janvier 19, 2021

Le Dernier de la Liste

Titre Original : The List of Adrian Messenger

De: John Huston

Avec George C. Scott, John Merivale, Kirk Douglas, Dana Wynter

Année: 1963

Pays: Etats-Unis

Genre: Policier

Résumé:

Adrian Messenger confie à son ami Anthony Gethryn la mission d’enquêter sur une liste de onze personnes. Lorsque Messenger se tue dans un accident d’avion, Gethryn continue ses investigations et découvre que tous les noms de la liste sont ceux de personnes récemment disparues dans des accidents. Gethryn va tout découvrir lors d’une chasse aux renards…

Avis:

Immense réalisateur américain, John Huston, c’est une quarantaine de films et plus d’un sont devenus des classiques du cinéma américain. « Le faucon Maltais« , « Moby Dick« , « Quand la ville dort« , « Le trésor de la Sierra Madre« , « L’homme qui voulut être Roi » sont autant de bijoux que John Huston laisse en guise d’héritage.

Placé au beau milieu de sa filmographie, « Le dernier de la liste » est un film sur lequel j’ai voulu m’arrêter à cause de son casting. Oui, ce n’est pas tous les jours qu’on peut voir réunis sur le même écran, Tony Curtis, Robert Mitchum, Kirk Douglas, Frank Sinatra, Burt Lancaster et George C. Scott. Pensant trouver un polar, et l’espérant d’aussi belle qualité que « Quand La ville dort« , j’ai malheureusement assez vite déchanté face un film qui tient une idée sympathique, mais qui n’arrive jamais à entraîner pleinement dans son intrigue. Ainsi donc, je ressors assez mitigé de ce John Huston cru 1963. Dommage.

Adrian Messenger est un homme riche et bien installé. Un jour, il confie à l’un de ses amis, Anthony Gethryn, la mission d’enquêter sur une liste de noms. Lorsque Messenger est tué dans un attentat sur un avion dans lequel il se trouvait, Gethryn va découvrir que tous les noms de la liste ou presque sont tous mort dans les cinq dernières années et tous sont morts dans des accidents. Gethryn, aidé d’un rescapé du crash de l’avion, un Français du nom de Raoul Le Borg, vont alors découvrir que tous ces morts sont liés à une affaire qui se serait passée pendant la guerre, quelque part en Birmanie.

« Le dernier de la liste » s’annonçait comme un bon polar, ou du moins un bon petit film d’enquête, avec mystères, indices, et peut-être même complot. Et il est vrai que d’entrée de jeu, le film de John Huston laisse transparaître tous ces éléments. Malheureusement, très vite, le film de John Huston va avoir du mal à nous embarquer dans son intrigue et ce sentiment va être assez agaçant, car en arrière-fond, le film a pas mal d’éléments intéressants. On commencera par la mise en scène de John Huston qui dégage un certain cachet. Son film a une ambiance, et au-delà de ça, « Le dernier de la liste » est bien filmé, avec de jolis cadres, et des séquences qui prises seules, sont assez extraordinaires. De plus, le noir et blanc a très bien vieilli et le film de John Huston est un petit plaisir pour la rétine.

On ajoutera à cela un casting absolument fou. Un casting parfait en tout point. Mais aussi un casting loin de l’idée qu’on s’en faisait, car « Le dernier de la liste » tient un mystère. Ici, hormis Georges C. Scott et Jacques Roux et accessoirement Kirk Douglas qui apparaît plus d’une fois sous ses véritables traits, le reste du casting est totalement grimé. Grimé à un point qu’ils en sont méconnaissables, ce qui en fait l’un des mystères du film. Ainsi, John Huston nous propose de nous amuser à trouver qui est qui, derrière des maquillages assez fous, qui changent totalement ces acteurs. Un petit jeu donc qui pique grandement l’intérêt et qui surtout se fait très plaisant. Un mystère qui tombera génialement après le générique final, et c’est assez fou, car hormis Robert Mitchum, je n’avais de manière personnelle reconnu personne.

Mais voilà, si d’un côté on a une bonne mise en scène, un casting royal, et surtout un petit jeu de reconnaissance faciale plutôt sympa, « Le dernier de la liste« , c’est aussi une intrigue et une enquête qui n’arrivent jamais pleinement à nous embarquer. En fait, et c’est ce qui est assez étonnant, c’est que John Huston nous passionne et nous fascine plus de par son petit jeu qu’il a instauré que par son histoire elle-même, qui est loin de se faire passionnante. Une histoire qui apparaît même comme confuse et dont on a du mal à en comprendre pleinement tous les aboutissants et ça, c’est vraiment dommage. « Le dernier de la liste« , dans un sens, donne l’impression que le réalisateur s’est plus amusé à grimer ses acteurs que tenir une histoire qui se tient et surtout qui nous tienne, car si l’on ne s’ennuie pas devant ce film, c’est surtout grâce à cette idée.

« Le dernier de la liste » se pose donc comme une déception. John Huston nous offre certes un petit jeu amusant avec tous ces immenses comédiens cachés par des maquillages fous, mais cette idée, si bonne et drôle soit elle, n’arrive pas à tenir sur la longueur, car le réalisateur délaisse quelque peu son intrigue et ainsi, cette dernière se fait très peu prenante. Dommage, vraiment dommage.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.