octobre 26, 2020

Petit Vampire

De : Joann Sfar

Avec les Voix de Camille Cottin, Alex Lutz, Jean-Paul Rouve, Louise Lacoste

Année : 2020

Pays : France

Genre : Animation

Résumé :

Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement… Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates, et le cinéclub, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants. Très vite, il se lie d’amitié avec Michel, un petit garçon aussi malin qu’attachant. Mais leur amitié naissante va attirer l’attention du terrifiant Gibbous, un vieil ennemi qui était sur les traces de Petit Vampire et sa famille depuis des années…

Avis :

Joann Sfar est un auteur de bande dessinée qui est particulièrement connu. Il débute dans les années 90 et connaît réellement ses premiers gros succès à partir des années 2000. Homme à tout faire, il est aussi illustrateur et écrivain. Puis depuis 2010, Joann Sfar est aussi réalisateur et on lui doit « Gainsbourg, une vie héroïque« , ainsi sa propre adaptation de l’une de ses bandes dessinées, « Le chat du Rabbin« .

Nous n’avions plus de nouvelles de Joann Sfar depuis 2015 et sa « … dame dans l’auto avec des lunettes et un fusil« , film qui est passé quelque peu inaperçu. Aujourd’hui, Joann Sfar est de retour, et il nous refait le coup d’adapter l’un de ses bandes dessinées. Publié pour la première fois en 1999, voici donc que plus de vingt ans après sa naissance, « Petit Vampire » arrive au cinéma pour un joli petit moment. Drôle et amusant, coloré et gentiment macabre, « Petit vampire » se pose comme un film d’animation plaisant, qui ravira les petits comme les plus grands.

Petit Vampire vit dans une maison hantée avec une joyeuse bande de monstres, mais il s’ennuie terriblement… Cela fait maintenant 300 ans qu’il a 10 ans, alors les bateaux de pirates et le ciné-club, ça fait bien longtemps que ça ne l’amuse plus. Son rêve ? Aller à l’école pour se faire des copains. Mais ses parents ne l’entendent pas de cette oreille, le monde extérieur est bien trop dangereux. Accompagné par Fantomate, son fidèle bouledogue, Petit Vampire s’échappe du manoir en cachette, déterminé à rencontrer d’autres enfants. Très vite, il se lie d’amitié avec Michel, un petit garçon aussi malin qu’attachant. Mais leur amitié naissante va attirer l’attention du terrifiant Gibbous, un vieil ennemi qui était sur les traces de Petit Vampire et sa famille depuis des années…

Cette année, le Festival de Deauville n’accueille pas seulement des films Américains et des premières. Non, cette année, à cause de notre petit virus qui se balade, le festival a accueilli quelques-uns des films en sélections à Cannes, et quelques-uns des films d’animation d’Annecy et quoi de mieux que de conclure un festival très sérieux par un dessin animé et un dessin animé réalisé avec soin par Joann Sfar, génial réalisateur du « … chat du Rabbin« .

Presque dix ans après sa dernière animation, Joann Sfar revient avec « Petit Vampire« , et c’est encore une fois une jolie réussite pour le metteur en scène français qui livre là un film amusant, touchant et bien entendu plus profond qu’il n’en a l’air au départ, abordant de jolis sujets et posant de bonnes réflexions sur la tolérance, l’amour et l’amitié.

Adapté de sa propre BD, « Petit Vampire » est un récit presque épique qui se déroule sur plus de trois cent ans. Trois cent ans de lutte et d’espoir de vengeance pour le terrible Gibbous.

Pop, coloré et un poil macabre, avec son lot de fantômes, de monstre de Frankenstein, de créatures des enfers et autres squelettes morts-vivants, « Petit Vampire » est un petit bijou d’animation qui nous offre une intrigue pleine d’amitié, d’aventures, d’envie, d’ailleurs, de maison hantée, de batailles en plein air à bord de galions qui s’opposent et d’histoires aussi étranges que touchantes.

Que ce soit Petit Vampire, Michel son copain, le capitaine des pirates morts-vivants, le méchant ou encore de petits personnages secondaires, comme son fidèle bouledogue, tous existent et tous sont très plaisants. Des petits personnages amusants qu’on a envie de suivre en permanence.

Question animation, Joann Sfar n’a décidément plus rien à prouver ! Son film est un petit bijou, beau et fluide, cohérent et esthétiquement intéressant. Amusant, « Petit Vampire« , c’est de grandes scènes d’aventures, de batailles dans les airs et d’échappée, mais c’est aussi un film qui sait se faire plus intime, plus touchant et qui pose un joli regard sur ce monde-là. On notera une BO géniale qui accompagne le film. Une BO qui s’inspire des films de pirates, ce qui donne d’emblée un ton cool.

Du côté du doublage, Joann Sfar nous a sorti le grand jeu, avec notamment Jean-Paul Rouve, Camille Cottin, Alex Lutz, génial dans le rôle du méchant. Puis il y a Louise Lacoste qui excelle pour la voix de « Petit Vampire » ou encore celui qui se cache derrière le Bouledogue, dont je n’arrive pas trouver le nom, mais le comédien est génial et à mourir de rire.

« Petit Vampire » est donc un excellent film d’animation, peut-être même l’un des meilleurs qu’on verra cette année. Doté de personnages géniaux, doté d’un look et d’une ambiance vraiment chouette, doté d’une animation soignée qui a de la tronche, le nouveau Joann Sfar est une bouffée de fraîcheur. Comment ne pas craquer quand on regarde ce Petit Vampire ? Bref, on peut le dire, on est fan !

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.