13 Reasons Why Saison 4

D’Après une Idée de : Brian Yorkey

Avec Dylan Minnette, Grace Saif, Christian Navarro, Alisha Boe

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 10

Genre : Drame

Résumé :

Alors que la fin du lycée pointe à l’horizon, Clay et ses amis s’efforcent de garder un coup d’avance tandis que les secrets de leur passé menacent leur avenir.

Avis :

13 reason why est décidément une série pour adolescents extrêmement perturbante, qui ne laisse personne indifférent. Le dernier épisode de cette saison, qui est aussi le dernier de la série (nous ne spoilerons rien ici) s’avère aussi traumatisant que le viol terrible de Tyler, qui avait été entièrement mis en images (saison deux), aussi triste que le suicide dramatique d’Hannah (saison une) et aussi choquant que la réhabilitation de Bryce, un être monstrueux qui s’amusait à violer et torturer de nombreuses filles (saison trois).

13 reasons why développe le fait que la vie n’est pas facile et met en avant l’idée que tous nos actes ont des conséquences, positives ou négatives. Même si l’on s’améliore, même si l’on change, le passé marque le présent et ne s’oublie pas. Conclusion négative pour beaucoup, réaliste pour d’autres, 13 reasons why fait parler d’elle.

La série met en lumière des problématiques qui nous parlent, des sujets connus aussi bien des adolescents que des adultes. Par exemple, certaines personnes peuvent s’avérer foncièrement mauvaises avec certains, et gentilles avec d’autres. Bryce ou Monty, les deux « méchants » de l’histoire, ne sont pas que des monstres. Ils ont également leur part belle, une part complexe qui attire et qui intrigue. Dire cela de violeurs peut être effectivement perturbant.

La saison quatre s’intéresse tout particulièrement aux divers traumatismes psychologiques liés aux meurtres et aux actes violents dont nous pouvons être victimes ou simples spectateurs. Les messages et réflexions s’avèrent intelligemment travaillés, poussés à l’extrême, et bien illustrés par des acteurs talentueux. Le spectateur se questionne à son tour, réfléchit à sa propre histoire et analyse les réponses données par la série.

13 reasons why se termine sur une note difficile à accepter, que de nombreux fans refusent déjà et critiquent allégrement sur Internet. 13 reasons why atteint notre cœur et notre sensibilité, osant des thèmes et des scénarios que peu d’autres œuvres exposent au grand public, et s’offrant une fin extrêmement triste, complètement inattendue.

Dans cette dernière saison, nous retrouvons un Clay, l’un des personnages principaux, profondément traumatisé par tout ce qu’il a vécu lors des trois dernières saisons. L’acteur joue à merveille les troubles psychiques, les questionnements douloureux et la dépression. Clay ne souriait déjà pas beaucoup, n’était pas un jeune garçon enjoué, et la saison quatre aggrave catégoriquement son cas. Ses séances avec son psychologue s’avèrent désagréables, comme ses conversations avec ses parents, avec qui il communique peu, ou ses instants avec Justin, son frère adoptif, qu’il ne croit pas capable d’arrêter la drogue malgré tous ses efforts.

L’acteur Gary Sinise (notamment vu dans les Experts ManhattanouForrest Gump) joue un psychologue stoïque, intelligent et savoureux, qui agace constamment Clay par ses réponses logiques et froides. Le premier retournement de situation de la saison concerne Clay et est malheureusement plutôt attendu, même s’il reste bien trouvé et mis en scène de manière originale. Placée juste avant la fin tragique, cette première fin nous conforte dans nos idées. Peut-être était-ce justement voulu pour éviter un traumatisme plus grand des spectateurs ?

Quoiqu’il en soit, cette saison quatre traite de sujets encore plus difficiles que les trois dernières et s’en sort très bien : la découverte de l’homosexualité est mise en valeur grâce au personnage d’Alex, un garçon timide et malheureux, auquel on s’attache et dont la tentative de suicide a échoué ; Jessica continue de défendre la voix des femmes dans son lycée  et finit, de manière contradictoire, par manipuler les garçons pour parvenir à ses fins ; Justin se bat contre son addiction à la drogue et les préjugés de tous ceux qu’il aime ; le proviseur de Liberty high essaie de gérer la folie des jeunes par des mesures de sécurité intrusives ; et les adolescents défendent leurs droits d’exister avec force et détermination. La cause des adolescents est mise en valeur dans cette saison quatre, à travers leurs combats quotidiens, leurs questionnements, leurs souffrances, leurs doutes et leurs fins d’études.

Tous les personnages principaux ont une histoire intéressante à raconter, même si la saison comporte peu d’actions palpitantes. Les rares scènes rythmées s’avèrent, du coup, mémorables. Tous les héros de 13 reasons why nous touchent, même ceux que nous pensions haïr profondément.

Plus lente et moins complexe que la saison précédente, et ne suivant qu’une ligne temporelle classique, la saison quatre reste une saison de qualité, qui développe des personnages avec intelligence et justesse, et qui nous trouble davantage. Moins présent qu’auparavant, le suspense est plus subtil dans cette saison, étant donné que cette dernière s’intéresse plutôt aux pensées des héros et à leurs troubles, et non pas forcément à leurs actes, qui sont mis en retrait. Les deux derniers épisodes rattrapent les autres à cause de la force et de l’émotion intenses qu’ils dégagent.

13 reasons why n’est pas à mettre devant les yeux de tous. Cependant, les sujets que la série traite ne devraient plus rester tabous. Viol, harcèlement, drogue, adoption, homosexualité, genre, identité, sécurité, liberté… Une série contemporaine pour des problèmes de notre temps. 13 reasons why est une série captivante, perturbante et attachante, composée de quatre saisons magnifiques, aux rythmes et problématiques très différents.

Des acteurs magiques pour des thématiques éprouvantes de réalisme.

Note : 17/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net