octobre 24, 2020

L’Affaire Haartmenger T.02 – Ghyld V. Holmes

Auteur : Ghyld V. Holmes

Editeur : Anima Studio Productions

Genre : Science-Fiction, Policier

Résumé :

En ce début du 22e siècle, Europa est la première puissance mondiale, un phare dans un monde en déliquescence où les repères disparaissent au fur et à mesure que la misère, les possibilités technologiques et la violence augmentent.
Tout part d’un meurtre. Mais le cadavre retrouvé dans cette ruelle sordide de Berlin n’est autre que celui de Massimo Haartmenger, le fils du ministre de la Sécurité Nationale.
L’affaire, déjà sensible, prend les proportions d’une affaire d’État dès que les fouineurs mettent en évidence qu’il ne reste plus que la moindre trace de sang dans le corps de la victime !
L’enquête est officiellement confiée à Anasthasia Kovarowski, l’inspectrice la plus médiatique d’Europa depuis l’affaire X Wrong.
Kovarowski et ses deux coéquipiers, Mattew Herzmann et Heinke Gœrst, vont dès lors se retrouver projetés au sein d’intrigues où leurs vies pèsent bien peu face aux enjeux.
Confrontés à une guerre des services et à des forces dont ils ne soupçonnaient même pas l’existence, Kovarowki, Gœrst et Herzmann résisteront-ils aux énormes pressions auxquelles ils seront soumis ?

Avis :

Le tome deux clôt la série en beauté, avec de l’action à foison, des rebondissements dingues et des héros attachants ! Que demander de plus ? Dans cet ouvrage, on retrouve les personnages principaux que l’on avait appréciés et les scènes endiablées qui faisaient battre nos cœurs à cent à l’heure. Des révélations s’invitent, ainsi que d’autres têtes. Les mystères se multiplient jusqu’au point où l’on se demande comment l’auteur va s’en sortir. Et il s’en tire très bien. Avec les honneurs !

Certaines énigmes restent irrésolues, sans pour autant gêner le lecteur, qui se réjouit que les questions les plus importantes soient fermées de manière satisfaisante. On peut en effet citer le cas de la planète Mars qui, tout en apportant un passage étonnamment ésotérique ou perché, entraîne littéralement le lecteur dans une autre dimension. Des paragraphes étonnants, des idées géniales et des pages qui émerveillent. Un lecteur qui retient son souffle, une plume prenante et de la science-fiction gorgée de secrets. Le dernier livre de L’affaire Haartmenger offre plus de diversité que son prédécesseur, de telle sorte qu’on en redemande encore.

Plus encore que dans le premier tome, les relations entre nos trois héros principaux prennent davantage de place et d’ampleur. Les dialogues, répliques et combats dynamiques qu’ils nous offrent, détonnent ! Le lecteur adore assister à leurs échanges crus ou épicés, francs ou hypocrites, cruels ou hypnotiques. Malgré des passages houleux, le second tome marque de nouveaux liens ; nos héros apprennent à se connaître et à se côtoyer, se lient d’amitié et évoluent ensemble. Leurs doubles dépressifs peinent un peu plus à percer la surface ; le lecteur discerne quelques sourires et messages positifs.

Certaines scènes émeuvent véritablement. La saga nous régale par une évolution de l’intrigue et des personnages intéressante. Une trame cohérente qui s’épaissit juste avant de se réduire à l’état d’un sentiment agréable, éprouvé alors que les derniers mots tapissent encore notre esprit apaisé par une fin superbe. Anasthasia, Herzmann, et Gœrst profitent tous d’une intrigue qui leur est propre et qui s’intègre parfaitement à l’histoire. Les trois héros n’ont jamais été aussi ensorcelants qu’une fois leur carapace tombée.

De nouveaux personnages entrent en jeu et permettent à l’auteur d’apporter du suspens. Du suspens pénible pour le lecteur, obligé d’abandonner ses héros favoris pour se plonger dans une autre histoire parallèle, surtout quand l’affaire d’Anasthasia, de Herzmann, et de Gœrst s’avère aussi croustillante. L’auteur joue avec nous et cela fonctionne, alternant les passages du trio avec ceux d’un autre groupe plutôt atypique et inattendu.

Le tome deux accentue les intrigues politiques complexes et riches ; plusieurs groupuscules se battent pour l’avenir du monde, la paix et la justice. Les points de vue s’affrontent et les discours des dirigeants ne laissent pas indifférents. L’univers imaginé par l’auteur peut se comprendre différemment, grâce à une double lecture plus profonde. Les messages ou critiques sur notre société nous parlent et font écho à ceux que les romans de science-fiction aiment généralement inoculer. Le récit ne se perd pas en jugements pénibles mais donnent quelques pistes de réflexion que chaque lecteur peut choisir ou non de poursuivre.

Tout comme le tome un nous y avait habitué, l’univers de L’affaire Haartmenger reste très sombre, et tout aussi violent. La bonté et bienveillance de certains personnages égayent l’ensemble, tout comme les esprits non manichéens des ennemis et supposés méchants du roman, loin des clichés habituels. Malgré un ton plutôt pessimiste, l’histoire laisse une impression positive, comme si l’espoir pouvait finalement s’inviter à nos côtés et du côté des héros résolument abîmés et meurtris. Les figures de ce récit restent complexes, guidées par des idéaux qui les dépassent ou qui les entraînent dans de terribles scénarios aux fins souvent peu engageantes. Elles ont toutes un message à nous transmettre, des émotions à porter et des sensations à communiquer.

Dans ce dernier tome, il est toutefois dommage que le trio d’aventuriers attachant doive souvent laisser sa place à d’autres personnages. Le lecteur finit cependant par s’y habituer et à leur accorder un morceau de son cœur. Une scientifique revêche, des agents surentraînés et des hommes de loi déterminés. Comment ne pas succomber ?

Pour ceux qui auront la chance de lire l’intégrale des deux tomes, un interlude surprenant et des dossiers inédits viendront agrémenter la lecture. Des informations précises et détaillées qui donnent encore plus de force et de relief à un univers déjà bien documenté.

Plongez dans l’affaire sordide d’Haartmenger et vous n’en ressortez que grandi.

Note : 18/20

Cette chronique vous a donné envie de lire le roman ? Achetez-le ici https://bit.ly/30Ju8Fh ou prenez l’intégrale https://bit.ly/39xUL48 ! Soutenez vos chroniqueurs favoris et un diptyque génial.

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.