Parmi Nous T.01 – Hello World – Lidjo

Auteur : Lidjo

Editeur : Librinova

Genre : Science-Fiction

Résumé :

La 3e guerre mondiale est un lointain souvenir, mais elle a changé la face du monde. Les élites restent engagées dans une course au profit, mais aussi à celle de l’espace.
Pharell aurait pu faire une belle carrière, loin du luxe parental et des ambitions de son père, mais à force de taquiner les étoiles pour leurs ressources, les élites ont éveillé la curiosité d’un dangereux et lointain voisin.
À défaut d’une vie étudiante, Pharell et ses amis, malheureux élus parmi des milliards, se retrouveront au cœur d’un Empire extraterrestre, au service de l’humanité.

Avis :

Hello world constitue un roman de science-fiction pour adolescents qui nous entraîne dans une épopée dynamique et haletante. Les personnages paraissent matures dès les premières lignes ; ils discutent de la politique de leur pays avec passion, s’échangent leurs angoisses en toute liberté ; ils nous décrivent leurs études passionnantes, et nous parlent de leurs amours difficiles. Ces dernières sont des sujets plus délicats : moqueries, jalousies, questionnements, silences… En cela nous retrouvons un caractère adolescent plus habituel, qui met en avant une fragilité attachante.

La balance de maturité que nous ressentons perturbe un peu au démarrage, notamment à cause de l’attrait des héros pour la politique de leur Etat et les dialogues sérieux qu’ils échangent. Il est intéressant de constater que cela n’est pas forcément le cas des adolescents que nous côtoyons dans notre entourage. Le futur du roman décrit un monde plus mature, plus intéressé et investi dans son évolution. Nombre de personnages proviennent de familles très actives en politique ou dans la technologie, ce qui peut aussi expliquer leur intérêt certain. Ces liens permettent au roman de faire entrer le lecteur dans les coulisses du pouvoir et de l’impliquer dans la survie de cet univers.

Parmi nous met en place un lendemain probable, tant au niveau des systèmes d’armement brossés, que des missions écologiques votées, des disparités sociales et politiques variées, ou des descriptions gouvernementales des nouveaux Etats. Le récit nous explique toutes ces innovations directement dans la narration, ce qui nous fait entrer dans le vif du sujet, et percevoir, par la même occasion, l’avis du héros. L’auteur invente un éventuel futur complexe et intelligent, bien construit et très intéressant. On y croit ! Le roman souligne les problématiques de l’argent et du pouvoir non sans subtilité. Il nous interroge sur notre société actuelle et notre vision du monde.

Les extraterrestres s’invitent rapidement à la partie. De lourds mystères les entourent et apportent du suspens en début de roman. D’où viennent-ils ? Que veulent-ils ? L’histoire principale des premières pages tourne autour de l’apparition de leur vaisseau dans l’orbite terrestre et de la menace qu’il installe. Dans le même temps, l’intrigue nous présente les personnages principaux en douceur ainsi que leur implication dans la compréhension de la présence extraterrestre. Léa, Clovis, Maya et Pharell enquêtent chacun de leur côté, font preuve d’intelligence et ne lésinent pas sur les moyens mis à leur disposition.

La seconde partie du roman, quant à elle, nous envoie directement dans l’espace, au sein même du vaisseau étranger. Le ton de l’aventure change du tout au tout, et les révélations surprennent.

Le roman se divise en en fait en deux genres : l’un, plutôt thriller, se focalise sur le questionnement extraterrestre et les solutions employées pour le résoudre ; l’autre, plus dans l’action, est plus énergique, plus dynamique, et un peu moins captivant. Effectivement, la première partie s’appuie sur un mystère prenant, qui donne un fond sombre à l’intrigue. On découvre également un nouvel univers avec curiosité et des personnages intrigants.

L’autre partie nous ramène à une aventure adolescente moins mature, à de l’action à l’état pur et à une problématique de conquête plutôt terre à terre. Du moins, à première vue. Les personnages semblent réfléchir différemment et leurs décisions n’apparaissent pas aussi travaillées que dans les pages précédentes. Le récit de la seconde partie avance, action après action, et nous laisse peu de temps pour respirer.

L’auteur recrée l’histoire et l’objectif de l’humanité dans ce roman. En cela, il innove et apporte de l’originalité. Ses idées captivent et font réfléchir. Il aurait été savoureux d’en apprendre plus, que les adolescents prennent parfois un peu moins de place. Peut-être cela sera-t-il approfondi dans le tome deux ?

Le roman manque cruellement de descriptions, même si le lecteur est capable de s’imaginer le physique des personnages ou la consistance des décors. Dans la même veine, les dialogues de la seconde partie auraient mérité plus de profondeur pour nous communiquer davantage d’émotions, notamment lors des témoignages des nouveaux protagonistes. Les personnages restent superficiels, ne nous dévoilent pas tous leurs sentiments, comme si se retrouver au sein d’un vaisseau étranger, loin de chez eux, paraissait presque normal.

Les caractères forts que nous avions crus reconnaître restent néanmoins palpables. Les adolescents se rebellent, ne se laissent pas faire et combattent leurs geôliers avec fougue. L’abondance des passages parlés empêchent le narrateur de s’épancher sur ses ressentis, mais rendent les personnages plus vivaces. De plus, de nombreuses ellipses parcourent la partie une sans qu’il ne soit parfois donné d’explications, de telle sorte que l’on se perd un peu dans la temporalité des passages.

La partie deux foisonne de nouveaux personnages. Seuls quelques-uns ressortent du lot, grâce à leur personnalité forte et combative. Cependant, étant donné l’absence de descriptions physiques ou mentales, certaines personnalités se confondent avec d’autres et perdent de leur authenticité. Les personnages, bien développés au début, le sont moins par la suite, et perdent de leur force poignante.

Les chapitres se concentrant sur l’arrivée des extraterrestres sont fascinants : les points de vue de plusieurs personnages sont mélangés, tous les détails nous sont communiqués, tant et si bien qu’on s’y croirait vraiment. Le lecteur est réellement tenu en haleine ! Jusqu’à ce que le grand mystère soit résolu, et que seuls les personnages adolescents construisent ensuite l’histoire. La partie une mettait effectivement en avant des adultes mystérieux aux ambitions pernicieuses, qu’il était difficile de cerner. Il est dommage qu’on ne parle plus vraiment d’eux par la suite. Il aurait été intéressant de plonger dans leur quotidien, à la quête de leurs enfants perdus.

Hello world enchante par son univers mais divise sur la gestion de ses personnages, entre maturité avérée et jeunesse fragile. La partie deux est moins attractive, plus dans l’action. Elle soutient des problématiques moins prenantes que celles évoquées dans la partie précédente, même si les extraterrestres fascinent par leurs capacités et procédés novateurs. Le roman se transforme en un roman de science-fiction plutôt classique, pour la jeunesse, alors qu’il promettait une dystopie plus originale. Cependant, de nombreux points intelligents et haletants donnent à croire à une suite plus croustillante. L’auteur foisonne d’idées originales, qu’il distille dans ses lignes, mais qui s’oublient dans le flot continu de l’action.

Note : 13/20

La chronique vous a donné envie d’acheter l’ouvrage ? N’hésitez plus et soutenez vos chroniqueurs en cliquant ici : https://bit.ly/30IPgvj.

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net