novembre 30, 2020

Appel d’Urgence

Titre Original : Miracle Mile

De : Steve De Jarnatt

Avec Anthony Edwards, Mykelti Williamson, Mare Winingham, Kurt Fuller

Année: 1989

Pays: Etats-Unis

Genre: Action, Drame

Résumé :

Une nuit, après un rendez-vous raté avec la femme de sa vie, un homme reçoit dans une cabine téléphonique l’appel d’un militaire affolé qui lui apprend que des missiles nucléaires vont s’abattre sur Los Angeles dans 1 heure et 10 minutes.

Avis :

Au rayon des quasi-inconnus, aujourd’hui je tire la carte de Steve De Jarnatt, un nom qui me dit pourtant quelque chose, mais au regard de sa filmographie, le réalisateur et scénariste américain m’est totalement neuf. Steve De Jarnatt est donc un réalisateur qui après un court-métrage en 1978, va grandement travailler pour la télévision. Il commence sur « Alfred Hitchcock présente« , puis on le retrouvera sur des séries comme « Urgence« , « Nash Bridges« , « Lizzie McGuire » ou encore « La vie avant tout« . Notons aussi qu’il va travailler en tant que scénariste sur la série culte « X-Files« .

Mais avant d’être vraiment pour la télévision, Steve De Jarnatt s’est essayé au cinéma avec deux films, « Cherry 2000 » sorti en 1987 et le film sur lequel on s’arrête aujourd’hui, « Appel d’urgence« . Trouvé par hasard parce que son affiche m’a tapé dans l’œil, « Appel d’urgence« , c’est la petite bombe que je n’attendais pas. Commençant comme une petite comédie tout ce qu’il peut y avoir de plus romantique, Steve De Jarnatt va peu à peu nous entraîner dans un thriller haletant et un drame terrible, décrivant l’être humain comme un animal prêt à tout quand il est question de sa propre survie. Fascinant, terrible, palpitant, tragique, puissant, ce petit film méconnu a illuminé ma soirée et il se pourrait même qu’il puisse prétendre à entrer dans mon panthéon, c’est dire la surprise qu’il fut !

Cela fait trente ans qu’Harry cherche la femme de sa vie et ce matin, il est en convaincu, il l’a trouvée. Elle s’appelle Julie et elle aussi l’a remarqué. Après un magnifique après-midi, le couple se sépare car Julie doit aller travailler. Harry lui propose de venir la chercher à la fin de son service, mais à cause d’une panne de réveil, le jeune homme arrive avec trois heures et demi de retard. Le couple aurait pu se revoir le lendemain, mais un appel téléphonique dans une cabine va tout changer. En effet, cette nuit-là, quand Harry répond au téléphone, il tombe sur un homme affolé qui lui annonce que la troisième guerre mondiale a commencé, et que des missiles nucléaires sont en route et vont frapper les grandes villes des États-Unis d’ici une heure et dix minutes et qu’il n’y a plus rien à faire. Réalité ou blague de très mauvais goût ?

Je ne sais pas pour vous, mais c’est parfois de films dont on attend le moins que proviennent les plus grandes surprises et « Appel d’urgence » fut clairement dans cette optique. Découvert il y a très peu de temps, de suite le pitch m’a emballé et je me suis lancé dans ce film, duquel j’attendais un simple divertissement made in 80/90. Et bien quelle ne fut pas ma surprise quand j’ai découvert que ce film était bien plus qu’un simple divertissement et qu’il se posait comme un pur moment de cinéma. Un de ces moments qui sait vous surprendre, empruntant bien des routes et des styles.

Commençant comme la plus attachante des comédies romantiques, Steve De Jarnatt livre-là un film d’anticipation au suspens fou, jouant sur une montée en tension folle avec comme intrigue, pour nous spectateurs, si ce n’est tout simplement pas une mauvais blague. Le scénario écrit par De Jarnatt est une petite bombe atomique. « Appel d’urgence » est un film qui teint solidement le coup, et surtout, c’est un film qui assure un rythme et prend une ampleur assez démesurée (enfin par rapport à ses moyens). La descente aux enfers de ses personnages, l’émotion montant, et surtout le doute restant pour nous, spectateurs, fait que la conjugaison de tous ces éléments nous tient, nous pique, et une fois lancé, une fois pris dans cette folle intrigue, il est bien impossible de ne pas aller jusqu’au bout. Puis à travers cette improbable romance, Steve De Jarnatt livre un portrait de l’être humain assez terrifiant. Le portrait d’un homme et plus largement d’une société fragile, qui peut céder à n’importe quel moment, passant de la civilisation au chaos, aux meurtres, à l’animalité en quelques minutes. Le final d’ailleurs est d’autant plus puissant parce que son réalisateur a très bien su faire monter cette tension et fissurer petit à petit ce qui sépare l’homme de l’animal. Puis au milieu de cette civilisation qui sombre dans le chaos, le réalisateur n’aura pas oublié de nous faire vibrer avec son couple, avec l’amour qui défie le chaos, et bien entendu avec ses deux acteurs superbes en tête d’affiche, Anthony Edwards et Mare Winingham qui résonnent comme une évidence.

« Appel d’urgence« , c’est aussi une merveille dans sa mise en scène, qui de ce côté-là aussi, n’est qu’une montée crescendo dans l’horreur, le tragique, la violence et l’addictif. Très ancré dans les années 80, on restera toutefois étonné que le film n’ait pas tant vieilli que cela. Steve De Jarnatt livre une mise en scène solide, qui a de l’idée, et surtout qui tient tout au long de son film. Passant avec aisance de la romance au drame et l’horreur d’un possible chaos, on appréciera aussi que le film tienne ce suspens, à savoir cette montée en tension et cette descente en enfer, pour la possibilité d’une blague (ou peut-être est-ce mon optimisme, ou encore une envie malsaine que tout dérape pour une blague…). À noter aussi que la tension est maintenue et parfois propulsée par l’impeccable BO de Tangerine Dream et Paul Haslinger.

Cet « Appel d’urgence » fut donc une grande surprise ! Cette première incursion dans le cinéma de Steve De Jarnatt fut aussi incroyable qu’intense et fascinante. Tenant une idée terrible, cette romance qui vire au thriller d’anticipation sur fond de guerre froide, dotée d’un final inoubliable, m’a totalement et purement passionné de bout en bout. Lumineux et sombre, romantique et tragique, drôle et émouvant, « Appel d’urgence » mérite tous les coups de projecteurs qu’on peut lui donner !

Note : 17/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.