septembre 28, 2020

Coup de Cœur

Titre Original : One From the Heart

De: Francis Ford Coppola

Avec Teri Garr, Raul Julia, Nastassja Kinski, Tom Waits

Année : 1982

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame, Romance

Résumé :

Après cinq ans de vie commune, la routine et la banalité se sont installées dans les rapports de Frannie et Hank. A la suite d’une dispute orageuse, le couple se sépare. Ils partent alors à la découverte de nouveaux visages et d’idylles au charme doux-amer…

Avis :

Après avoir explosé dans les années 70 avec les « … Parrain« , puis « Conversation secrète » et sa conclusion dantesque, « Apocalypse Now « , Francis Ford Coppola aborde les années 80 et sa quarantaine avec de nouvelles perspectives. Auréolé de l’immense succès de son film précédent, Francis Ford Coppola rachète un vieux studio abandonné à Las Vegas, où il y installe ses bureaux, et surtout, c’est dans ce studio qu’il a décidé d’entièrement tourner son nouveau film.

Après la mafia et la guerre du Viêtnam, Francis Ford Coppola a envie de commencer les années 80 avec quelque chose de plus léger. Ainsi, il se lance corps et âme dans « Coup de cœur« , une histoire d’amour un peu folle dans un Las Vegas démesurément reconstruit dans son nouveau studio. « Coup de cœur » fut une folie et un ovni dans la carrière de Coppola et s’il est certain que le film déborde d’idées, il n’arrivera cependant pas à convaincre. Il en résultera un immense échec qui mettra en faillite le réalisateur.

Hank et Frannie s’aiment depuis cinq ans. Ce soir-là, c’est le soir de leur anniversaire et alors que la soirée et la nuit auraient dû être magiques, une dispute éclate et le couple d’amoureux finit par se séparer. Frannie part habiter chez sa meilleure amie et ni l’un ni l’autre ne veut entendre parler de l’autre. Pendant quelques jours, chacun va traîner dans les rues de Las Vegas, ils vont y faire des rencontres, profitent du célibat, flirter et peut-être plus avec d’autres personnes, mais peut-on vraiment supprimer cinq ans d’amour, surtout quand ce dernier est toujours aussi vivace ?

Rester longtemps introuvable par chez nous, « Coup de cœur » est arrivé chez Pathé, lesquels ont d’ailleurs ressorti en même temps que ce film plusieurs « vieux » films du réalisateur.

Film qu’on appelle volontiers maudit, « Coup de cœur » est un film particulier tant il ne ressemble à rien de connu dans la carrière du metteur en scène américain, mais aussi parce qu’il reste un film assez étrange, qui a le pouvoir de diviser quand on le découvre.

Rendant hommage aux films des années 50, aux comédies musicales de la grande époque d’Hollywood, « Coup de cœur » est un film qui, dans sa technique, est très intéressant. Le film déborde d’idées, il est plein d’ambition, il déborde de couleurs, de superbes décors. Il a un univers, un cachet, et une énergie qui est plaisante. Francis Ford Coppola nous en met plein la vue et on adore ça. Comme je le disais, le film est bourré d’idées, il y a de la flamboyance qui se dégage de ce film, et c’est avec un immense plaisir qu’on se passionne pour certaines scènes, certains plans, ou encore la photographie qui est à tomber par terre, d’autant plus qu’elle n’a pas pris une seule ride. De plus, on est assez fasciné par le mélange qu’opère le réalisateur, mélangeant soigneusement l’ambiance de ces vieux films d’Hollywood avec une certaine technique des années 80, ce qui rend le film, artistiquement parlant, tout le temps intéressant. Francis Ford Coppola avait encore une fois vu les choses en très grand et de ce côté-là, on ne peut rien lui reprocher.

Mais voilà, comme je le disais, le film est une déception et il divise autant qu’il est divisé finalement, car si du côté de la mise en scène, le tout est flamboyant ou presque, du côté du scénario, c’est une toute autre histoire et « Coup de cœur » a bien du mal à faire résonner son titre. L’intrigue est assez banale et très prévisible, mais ce n’est pas le plus dérangeant à la rigueur. Non, ce avec quoi on a le plus de mal, ce sont les personnages, qui en plus d’être peu touchants, plus le film avance, plus cette intrigue nous réserve aucune surprise et moins on a envie de suivre les mésaventures de Frannie et Hank, ce qui est dommage, car ces personnages sont tenus par de bons comédiens.

Puis comme je le disais plus haut, l’autre l’élément avec lequel il est difficile de composer, c’est le côté musical du film. Rendant hommage aux comédies musicales, sans vraiment en être une pour autant, « Coup de cœur » est très étrangement parcouru d’une BO chantée par Tom Waits et Crystal Gayle. Une BO qui, si elle tient de jolies chansons, est pour la plupart du temps mal placée, et elle a tendance à écraser le film et les émotions qui pourraient s’en dégager, ce qui est très déstabilisant, quand ce n’est finalement pas agaçant à la longue.

Il y avait donc beaucoup de bonnes choses dans « Coup de cœur« . Un Las Vegas flamboyant recréé en studio, des couleurs, de la magie, des décors magistraux, de l’ancien qui se mêle au récent, des acteurs formidables, à noter Raúl Julia et Nastassja Kinski, un réalisateur qui sort d’un immense film, et qui peut faire ce qu’il veut. Bref, on pourrait même dire qu’il y avait tout dans ce film, enfin tout, sauf un scénario convaincant et surtout qui arrive à nous tenir devant. Il en reste alors un film techniquement très intéressant, mais malgré ça, « Coup de cœur« , c’est un très bel objet qui n’a pas fonctionné et qui fut un échec cuisant. Échec, qui a mis son réalisateur en faillite, c’est dire…

Note : 10/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.