Million Dollar Crocodile

crocodile-vf

Titre Original: Bai Wan Ju E

De : Sheng Lin Li

Avec Barbie Hsu, Guo Tao, Suet Lam

Année : 2012

Pays : Chine

Genre : Action

Résumé :

Un crocodile géant de 10 mètres s’échappe d’un restaurant et se rend en ville pour détruire absolument tout ce qui se dressera sur son chemin afin de se rendre à son antre. Dès lors, des mercenaires se lancent à sa poursuite pour l’abattre et toucher une forte récompense.

Avis :

Il est très difficile de faire un film avec un crocodile géant sans tomber dans la démesure ou dans le n’importe quoi. Il suffit de regarder des films de la boîte de production The Asylum comme le film Supercroc pour s’en rendre compte. Entre des effets spéciaux souvent ratés et un scénario qui ne tient pas la route, les crocodiles ne sont pas forcément gâtés dans le septième art. Néanmoins, certains films ne sont pas à jeter, comme en attestent les forts sympathiques Lake Placid ou encore Solitaire de Greg McLean. Mais Million Dollar Crocodile s’inscrit dans une autre branche du film de crocodiles. Délaissant un petit peu l’horreur, il s’axe plus autour de la comédie et du film d’aventure. Le résultat en est-il mieux ? Pas si sûr, même si l’on reste devant un petit spectacle honnête.

120731_yn4e1_aetd_million_crocodile_sn635

C’est l’heure du 4h !

Le scénario s’articule autour d’un crocodile géant, d’une bande de chasseurs débiles et d’un petit garçon très attachant. Amao est un crocodile géant qui vit dans un parc de crocodiles presque à l’abandon. Pour subvenir à ses besoins, le gérant vend Amao et ses derniers crocodiles à un restaurant spécialisé dans la préparation de viande de crocodiles. Mais Amao arrive à se sauver et sème la zizanie dans la région. Mais lorsque le crocodile bouffe un sac contenant 100 000 euros, il devient une cible pour beaucoup de monde. Si le pitch de départ peut sembler stupide, l’histoire se suit sans déplaisir car elle essaye d’éviter tous les écueils du genre. Le côté comique burlesque est très rapidement mis en avant avec des personnages profondément stupides comme la bimbo ou le restaurateur sans scrupules. Mais le réalisateur n’oublie pas pour autant les moments de stress, reprenant des recettes déjà vues, mais qui sont faites de manière adéquates et sans être tape à l’œil. Alors il est vrai que l’on peut croire en quelque chose de bête et de trop grand public, et ce n’est pas faux. Avec cette jaquette, on pense tomber dans un film d’horreur mais il s’agit d’un film plutôt familial malgré quelques scènes dures, comme lorsque le type se fait bouffer par plein de petits crocodiles ou encore lorsque les enfants se baignent en présence du crocodile.

L’humour viendra de deux choses : les personnages et les musiques. Parmi les personnages, on retrouve des stéréotypes comme la nana superficielle de base qui ne veut que récupérer son pognon, le restaurateur sans scrupules qui veut juste se sauver la face, le policier raté qui rêve d’un coup d’éclat ou encore l’éleveur de crocodiles mystérieux. Tout ce petit monde joue de manière inégale. Par exemple, l’actrice jouant la bimbo est catastrophique. Il faut dire aussi que la version française n’arrange rien, mais elle surjoue sur tous les plans, hurlant comme une hystérique et se décrédibilisant à chaque plan. Et cela marche aussi pour le restaurateur et ses acolytes qui sont d’une grande stupidité et dont les acteurs sont très mauvais. Heureusement pour nous, l’acteur jouant le flic raté est très touchant et très crédible, malgré quelques lourdeurs dues au scénario. Celui qui joue son fils est excellent aussi et c’est surement le meilleur acteur du film alors que ce n’est qu’un enfant ! Enfin, l’éleveur de crocodiles est parfait dans son rôle. Au niveau musical, chaque personnage correspond à un genre et ce n’est pas pour leur rendre honneur A chaque fois que la grognasse pointera le bout de son nez en râlant, on aura droit à une musique débile. Du coup, c’est encore plus dur de rentrer dans le film quand elle apparait. C’est dommage car cela nous fait complètement sortir du métrage.

Fort heureusement, tout n’est pas sombre au tableau. Le crocodile géant, Amao est finalement le plus gros atout du métrage. Là où certains films pêchent par la présence du prédateur, le réalisateur a su utiliser à bon escient la présence du reptile. Imposant mais crédible, la bestiole n’en demeure que plus réelle. Ses apparitions sont intéressant et ses attaques relativement puissantes, comme la scène dans la maison qui est très bien réalisée et tout à fait probable. Mais la chose la plus sympathique du film, c’est le côté touchant et émotionnel du métrage. La fin est particulièrement intéressante car elle reste assez puissante dans son dénouement et on ressentira un petit pincement au cœur. La preuve que le film fait son job malgré quelques moments improbables et des longueurs.

million-dollar-crocodile-05

Je suis un excellent acteur !!!!!!!!!!!!!

Au final, Million Dollar Crocodile (ou Croczilla) est un petit film chinois avec un crocodile géant qui n’est pas déplaisant. Il souffre malheureusement d’une direction artistique douteuse et de quelques longueurs qui plongent le spectateur dans une certaine léthargie. Néanmoins, le crocodile est bien exploité et certains passages sont prenants. Pari à moitié réussi, d’autant plus qu’il ne peut pas s’adresser à un public trop jeune à cause de certaines séquences assez violentes.

Note : 09/20

Image de prévisualisation YouTube

Par AqME

TrasherNote de Trasher: 13/20 Ça a beau être con et mal joué, ça reste sympa à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net