octobre 28, 2020

Le Sourire d’un Ange – Marie Nocenti

Auteure : Marie Nocenti

Editeur : Librinova

Genre : Drame

Résumé :

Un accident sur la route des vacances et la mort fauche brutalement une famille. Grièvement blessée, Elisa assiste, impuissante, à la mort de son bébé brûlé vif dans l’explosion de sa voiture. S’en suivent des mois de rééducation dans la douleur et la souffrance de l’absence. Malgré l’amour de ses parents, Elisa ne se remet pas de la perte de son enfant et décide d’en finir. Mais la mort se dérobe quand elle sauve un enfant de la noyade. Lui aussi a perdu un être cher. Un seul regard suffit pour nouer entre les deux personnages un lien plus fort que la mort, unis à jamais par une dette de vie. Hantée par le regard de l’enfant, Elisa ira jusqu’en Finlande pour le retrouver et tenter de fuir ses propres démons.

Avis :

Avec Le sourire d’un ange, Marie Nocenti nous offre une histoire de vie émouvante, au début tragique, au milieu dramatique et à la fin apaisante, pleine d’entrain et d’espoir pour l’avenir. Le lecteur vibre tout du long. Il ressent de la frustration, de la haine, de la peine, du désespoir, du soulagement et de la tendresse. Tous les sentiments s’entremêlent. Le sourire d’un ange, comme les autres romans de l’autrice, se vit à cent à l’heure, éprouve et touche nos âmes. On ne ressort pas indemnes de la lecture ; notre quotidien nous apparaît plus lumineux, nos lèvres s’étirent plus facilement, au prix de passages littéraires difficiles et délicats (attention aux âmes sensibles).

Le résumé ne laisse aucun mystère quant au thème du récit : si les histoires d’amour attachantes ne vous ont jamais attirées, il vaut sans doute mieux passer votre chemin, à moins que vous ne soyez tenté de vous aventurer en territoires inconnus. Marie Nocenti mérite ce détour. Sa sensibilité et son approche de l’humanité auront rapidement le dessus sur vos réticences. Même si quelques rebondissements de l’histoire restent attendus, ils n’empêchent en rien une lecture satisfaisante et atypique.

Une large part du récit traite d’états suicidaires et négatifs, de dépression et de vies détruites. Le sourire d’un ange se joue du destin et propose une vision plutôt optimiste de la vie, sans se perdre dans des personnages niais et des situations irréalistes. Le sourire d’un ange est un récit gris qui nous conte l’histoire de trois personnes admirables, à qui la vie n’a pas fait que des cadeaux. Chacun se retrouvera dans au moins l’un des protagonistes ou les personnages secondaires ; toutes les personnalités, des plus calmes au plus extraverties, se mêlent dans l’ouvrage pour créer un écosystème cohérent et attachant.

La plume de Marie Nocenti analyse les sentiments et les soubresauts qui agitent nos cœurs. Les émotions noires s’avèrent si bien décrites qu’il apparaît douloureux, notamment pour des personnes ayant déjà vécu de telles situations, de poursuivre le récit sans s’accorder de légères pauses. Le vocabulaire et les tournures de phrases, de qualité, nous immergent complètement et irrémédiablement dans l’esprit de personnes torturées. Leurs crises d’anxiété et leurs tourments deviennent les nôtres. Tout comme d’ailleurs leurs joies et soulagements.

Le sourire d’un ange nous rappelle que la vie, même si elle peut nous paraître parfois injuste, sait également nous surprendre et nous offrir de merveilleux instants. Après la pluie, les rayons du soleil ressurgissant réchauffent les feuilles encore gorgées d’eau. Passer à autre chose ne signifie pas oublier.

Les héros du roman portent l’intrigue et charment irrémédiablement le lecteur qui, en plus de les apprécier, aura rapidement de la peine pour eux. Cette peine, alliée à l’envie d’espérer le meilleur pour les protagonistes, poussent le lecteur empathique à poursuivre. Des lecteurs plus réfléchis en viendront à se demander comment la vie des héros pourrait s’améliorer après tous les terribles drames qu’ils ont vécus. Quoi qu’il en soit, les personnages intriguent et les accompagner constitue un plaisir. Les lecteurs curieux, les rationnels et les sensibles y trouveront leur compte.

Les quotidiens de musicien et d’enseignant des héros emplissent de nombreuses pages. L’autrice en profite pour mettre en avant quelques problèmes sociaux présents dans l’éducation, ainsi que dans les conditions de travail des musiciens, notamment celles des femmes artistes. Marie Nocenti ne s’appesantit pas sur ces problématiques. Elle se contente de les mettre en images pour nous donner matière à réflexion. Cela apporte un plus qui n’est pas désintéressant.

Alors que tout semblait en bonne voie d’amélioration pour nos héros, Marie Nocenti nous frustre avec une dernière situation perturbante les mettant à mal. Ce passage apparaît de trop, dans une histoire où les protagonistes doivent déjà subir de graves problèmes. Cette partie ne s’éternise heureusement pas, nous laissant ensuite apprécier un dénouement plutôt favorable.

Les relations entre les protagonistes sont belles, notamment celle entre Elisa et Matias, qui n’a pas besoin de mots pour exprimer tout ce qu’elle signifie. Deux destins brisés mais sauvés, deux nouvelles vies pour ceux qui se croyaient perdus. Le sourire d’un ange raconte une histoire d’amour ainsi qu’une amitié profonde. La thématique de l’ange plaira sans doute à ceux qui croient aux notions de destins. Le thème du phénix, ou de la renaissance, pourraient également très bien s’appliquer. Souriez, la vie est belle !

Note : 18/20

La chronique vous a donné envie de lire Le sourire d’un ange ? Cliquez-ici https://bit.ly/31txCNI pour acheter l’ouvrage et soutenir vos chroniqueurs !

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.