Benjamin Gates et le Trésor des Templiers

Titre Original : National Treasure

De : Jon Turteltaub

Avec Nicolas Cage, Diane Kruger, Justin Bartha, Sean Bean

Année : 2004

Pays : Etats-Unis

Genre : Aventure

Résumé :

Perdu depuis plus de 200 ans, le trésor des Chevaliers du Templier fait partie de ces mythiques légendes. Ben Gates, archéologue et aventurier, se lance à la recherche de ce trésor qui a hanté les pensées de sa famille et de ses descendants depuis des générations. Mais il n’est pas le seul intéressé.
Gates et son meilleur ami Riley Poole, expert en informatique, partent en exploration sur le continent Arctique et découvrent que le premier indice menant au trésor est caché dans le document le mieux gardé au monde, la Déclaration d’Indépendance.
Dans une course contre le temps, ils doivent voler le document si précieux, décoder la carte cachée, semer le FBI, et éviter d’être tués par Ian Howe, un riche aventurier anglais. Et ce n’est que la première étape de cette chasse au trésor.

Avis :

Jon Turteltaub est un réalisateur américain dont j’aime bien le cinéma. Ce que j’aime bien avec Jon Turteltaub, c’est qu’il ne vise pas autre chose que de divertir son public. Alors bien sûr, il y a des divertissements qui sont meilleurs que d’autres, mais dans l’ensemble, avec des films comme « Rasta Rocket« , « Instinct« , « Phénomène » ou plus dernièrement, « En eaux troubles » et son Jason Statham qui se fighte contre un mégalodon, la carrière du réalisateur est amusante.

Alors qu’il avait réalisé quatre ans auparavant la petite comédie « sale môme » avec Bruce Willis, pour cette fin d’année 2004, Jon Turteltaub revenait avec un film d’aventures qui rappelle énormément un « Indiana Jones » des temps modernes. Sans atteindre non plus la maestria de Spielberg, avec son « Benjamin Gates et le trésor des Templiers« , Jon Turteltaub livre-là un divertissement de bonne facture. Un divertissement qui conjugue habilement aventures, énigmes, rebondissements, action, bonnes idées et Nicolas Cage en plein forme. Bref, ce « Benjamin Gates et le trésor des Templiers » se regarde avec plaisir.

Le trésor des Templiers est souvent considéré comme le plus immense des trésors. Un trésor tellement grand qu’il ne peut être possédé par un seul homme. Le trésor des templiers, c’est surtout une légende et un mythe pour tout le monde. Enfin, pour tout le monde, sauf pour Benjamin Gates, qui depuis que son grand-père lui en a parlé quand il était petit, est resté persuadé que le trésor existe. D’allant d’indices en indices, allant plus loin que personne n’a jamais été, le chasseur de trésor se rend compte alors qu’il lui faut désormais voler la déclaration d’indépendance des Etats-Unis d’Amérique pour premièrement la protéger d’un vol et deuxièmement, car cette dernière pourrait contenir à son dos un nouvel indice qui l’amènerait au mythique trésor.

Neuvième film pour Jon Turteltaub qui toujours pour Disney, se lance ici dans le film d’aventures. Doté d’une bonne idée et d’un univers agréable, le réalisateur américain nous entraîne dans un bon petit divertissement. « Benjamin Gates et le trésor des Templiers« , c’est le genre de métrage qui se laisse regarder avec plaisir. Alors certes, tout n’est pas parfait non plus et entre facilité scénaristique, gros sabots parfois et un manque de suspens, ce « Benjamin Gates … » aurait mérité plus d’écriture et de subtilité, mais il demeure un bon film qui ne prétend pas vendre autre chose que le divertissement qui nous est proposé.

Comme je le disais, « Benjamin Gates et le trésor des Templiers« , c’est une sorte d’ »Indiana Jones » des temps modernes et l’on sent directement l’influence de l’aventurier de Spielberg ici. Heureusement pour nous, le film de Jon Turteltaub ne s’arrête pas à ses influences, et nous offre plus que cela. Partant d’une bonne idée, Jon Turteltaub livre une bonne aventure qui multiplie les rebondissements, les scènes d’action parfois spectaculaires, et surtout, au-delà de ça, ce qui est amusant avec ce film, c’est l’idée d’entremêler vérité historique et fiction. Le film conjugue pas mal d’éléments historiques ou du quotidien, pour les amener dans la quête de ses personnages et si parfois c’est assez grossier, pour ne pas dire complétement tiré par les cheveux, en plus d’être caricatural dans l’écriture de certains de ses personnages (on a bien du mal à croire d’ailleurs que les mecs ont été neuf à plancher sur le scénario de ce film), sur l’ensemble, le film fonctionne plutôt bien et surtout il donne quelque chose d’amusant et de plaisant à suivre. Oui, au final, on se laisse prendre au jeu de cette chasse au trésor, et même dans un sens, « Benjamin Gates … » réveille le petit aventurier qui sommeille en nous. 

Jon Turteltaub n’est pas un grand réalisateur, mais il reste un bon artisan de cinéma et « Benjamin Gates et le trésor des Templiers » le prouve encore une fois. Rythmé, tenu, ayant un bon sens du divertissement, Jon Turteltaub nous entraîne dans une aventure qui pique toujours notre envie d’aller plus loin, et ça, même si le tout reste assez prévisible. « Benjamin Gates … », c’est dans un sens le petit divertissement familial qu’on aime beaucoup. Un petit divertissement qui est honnête et qui n’essaie pas de faire plus que ce qu’on lui demande. On appréciera l’univers, on appréciera la quête, et finalement, même si le film de Jon Turteltaub ne sera jamais aussi marquant qu’un « Indiana Jones« , entre ses idées d’intrigue comme voler la déclaration d’indépendance, ses scènes d’aventure, ses découvertes de chasse au trésor et bien entendu ses personnages, « Benjamin Gates et le trésor des Templiers » fait un peu plus que s’imposer.

Et quand on parle de personnage, on ne peut manquer Nicolas Cage qui est excellent dans le rôle de Ben Gates. L’acteur, encore au top à l’époque, compose un aventurier qu’on a envie de suivre à tout instant. Il est cool, il est drôle, il est un poil caricatural, mais surtout, il est très attachant, tout comme son équipe, composée de Diane Kruger et Justin Bartha. On trouvera aussi ici Sean Bean en méchant, mais pas trop, ou encore Jon Voight dans la peau du père de Gates et Harvey Keitel en flic tenace.

« Benjamin Gates et le trésor des Templiers » est donc un bon divertissement qui a le mérite de nous offrir ce qu’on est venu chercher. Aventures, action, rythme, chasse au trésor, histoire, énigmes, allant d’une ville à l’autre, et bien sûr, le tout emmené par un Nicolas Cage excellent. Certes, ce n’est pas fin et c’est assez prévisible, mais l’aventure, les idées et surtout le plaisir est là. Bref, ce « Benjamin Gates … », entre qualités et défauts conjugués, donne un bon petit film.

Note : 14/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net