novembre 30, 2020

Ratched Saison 1

D’Après une Idée de : Evan Romansky et Ryan Murphy

Avec Sarah Paulson, Finn Wittrock, Cynthia Nixon, Jon Jon Briones

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 8

Genre : Thriller

Résumé :

Comment l’infirmière Ratched est devenue au fil des années un monstre ? Cette série a pour but de le raconter, un meurtre à la fois…

Avis :

« Ratched« , c’est la collaboration entre deux scénaristes et showrunner d’Hollywood. Et si, Evan Romansky ne parle pas à grand monde et c’est normal, puisque « Ratched » est sa première création, le nom de Ryan Murphy est quant à lui bien plus évocateur. Showrunner star d’Hollywood, cela fait presque une vingtaine d’années que Ryan Murphy nous fait vibrer avec ses séries. À son actif ? « Nip/tuck« , « Glee« , « American Horror Story« , « Scream Queens« , « Feud« , « Pose« , « The Politician« , « Hollywood« … Bref, du très lourd.

Toujours là où on ne l’attend pas, Ryan Murphy, aidé donc d’Evan Romansky, débarque avec une série préquelle au chef-d’œuvre de Miloš Forman, « Vol au-dessus d’un Nid de coucou« . Pour cela, bien avant que Jack Nicholson suive les thérapies de l’infirmière Ratched, les deux showrunners se sont attardés sur le personnage de Mildred Ratched. Qui est-elle et comment est-elle devenue infirmière ? Partant sur une base de huit épisodes d’une cinquantaine de minutes chacun, « Ratched » va précisément répondre à ces questions et entre fascination, grandiose et portraits tous plus hauts en couleur les uns que les autres, « Ratched » se pose comme une bonne série, dont on attend avec beaucoup de curiosité une saison deux.

Californie 1947, Edmund Tolleson vient d’être interné pour le meurtre de six moines à l’hôpital psychiatrique de Lucia, un établissement dirigé par le Dr Richard Hanover. Mildred Ratched est une ancienne infirmière militaire. Mildred est froide, manipulatrice et elle n’a qu’un seul but, intégrer l’équipe de cet hôpital et pour cela, elle est prête à tout. Après un entretien positif avec le Dr Hanover, Mildred a la désagréable réponse qu’il n’y a pas de place pour elle, l’équipe étant au complet… Pas grave, Mildred va se créer sa place et une fois fait, elle pourra mettre à exécution son plan.

« Ratched » ou la bonne surprise de cette rentrée 2020. Faire une série pour partir à la découverte de l’horrible infirmière Ratched du chef-d’œuvre de Forman, il fallait y penser, et l’idée même était aussi osée qu’originale et « Ratched » se pose aisément comment une série intéressante et prenante.

Ce qui fait la force de « Ratched« , c’est son personnage principal, tenu par la muse de Ryan Murphy, l’incroyable Sarah Paulson, qui trouve encore une fois un rôle à sa mesure. Ce qui est très bon avec « Ratched » et son personnage, c’est que celui-ci se fait de plus en plus nuancé au fur et à mesure des épisodes. Machiavélique et sans faille en début de show, peu à peu, Mildred Ratched prend beaucoup de profondeur et se fait aussi touchante qu’intrigante et glaçante. Puis derrière ce personnage, « Ratched » est une série qui est intéressante. C’est une série riche que tiennent là les deux showrunners. Alors tous les points de la série ne seront pas à la même hauteur, on a même quelques récurrences chez Ryan Murphy, qui sont moyennement convaincantes, mais sur l’ensemble de la série, « Ratched » tient plus d’éléments et d’intrigues forts que d’autres qu’on aurait envie de remettre en question. Ainsi, tout ce qui tourne autour du prisonnier et de son rapport avec Ratched est très intriguant. Tout ce qui tourne autour du Dr Hanover est très bien aussi, même s’il faut bien l’avouer que c’est parfois un peu tiré par les cheveux et là, on pense à tout ce qui fait autour de Sharon Stone. Alors oui, quel plaisir de revoir l’actrice légendaire dans ce rôle qui lui va comme un gant, mais force est de constater qu’il faut être très ouvert.

Ce qui fonctionne très bien avec « Ratched » aussi, c’est la force de ses personnages récurrents. Ainsi, des personnages qui semblaient presque anecdotiques, comme celui incarné par Judy Davis ou encore l’affolante et terrifiante Sophie Okonedo, s’étoffent et prennent beaucoup d’ampleur au fur et à mesure que les épisodes avancent et l’on se retrouverait presque aussi passionné par ces personnages que par l’évolution de Mildred.

Si « Ratched » tient une bonne intrigue, c’est aussi une série qui esthétiquement parlant est incroyable. On pourrait presque dire que c’est un choc, tant les décors sont beaux, la reconstitution est remarquable, les costumes magnifiques et les ambiances sont folles. Car oui, Murphy et Romansky ont eu les moyens de leurs ambitions et « Ratched » se pose comme une série très riche en ambiances. Que ce soient les scènes dans l’asile, les moments plus politiques, ou encore quand la série va dans le drame, dans l’absurde parfois ou encore dans de petites séquences de guerre, ou même qu’elle essaie de faire dans l’horreur ou du moins de la mise sous tension, « Ratched » réussit ce qu’elle entreprend et nous offre un très joli kaléidoscope d’ambiances, de tensions, et de moments plus légers ou touchants.

Puis enfin, il faut absolument mentionner la BO très Hitchcockienne de Mac Quayle qui souligne avec tellement de style et de mélodie toute la série. Assurément l’une des meilleures BO de cette année 2020.

Ces huit premiers épisodes de « Ratched » présentent une bonne série. Magnifique visuellement parlant, très intéressante pour ses personnages comme son intrigue, tenue par une Sarah Paulson fabuleuse, même si parfois la série a des thèmes ou des directions qui sentent un peu le clientélisme, le plaisir de suivre les mésaventures et les manipulations de l’infirmière Ratched est là et on reste très curieux de voir ce que la saison deux donnera.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.