octobre 28, 2020

Triangle Amoureux (ou pas) – Marisa Kanter

Auteure : Marisa Kanter

Editeur : Lumen

Genre : Romance

Résumé :

Amis sur Internet, un peu plus dans la vie réelle…
Hallie et son meilleur ami sur Internet, Nash, peuvent parler de tout… sauf de qui elle est vraiment – un secret qu’elle garde jalousement pour une raison mystérieuse. Sur les réseaux sociaux, elle s’est fait connaître sous le nom de Kels, l’énigmatique créatrice d’un bookstagram à qui ses coups de cœurs littéraires inspirent des recettes inédites de cupcakes. Kels a tout ce dont manque Hallie : des amis par dizaines, une assurance inébranlable… et Nash.
Mais ça, c’était avant. Au détour d’un énième déménagement, Hallie a la mauvaise surprise de découvrir, dans son rayon préféré à la bibliothèque, nul autre que Nash en chair et en os. Sauf que, quand vient l’instant de se présenter, dos au mur, elle choisit de mentir. Furieuse de devoir entretenir cette mascarade dans les couloirs de l’unique lycée de la petite ville, elle commence par battre froid le garçon à qui elle révèle pourtant presque tout d’elle chaque soir sur les réseaux sociaux. Car si elle franchit le pas et révèle qui elle est, c’en est fini de leur amitié et de sa notoriété en ligne…
Un triangle amoureux… à deux ! Voilà le casse-tête à vous rendre fou, le piège qui s’est refermé sur Halle. Tour à tour plein de suspense, émouvant et drôle, le roman explore les mystères et les complications de l’image qu’on peut donner, en ligne et dans la vie.

Avis :

Triangle amoureux (ou pas) est le genre de roman que l’on commence en soirée, juste avant de se coucher, et que l’on ne peut plus lâcher tant qu’on ne l’a pas terminé. On regrette alors de ne pas l’avoir débuté un matin, en songeant à la nuit courte que l’on vient de passer. Les romans young adult possèdent souvent ce pouvoir, peu importe l’âge du lecteur, à cause d’un ton rafraîchissant, surtout avec une narration à la première personne, de personnages attachants, et d’une histoire qui fait du bien. Entre roman feel good, young adult, romantique et 2.0, Triangle amoureux (ou pas) nous embarque dans une aventure bien rythmée, et au thème très intéressant, qui devrait parler à la plupart d’entre nous, notamment ceux habitués à l’utilisation d’Internet.

Le titre prend tout son sens après quelques minutes de lecture. La narratrice, Hallie, possède une autre identité sur la toile, celle de Kels, une bloggeuse littéraire acharnée et créative, qui s’amuse à inventer de nouvelles recettes de cupcakes pour rendre hommage à des couvertures de romans. Le concept est génial et détient une résonance particulière pour nous autres, également chroniqueurs littéraires. Le roman met effectivement en avant toutes les problématiques des publications sur Internet, entre le nombre de followers, les commentaires blessants, l’image, ou les discussions ô combien déchirantes qui peuvent survenir sur tweeter. Tout est analysé minutieusement. Hallie, alias Kels, s’avère une parfaite connaisseuse des différents moyens à mettre en œuvre pour accrocher les internautes. Malgré son jeune âge, nous devrions tous en prendre de la graine !

Le roman en profite d’ailleurs pour mettre en page de nombreux passages à la manière des messages postés sur les réseaux sociaux. A la fin de chaque chapitre, ou plus rarement à l’intérieur de ceux-ci, le lecteur est littéralement plongé au sein d’une conversation tweeter, WhatsApp ou par échange de messages privés. Ce format nous permet de vivre l’histoire plus intensément encore, tel un lecteur 2.0, habitué à l’usage de la technologie du web. Ces pages nous offrent aussi la possibilité de visiter le blog original de Kels. Il manque les images, c’est dommage, car les photos des cupcakes auraient certainement donné quelque chose d’extra !

Le récit nous happe rapidement. Le personnage de Hallie/Kels est attachant et nous parle. Son problème de double personnalité n’est pas méconnu du grand-public, loin de là, et certains lecteurs, plus ou moins jeunes, devraient s’y retrouver et compatir. La narration à la première personne nous permet de mieux comprendre ses réflexions, ses décisions et ses angoisses. En plus de suivre une Hallie lycéenne captivante, nous vivons également les péripéties savoureuses de la vie de blogueuse de Kels, ainsi que la vie de famille de l’héroïne. Contre toute attente, cette dernière constitue une part non négligeable de l’intrigue, notamment au travers de l’image de la grand-mère éditrice et amoureuse des livres. Le rapprochement Hallie/grand-mère est joliment mis en scène, par une plume efficace, au vocabulaire ciblé, et toujours juste.

Triangle amoureux (ou pas) étonne par ses messages de fond et toutes ses sous-intrigues géniales. L’autrice souligne des problématiques douloureuses, comme le deuil, l’acceptation de soi, l’homosexualité, les relations amoureuses plus générales, le piston, le mensonge, la volonté de se projeter vers l’avenir, et le désir de devenir quelqu’un sans l’aide de sa famille. Le grand-père, le petit frère et les parents de l’héroïne, tout comme Hallie ou ses amis, ont chacun une réflexion à nous apporter, que ce soit sur l’univers artistique, le genre littéraire young adult ou sur l’une des problématiques citées plus haut. Grâce à l’autrice, le genre du young adult n’a d’ailleurs plus de secret pour nous ! Elle en profite pour nous sensibiliser sur ce genre particulier, apparu tard, et souvent porté en dérision alors qu’il ne le mérite absolument pas.

L’intrigue principale manque quelque peu d’originalité dans sa mise en situation mais nous ensorcèle malgré tout. En effet, le lecteur devine en général, quelques pages en amont, ce qui va se passer. Riche en émotions et en rebondissements, elle suit son cours avec naturel et cohérence. On ne s’ennuie pas une seconde ! Les relations familiales et amicales sont bien écrites et saisissantes de vérité.

Un mystère plane au-dessus de tout le roman et nous oblige de poursuivre la lecture pour en découdre les tenants et aboutissants : cette double personnalité perdra-t-elle l’héroïne ? La réponse : dans les dernières pages, bien évidemment ! La gestion de cette énigme est habilement travaillée par l’autrice et jamais frustrante. Il se passe assez d’évènements pour ne pas que cet inconnu nous travaille au point de ne plus apprécier l’histoire.

Triangle amoureux (ou pas) apparaît comme un coup de cœur inattendu ! Un plaisir de lecture, rapide et positif, qui nous laisse un excellent souvenir après coup. Un roman à conseiller à ceux qui désirent s’évader un court instant et trouver une histoire touchante qui se termine en happy end. Hallie/Kels est une jeune fille comme les autres, qui se cherche et doute, un personnage dans lequel on se retrouve.

Note : 20/20

Cette chronique vous a donné envie de lire ce roman ? Cliquez ici https://bit.ly/3l6lSYq pour l’acheter et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.