octobre 26, 2020

L’Origine du Monde

De : Laurent Lafitte

Avec Laurent Lafitte, Karin Viard, Vincent Macaigne, Hélène Vincent

Année : 2020

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Jean-Louis réalise en rentrant chez lui que son cœur s’est arrêté. Plus un seul battement dans sa poitrine, aucun pouls, rien. Pourtant, il est conscient, il parle, se déplace. Est-il encore vivant ? Est-il déjà mort ? Ni son ami vétérinaire Michel, ni sa femme Valérie ne trouvent d’explication à cet étrange phénomène. Alors que Jean-Louis panique, Valérie se tourne vers Margaux, sa coach de vie, un peu gourou, pas tout à fait marabout, mais très connectée aux forces occultes. Et elle a une solution qui va mettre Jean-Louis face au tabou ultime…

Avis :

S’il y a bien un comédien qui s’est imposé dans le paysage de la comédie française ces dix dernières années, c’est bien Laurent Lafitte. Alors qu’il avait presque une vingtaine d’années de carrière, c’est en 2010 avec « Les petits mouchoirs » de Guillaume Canet que le comédien est révélé aux yeux du grand public. Depuis, Laurent Lafitte enchaîne les films, parmi lesquels on trouve de très bons moments de cinéma, « Tristesse club« , « Elle l’adore« , « Papa ou Maman« , « Elle« , « Au revoir là-haut« . Aujourd’hui, à quarante-sept ans, le comédien franchit un nouveau cap, puisqu’il revient avec son premier long-métrage en tant que réalisateur.

Pour son premier film en tant que réalisateur et acteur par la même occasion, Laurent Lafitte se lance dans une comédie qui est l’adaptation d’une pièce de théâtre de Sébastien Thierry de 2013. Comédie déjantée, irrévérencieuse, assez osée, voire même parfois dérangeante, « L’origine du monde » est le genre de film qu’on n’attendait pas et qui nous fait passer un moment de cinéma à part. Ce premier film très particulier nous laisse entrevoir alors un jeune réalisateur culotté, qui ne laissera pas indifférent.

Jean-Louis Bordier, la quarantaine, marié depuis dix-sept ans, vivant dans un mariage qui a ses hauts et ses bas, réalise un soir que son cœur s’est arrêté. Plus rien ne bat dans sa poitrine et on ne parlera même pas de ce pouls qui n’existe plus. Est-il mort ? Est-il vivant ? Qu’est-ce qu’il est en fait ? Ni sa femme, ni son ami Michel ne savent quoi dire, quoi comprendre et quoi faire. Valérie, sa femme, lui propose d’aller voir Margaux, sa coach de vie, une femme un peu gourou sur les bords. Très vite, Margaux va cibler le problème de Jean-Louis, lui révélant que son cœur est sous l’emprise d’une force démoniaque et pour faire repartir ce cœur, le démon, qui passe à travers Margaux, demande à voir l’origine de la vie de Jean-Louis. Il demande à voir de là où il vient, de là où naissent tous les êtres humains. Ainsi, Jean-Louis, quarante-deux ans, s’il ne veut pas mourir, doit réussir à photographier le sexe de sa mère…

« L’origine du monde« , tout est dans le titre. Célèbre tableau de Gustave Courbet, « L’origine du monde » fait encore parler de lui aujourd’hui, et on peut être assuré que le film de Laurent Lafitte, qui n’a rien à voir avec le tableau, si ce n’est son titre et d’une certaine façon la quête de son personnage, risque fort bien de faire parler de lui.

Comédie déjantée, voire même très perchée, ce premier film se pose aussi comme une comédie irrévérencieuse. Une comédie qui, si elle nous réserve de sacrés moments de cinéma délirant, risque d’en étonner et surtout d’en déranger plus d’un. Moi-même, j’avoue que certains moments ont eu tendance à me faire rire jaune. Si personnellement, ces moments furent aussi très drôles, il est parfaitement compréhensible que certains spectateurs restent sur le bas-côté, surtout à notre époque. Quoi qu’il en soit, Laurent Lafitte tient son idée jusqu’au bout, et polémique ou pas, il n’en décrochera pas, et c’est assez courageux d’oser faire un film et une comédie qui sort des clous.

Réécrit par Laurent Lafitte, « L’origine du monde » est un film qui tient un scénario pour le moins très original. Si on pourrait dire que c’est dans sa morale convenue, ou déjà vue, il n’empêche que Laurent Lafitte prend à bras-le-corps son sujet et il n’hésitera pas une seconde à pousser son délire. On appréciera la finesse de cet humour, qui tout en étant très osé parfois, évite avec brio le graveleux ou la facilité du gag. « L’origine du monde« , c’est un film qui essaie de creuser plus loin que ce à quoi l’on est habitué et ça fait du bien de voir un auteur essayer quitte à se planter. Oui, il y a certains moments qui ne sont pas toujours justes, ou même un peu gros, rappelant que cette intrigue est tirée d’une pièce de théâtre. Mais c’est assez peu de choses, face à tout ce qui est bon, tout ce qui fonctionne et mieux encore, tout ce qui nous amuse et nous étonne.

Pour sa première réalisation, Laurent Lafitte étonne en livrant un film qui a un joli sens de la comédie. « L’origine du monde » a du rythme, ses gags sont bons et bien amenés. Le tout sonne comme original, même si parfois, il faut aussi avouer que certains moments sonnent comme un peu cliché d’auteur (les scènes de rêve…). Puis comme je le disais plus haut, Lafitte ose, quitte à déranger, et c’est assez terrible, car d’un coup, il nous bouscule, et mine de rien, même si l’on peut être dérangé, ça fait du bien de voir quelque chose qui n’est pas lisse, quelque chose d’osé.

On notera aussi un très bel esthétisme, car si Laurent Lafitte veut nous amuser, nous divertir, voire même nous faire halluciner, il n’oublie pas de livrer un bel objet de cinéma, avec une mise en scène raffinée et audacieuse.

Enfin, « L’origine du monde » est un film qui tient principalement sur cinq personnages et donc cinq comédiens qui sont tous excellents. Tenant des personnages intrigants et intéressants, aussi bien dans le délire que dans leur démarche, ou encore leur révélation, « L’origine du monde« , pour bien des moments, des choix, des actions ou encore des répliques peut appeler à devenir culte. Franchement entre la panique de Laurent Lafitte, le show de Karin Viard, la folie de Vincent Macaigne, le talent fou d’Hélène Vincent ou encore la froideur de Nicole Garcia, on a franchement de quoi s’éclater.

Osé donc, déjanté, dingue, ce premier film signé Laurent Lafitte étonne, secoue et fascine. Loin des comédies françaises habituelles, « L’origine du monde » et son intrigue totalement allumée fait beaucoup de bien à la comédie française. Après, comme je le disais aussi, « L’origine du monde » peut déranger, partant assez loin dans son délire, mais finalement, ça fait du bien aussi d’être un peu dérangé. Bref, pour sûr, ce sera là l’un des meilleurs films de la semaine.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.