décembre 2, 2020

Roméo & Juliette

Fiche technique :

Création : Julien Prothière et Jean-Philippe Sahut

Illustrations : David Cochard

Joueurs : 2

Durée : 30 min

Type/public : Réflexion / familial +

Age : 14 ans

Mécaniques : Communication limitée, coopération, choix de cartes

Première parution : 2020

But du jeu :

Qui ne connaît pas le destin des amants maudits de Vérone, Roméo le Montaigu et Juliette la Capulet ? Ici, les deux joueurs incarnent chacun l’un des protagonistes de l’histoire, et il leur appartient de la réécrire pour que triomphe l’amour !

Règles :

Le plateau est déplié, composé de 6 lieux : 2 Capulet – le Balcon de Juliette et la Salle de Bal ; 2 Montaigu – la Cellule de Frère Laurent et le Salon ; 2 neutres – la Rue de Vérone et l’Eglise.

Le joueur incarnant Roméo prend les cartes de sa couleur (rouge) et les sépare en deux tas, les Chaperons et les Lieux (7 de chaque). Le joueur incarnant Juliette procède de même avec les cartes bleues. Les Marqueurs Amour, Haine et Acte sont placés sur leur piste. Les joueurs choississent un scénario, qui définira leur Lieu de départ et le nombre de Jetons Missive avec lequel ils débutent. Ils récupèrent également la Carte Lieu correspondant à leur Lieu de départ et piochent aléatoirement 3 autres Lieux, ainsi que 4 Cartes Chaperon. L’Evénement de la partie est disposé sur son emplacement, et la pioche d’Evénements est constituée.

La mise en place du premier scénario. Au centre, les pistes de Haine et d’Amour, et l’événement qui affectera toute la partie. Juliette est en haut dans le Lieu Balcon avec ses parents et sa nourrice, les deux autres sont dans la salle de bal. Roméo début dans la Rue de Vérone, ses Chaperons et Frère Laurent dans la Cellule de ce dernier… Et l’Allégorie de la Haine est dans le Salon. Chacun dispose de deux decks de sa couleur, un pour les Lieux et un pour les Chaperons.

Chaque Acte de la partie est divisée en 4 scènes, découpées en 5 phases : le Préambule, le Rendez-Vous, les Coulisses, l’Entrée en Scène et le Dénouement.

  1. Préambule : les joueurs piochent jusqu’à avoir 4 cartes de chaque type.
  • Rendez-Vous : l’un des joueurs, au choix, peut dépenser un Jeton Missive pour donner rendez-vous à l’autre dans un des 6 Lieux. L’autre peut dépenser un Jeton s’il le souhaite pour changer le lieu de rendez-vous, et ainsi de suite. L’un des joueurs au choix peut également décider d’orienter le Jeton Coeur sur la face Passion ou la face Raison. Cette phase s’arrête lorsque les deux joueurs se sont mis d’accord sur le côté Passion ou Raison. Si la Raison est choisie, chaque joueur pioche un Jeton Missive.
  • Coulisses : chaque joueur choisit un Lieu et un Chaperon de sa main, faces cachées.
  • Entrée en Scène : les joueurs révèlent les cartes choisies et déplacent leur pion, ainsi que le Chaperon sélectionné, dans le Lieu désigné par la carte. Puis ils utilisent chacun le Lieu où ils se trouvent (la Salle de Bal permet de déplacer deux Chaperons Capulet vers un Lieu adjacent, l’Eglise permet de déplacer Frère Laurent vers un Lieu adjacent, etc).
  • Dénouement : tout d’abord, si Juliette est dans le même Lieu que la Nourrice, elle gagne un Jeton Missive. Puis, pour chaque Lieu contenant au moins un personnage de chaque famille (Chaperon ou protagoniste), la marqueur Haine augmente d’un cran. Cela ne vaut évidemment pas pour Roméo et Juliette s’ils sont seuls. Le Marqueur Haine augmente également si le Chaperon Allégorie de la Haine se trouve avec n’importe quel autre personnage, sauf Frère Laurent : le Lieu dans lequel se trouve ce dernier n’est pas affecté par la Haine. Ensuite, si Roméo et Juliette sont dans le même Lieu et qu’ils ont choisi Passion au lieu de Raison, le Marqueur Amour augmente d’un cran. Enfin, pour chaque cran d’Amour gagné ce tour-ci, l’on résout un Evénement. Ils peuvent soit avoir un effet instantané (par exemple, les personnages adjacents à la Salle de Bal s’y rendent), soit un effet qui dure tant qu’il n’est pas recouvert (par exemple, la Nourrice ne donne plus de Jeton Missive à Juliette).
Trois des Cartes Evénement. Le bandeau violet et le sablier sur deux d’entre elles indiquent que l’effet est permanent tant que la carte n’est pas recouverte.

Une fois qu’une Scène est terminée, la suivante débute, à l’identique. Lorsque 4 Scènes sont achevées, les joueurs ont épuisé leurs pioches : l’Acte prend fin. Chaque joueur garde en main une Carte de chaque de leur choix et mélange le reste dans leurs paquets respectifs. Un nouvel Acte démarre alors.

Dès que la Haine a atteint le 5ème cran, ou si l’Acte 3 se clôt sans que l’Amour ne soit arrivé au maximum, la partie s’achève sur une défaite des amants de Vérone ! Mais dès que le Marqueur Amour est arrivé au 10ème cran, les amoureux remportent la partie !

Avis :

Roméo et Juliette est un grand classique du théâtre anglais du XVIème siècle, signé William Shakespeare. Comme tout classique, il a eu son lot d’adaptations et ce n’est pas ici sa première incursion dans l’univers du jeu de société. Que vaut donc cette nouvelle version ?

Ce qui saute aux yeux dès l’ouverture de la boîte est que celle-ci est justement le plateau de jeu ! En effet, les différents rabats accueillent les divers Lieux vers lesquels les personnages et leurs Chaperons vont se déplacer. C’est très bien pensé et du plus bel effet ! De fait, on économise de l’espace et la mise en place s’en trouve facilitée. Un soin particulier a été apporté aux illustrations (et au design en général), qu’il s’agisse des décors, des personnages, de la décoration de la boîte (il suffit de voir la planche accueillant les pistes de Haine et d’Amour et les Evénements, avec un bel effet marbré). Le matériel est pour le coup assez classique même si de très bonne facture : les personnages sont des standees (comprenez, des pions en carton avec un support en plastique pour qu’ils tiennent debout), les Chaperons des palets en bois, les différents marqueurs des meeples en forme de coeur ou de crâne… Et les cartes sont très agréables à manipuler avec leur épaisseur et leur effet plastifié. Bref, sur la forme c’est du très bon ! Mais qu’en est-il du fond ?

Le côté de Juliette. La capacité de la Salle de Bal permet au joueur s’y arrêtant de déplacer deux Chaperons Capulet d’une case adjacente. Le Balcon fera grimper de 2 le Marqueur d’Amour si les protagonistes ont choisi Passion et qu’ils s’y retrouvent.

Le gameplay se base sur l’absence de communication entre les joueurs. Ils doivent jouer des cartes pour se retrouver, tout en écartant les Chaperons qui feront augmenter la Haine. Pour cela, ils peuvent dépenser des Jetons Missive pour indiquer à l’autre la carte Lieu qu’ils comptent jouer, mais doivent aussi réfléchir au Chaperon qui arrivera avec, sans oublier le pouvoir du lieu sur lequel ils vont se déplacer. Il faut donc composer avec ces différentes informations pour d’une part, choisir Passion ou Raison à bon escient (il est parfois bon de choisir Raison le temps de regagner des Jetons Missive et d’écarter les Chaperons enclins à se haïr), et d’autre part se retrouver dans un lieu soit avec Frère Laurent, soit qui permet de déplacer des Chaperons loin des amoureux. Et attention à ne pas trop regrouper des membres des familles ennemies, ni l’Allégorie de la Haine avec un quelqu’un d’autre, un game over est si vite arrivé !

Même si une partie dure environ 30 minutes, le jeu comporte 9 scénarios à la difficulté croissante. Il faut donc compter au minimum 9×30 soit 4h30 pour en venir à bout, sachant que chaque mission est rejouable à l’infini, le hasard étant présent dans la pioche et surtout dans les Evénements. La rejouabilité n’est pas énorme pour autant mais l’immersion et le plaisir de jeu sont tels que l’on pardonne aisément ce petit défaut ! Surtout que pour environ 30 euros (ce qui n’est pas excessif) nous sommes face à un très bel objet ! Et le thème est très bien rendu et exploité, nous avons droit aux premières lignes de la pièce de théâtre au dos de la boîte et sur la couverture du livret de règles, à des citations sur les cartes Evénements, les différents personnages sont représentés tels que l’on se les imagine, et le but du jeu ainsi que le fil rouge de l’œuvre, la rencontre des deux amants, est omniprésent et au cœur du gameplay !

Un titre au thème fort, ancré dans notre culture classique, doté d’un gameplay à base de non-dits et d’un très joli enrobage ! Et vous, arriverez-vous à réunir les amoureux maudits de Vérone ?

Note: 17/20

Par Flippy Who

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.