septembre 28, 2020

Zéladonia T.01 – Voyage en Terramont – J. K-Gras

Auteure : J. K-Gras

Editeur : Bookelis

Genre : Fantastique

Résumé :

Emma, jeune femme en quête de ses origines, ne s’attend pas à affronter son destin lorsqu’un millionnaire lui propose un poste de dame d’entretien dans son étrange manoir.
Ce dernier, gardien d’un extraordinaire secret depuis plusieurs décennies, l’emmènera malgré elle dans un autre monde : Zéladonia.

Là, elle devra apprendre à survivre dans une forêt mystique aux mille créatures surnaturelles, entourée de quatre royaumes humains en proie à la guerre.
Accompagnée de Luen, un homme sombre et mystérieux, et de Zara, une Bénie à la grâce féline, Emma découvrira à ses dépens qu’il n’est pas aisé de contrôler la magie ancestrale. Et encore moins ses sentiments…
Malgré ses blessures, choisira-t-elle d’affronter son destin pour sauver ce monde ? Et si, Emma n’était pas réellement l’Élue tant attendue ?
Et si, encore une fois, les Bénis se trompaient ?
Et si, elle échouait ?

Avis :

Zéladonia est une trilogie à thème fantastique, partagée entre notre monde et celui de Zéladonia. Ce dernier constitue un lieu idyllique, lié aux quatre éléments : air, feu, terre et eau. Chacun des quatre peuples, en plus de vivre en symbiose avec l’élément auquel il est apparié, se voit affublé des caractères et personnalités que l’on associe généralement à ces composantes. Ainsi, en Terramont, les humains s’avèrent plutôt costauds et forts ; en Aquaregno, les habitants usent de l’eau pour assouvir tous leurs désirs, même les plus vils, comme les empoisonnements ; en Aersiccum, le peuple est plus volage, en dehors des réalités, détendu ; et en Ignis Ardentem, les humains sont plutôt fermés, et vivent au sein de grottes naturelles.

L’auteure nous immerge doucement dans cet univers, en étalant toutes les informations utiles sur les trois tomes, de sorte que l’on ne se perd pas. Dans ce premier récit, nous découvrons Terramont, ses paysages montagnards et forestiers (mis en image sur la couverture), ainsi que son peuple attachant et quelque peu bourru.

Mais les péripéties d’Emma commencent bien avant cela, sur Terre. Employée comme dame d’entretien dans un grand manoir, Emma rencontre Nathanaël, un vieil homme froid et nostalgique, qui aime s’isoler dans son bureau. De maladresse en maladresse, Emma finit par pénétrer dans cet antre interdit et par découvrir son secret. De fil en aiguille, Emma se retrouve en Zéladonia, un monde qu’elle peine à appréhender. Sa relation avec Nathanaël s’avère mignonne : il la rabroue sans cesse quand elle fait preuve d’imperfection ; elle le bouscule et le pousse dans ses retranchements dès qu’elle en a l’occasion. Emma est gentille, Nathanaël est blessé. Tous deux possèdent un passé lourd et triste qui les perturbe au quotidien. Tous deux vont se guérir et évoluer ensemble.

L’intrigue centrale de la trilogie de Zéladonia paraît plutôt classique, voire simpliste. Effectivement, Zéladonia est en proie aux conflits. Tous les royaumes sont en guerre. Zéladonia est instable et tout serait la faute de… Nathanaël, l’ancien élu, maintenant disparu ! Emma, la véritable élue, se doit de remettre de l’ordre dans le royaume et de réparer les fautes de son patron qu’elle ne connaît qu’à peine, et qu’elle avait voulu retrouver dans cet étrange royaume. Chaos, élu(e)… Malgré un récit qui tourne autour de stéréotypes, le lecteur apprécie de suivre les aventures d’Emma. Tous les personnages qui l’accompagnent sont attachants, possèdent une histoire complexe ; les relations sont intéressantes et profondes ; et les sous-intrigues comme les révélations, nous étonnent. Zéladonia fascine par ses rebondissements inattendus et bien tournés, ce qui permet à l’ouvrage de rester passionnant tout du long.

Lors de ses premiers instants en Zéladonia, Emma rencontre Luen, un personnage de la forêt proche des Bénis. Ces derniers s’apparentent à des nymphes, dryades ou toute autre créature liée à la nature. Ils possèdent des formes, couleurs et pouvoirs variés. Leur manière de parler est rafraîchissante : autoritaire tout en étant douce, froide tout en étant chaleureuse. Ils aident les humains tout en ne souhaitant pas interférer dans leur quotidien. Les Bénis constituent un peuple fascinant, difficile à appréhender dans un premier temps, et dont on n’apprend pas grand-chose dans ce tome un. A leurs yeux, Emma est l’élue et cela est incontestable. Leurs prophéties ont toujours été claires et se sont toujours produites. Les Bénis, par leurs paroles rigides et souples à la fois, apportent une touche d’humour sympathique.

Alors qu’Emma ne désirait pas avoir à affronter autant de responsabilités, le sort du monde repose désormais sur ses épaules. Grâce à Luen, et à un sentiment amoureux qui naît entre eux, Emma découvre Zéladonia de la meilleure manière qui soit. La relation entre Luen et la jeune femme est poétique, bien menée et joliment écrite. Même si Luen paraît parfois très fleur bleue ou romantique à souhait, on apprécie son langage recherché, ainsi que ses idéaux de justice et de paix.

L’auteure se préoccupe de la cohérence de son récit, et cela se ressent. C’est très agréable. L’initiation d’Emma s’étend sur plusieurs jours durant lesquels elle apprend tout ce qui lui est nécessaire pour survivre en forêt et supporter sa nouvelle vie de nomade. La jeune femme râle de temps à autre, mais ne regrette pas son ancienne vie trop tranquille. Le royaume de Terramont compte sur elle pour remettre sur le trône le véritable héritier. La grande aventure commence réellement à la fin du tome.

Celui-ci est réussi : il nous embarque dans une aventure attachante que l’on a hâte de continuer, malgré les quelques clichés dans l’intrigue. Les personnages, tout comme les Bénis, s’avèrent intéressants et plus vivants que jamais.

Note : 16/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.