Terrible Jungle – Moite, Moite

De : Hugo Benamozig et David Caviglioli

Avec Catherine Deneuve, Vincent Dedienne, Alice Belaïdi, Jonathan Cohen

Année : 2020

Pays : France

Genre : Comédie

Résumé :

Eliott, jeune chercheur naïf, part étudier les Otopis, un peuple mystérieux d’Amazonie. C’est aussi l’occasion pour lui de s’éloigner de l’emprise de sa mère, la possessive Chantal de Bellabre. Mais celle-ci, inquiète pour lui, décide de partir à sa recherche en s’aventurant dans l’étrange forêt amazonienne.

Avis :

Le paysage du cinéma français est changeant, laissant sa chance chaque année à pas mal de nouveaux réalisateurs. Aujourd’hui, c’est au tour de Hugo Benamozig et David Caviglioli de faire leur entrée dans le jeu. Les deux trentenaires se connaissent depuis leur adolescence et si le cinéma n’est pas neuf pour Hugo Benamozig qui a déjà travaillé en tant que scénariste sur différents projets, pour David Caviglioli, c’est assez neuf, puisque le jeune homme était avant cela journaliste.

Pour leur premier film, les deux réalisateurs qui sont fascinés par la jungle (oui ça arrive…) ont donc décidé de placer leur intrigue dans cette dernière avec une petite comédie tout ce qu’il y a de plus sympathique. Avec son humour décalé, ses situations grotesques et surtout ses très bons personnages, « Terrible jungle » amuse et nous offre ce que l’on est venu chercher, c’est-à-dire un petit moment de cinéma sympa. Oui, on n’ira jamais au-delà du mot sympathique, car ce premier film tient ses défauts, et il est sauvé presque uniquement grâce à ses personnages qui sont très bien écrits.

Eliott, la vingtaine, veut être anthropologue, mais pas comme sa mère, qui est une star de l’anthropologie, et qui a surtout perdu toute valeur et compassion sur le métier. Ayant décroché une bourse, Eliott décide de partir en Amazonie afin d’étudier l’un de ses peuples les plus mystérieux, les Otopis. Après plusieurs semaines sans nouvelle, sa mère arrive en Guyane Française pour monter une expédition dans la jungle afin de retrouver son fils.

Il y a des films dont un nom suffit pour que l’on ait envie de s’y arrêter et ici, ce nom, c’est Catherine Deneuve. Catherine Deneuve perdue dans la jungle amazonienne, franchement, l’idée fait déjà sourire, mais il faut dire aussi que dans le paysage de la comédie française, il faut prendre la plupart de ces films avec des pincettes, car on ne peut pas dire que la comédie française nous régale plus que ça. « Terrible jungle« , ça peut même être l’exemple parfait de la comédie française à prendre a avec des pincettes, car entre son affiche qui est loin d’être sublime et sa bande-annonce qui annonçait un film, un concept et une idée qui pouvaient laisser place à pas mal de lourdeurs, « Terrible jungle » ne partait pas vraiment sous les meilleurs auspices, mais le résultat est somme toute assez sympathique.

En fait, la chance que le film a pour lui, c’est surtout d’avoir des personnages qui sont bien écrits. Il a la chance d’avoir des personnages qui ont de la gueule, qui sont amusants et qui sont tenus par d’excellents comédiens, Jonathan Cohen et Alice Belaïdi en tête. Que ce soit Catherine Deneuve, Vincent Dedienne, Alice Belaïdi, Jonathan Cohen ou encore Patrick Descamps, tous ont des rôles qui sont plus qu’appréciables, car les deux réalisateurs, qui sont scénaristes de leur film, leur ont donnés quelque chose, et surtout, ils les ont suffisamment bien écrits pour que chacun ait de la place à l’écran et dans cette intrigue.

Ce sont donc ces personnages qui rattrapent cette histoire, car il faut le dire, si on enlève la loufoquerie d’Alice Belaïdi ou le duo Catherine Deneuve/Jonathan Cohen qui fonctionne à merveille, le scénario qu’ont imaginé Hugo Benamozig et David Caviglioli ne vole pas bien haut. L’intrigue que les deux metteurs en scène nous racontent est, il faut l’avouer, très plate et très convenue. Derrière les gags qui ne nous font que sourire pour la plupart et derrière ses personnages, on trouve un film sans grand relief. Un film quelque peu confus, qui a du mal à faire exister son intrigue, tant cette dernière est mince et peut se résumer à une mère recherche son fils qui n’a pas envie qu’on le trouve… Oui, c’est très mince.

Si le scénario ne vole pas haut, on peut aussi dire que « Terrible jungle » est sauvé aussi par sa mise en scène, car si le film reste assez plat dans son ensemble, il tient toutefois un joli cachet. Les deux cinéastes ont de bonnes et de jolies idées et ils gèrent plutôt bien leur rythme, qui sans être fou non plus, offre un film dynamique. Les deux cinéastes ont un sens du comique qui, si ce n’est pas hilarant, se fait plutôt efficace. On ne s’ennuie pas devant « Terrible jungle« , et même si parfois, ce n’est pas toujours subtil, si parfois, l’ensemble est assez prévisible, le film amuse et ça, dans le paysage de la comédie française, c’est déjà pas mal du tout.

Entre son scénario sans grande surprise et ses personnages amusants (et plus), entre son intrigue assez mince et l’efficacité de Hugo Benamozig et David Caviglioli à la réalisation, ainsi que l’alchimie entre leurs comédiens, tout cela fait que finalement, sans être un grand moment de cinéma et une grande comédie, « Terrible jungle » amuse l’espace d’une petite heure et demie. « Terrible jungle » ne marquera pas 2020, se posant comme une petite comédie certes au-dessus du lot, mais cette petite comédie sera noyée parmi bien d’autres films. Malgré tout, pour un premier film, l’ensemble demeure sympathique et entraînant.

Note : 11/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net