ne fait pas exception. Le premier tome utilise tous les codes nécessaires pour attirer son public et le garder accrocher : des héros au caractère bien trempé, des « bad boys », du romantisme, du mystère, de la violence, des scènes de sexe endiablées et des relations de tous genres.

Le premier tome de Toi. Moi. Et les étoiles navigue entre le passé et le présent. Les protagonistes se connaissent depuis leur enfance ; de terribles drames enfouis ressurgissent pour les malmener alors qu’ils se sont émancipés. Dès les premières pages, le lecteur comprend qu’un ancien secret ternie les relations des héros. Petit à petit, grâce aux passages qui se déroulent des années auparavant et à quelques termes bien placés, le lecteur parvient enfin à discerner ce qui se passe. L’autrice nous révèle, un peu plus tard, tous les tenants et aboutissants du mystère, de sorte que le lecteur n’est pas frustré par une attente interminable, et que ses soupçons se trouvent confirmés au moment adéquat.

La révélation ne gâche en rien la suite de la lecture ; les implications et conséquences découlant du drame s’avèrent multiples et non encore résolues. L’histoire a du rythme, on ne s’ennuie pas une seconde. Et le terrible secret, bien que douloureux, nous captive avec intérêt. Alors attaché aux protagonistes, le lecteur ne souhaite plus qu’une chose : que les personnages se vengent pour retrouver leur dignité et passer à autre chose.

Les dialogues nous touchent. Bien construits, ardents et au vocabulaire vivace, ils nous aident à mieux percevoir les personnages. Ils permettent également à l’histoire de ralentir, de se poser, notamment entre deux passages plus vifs, alternant entre disputes, scènes de sexe et passages romantiques. A ce propos, le personnage le plus amoureux de l’histoire pourra sans doute paraître quelque peu niais ou fleur bleue à ceux qui ne sont pas sensibles aux termes délicats ou très engagés. D’autant plus qu’il semble représenter le parfait stéréotype du bad boy romantique. Pourtant, ses mots s’avèrent bien choisis, en tombant toutefois, quelque fois il est vrai, dans le cliché. Le protagoniste doit être accepté tel qu’il est, avec ses frasques, ses attitudes et son passé mouvementé. Ses expressions crues ou, au contraire, exaltées, lui correspondent tout à fait ; on imagine parfaitement une personne de sa trempe.

Le personnage féminin, tout aussi attachant, nous charme d’emblée par sa délicatesse et tous les mystères qui l’entourent. On apprend à la connaître, pas à pas, en même temps que les autres personnages la redécouvrent. Histoire d’amour et de famille, le premier tome de Toi. Moi. Et les étoiles constitue à la fois un roman à l’intrigue peu originale et un récit captivant. L’autrice décrit les émotions avec emphase, intercale avec intelligence les points de vue, et nous entraîne dans une aventure haletante, à la fin dramatique. Même si certains faits restent attendus, le lecteur se laisse emporter, se laisse séduire. Nelly Weaver crée des individus à l’essence de vie mémorable ; les portraits saisissants, même ceux des personnages secondaires, nous marquent.

Comme nombre de récits de ce genre, le premier tome de Toi. Moi. Et les étoiles se répète dans quelques-unes de ses scènes de sexe. Certaines restent intéressantes en tant que telles, étant donné les réticences, souffrances et angoisses des personnages, quand d’autres se ressemblent sans autre intérêt que d’émoustiller le lecteur. L’effet est garanti : l’autrice s’exprime avec chaleur tout en ne dévoilant que le strict nécessaire pour que notre imagination fasse le reste.

Le premier tome de Toi. Moi. Et les étoiles marque le début d’une histoire familiale et sentimentale qui regroupe tous les éléments pour rester prenante. Néanmoins, il est à espérer que d’autres mystères ou révélations s’inviteront à la partie pour ne pas nous lasser par une relation répétitive qui risque de manquer d’intérêt une fois qu’elle sera pleinement installée. Les dernières phrases confirment que l’autrice possède plus d’un tour dans son sac et que son histoire n’a pas fini de nous surprendre. De plus, la relation fraternelle est intéressante, mettant en avant des problèmes d’éducation et une manipulation enfantine forte, que le passage à l’âge adulte n’a pas atténué, loin de là. Un roman à la composante psychologique intrigante, qui cache bien plus de pépites que ne le laisse penser le résumé.

Note : 16/20

La chronique vous a donné envie de lire ce roman ? Cliquez-ici https://bit.ly/3cHzXZu pour acheter l’ouvrage et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.