La Bataille d’Angleterre

Titre Original : Battle of Britain

De : Guy Hamilton

Avec Michael Caine, Harry Andrews, Trevor Howard, Curd Jürgens

Année: 1969

Pays: Angleterre

Genre: Guerre

Résumé:

En 1940, l’Angleterre attend d’être envahie par l’Allemagne nazie. Les Allemands bombardent Londres et les Anglais en font de même sur Berlin. Commence alors la bataille aérienne, la plus spectaculaire de la seconde guerre mondiale.

Avis:

Réalisateur britannique, Guy Hamilton a une belle filmographie qui s’étale sur plus de cinquante ans si l’on prend en compte les années où il fut assistant réalisateur. Parmi ses films, Guy Hamilton est particulièrement connu pour avoir réalisé quatre films de la saga James Bond, « Goldfinger« , « Les diamants sont éternels« , « Vivre et laisser mourir » et « L’homme au pistolet d’or« . On notera aussi dans sa filmographie « Mes funérailles à Berlin« , « L’ouragan vient de Navarone » ou encore « Le miroir se brisa« .

Parmi ces films importants, il y a « La bataille d’Angleterre » qui est considéré comme un très bon film de guerre. Avec Guy Hamilton aux commandes, avec ce casting-là, Laurence Olivier, Michael Caine, Christopher Plummer ou encore un tout jeune Ian Mc Shane, avec cette affiche incroyable, son synopsis, et son côté historique, « La bataille d’Angleterre » est un film dans lequel j’avais forcément envie de plonger, et même si Guy Hamilton nous réserve des scènes de combat folles et immenses, je dois dire que j’en ressors avec un petit soupçon de déception. « La bataille d’Angleterre » est un bon film, mais c’est aussi un film qui a tendance à se répéter sur plus de deux heures et même si c’est l’histoire qui veut ça, je reste quand même sur ma faim et c’est dommage.

1940, après la défaite de la France, les Allemands ont comme nouvelle cible l’Angleterre. Sur l’île de sa majesté, la RAF a très peu de chasseurs et de pilotes pour défendre les côtes et le pays. Pour conquérir l’île, les Allemands lancent alors des raids aériens, et leurs premières cibles sont les stations radars et les aérodromes. Les Allemands sont en nombre bien supérieur par rapport aux Anglais, qui de surcroît sont constitués bien souvent de nouvelles recrues inexpérimentées. Pourtant, malgré leur infériorité, les Britanniques, aidés de chasseurs polonais, comptent bien défendre leur côte et stopper l’invasion allemande.

« La bataille d’Angleterre« , son histoire, ses scènes de combats aériens, sa vérité historique, son spectacle, pour son dernier film dans les années 60, Guy Hamilton nous reconstitue une bataille importante et essentielle de l’histoire et on peut dire que le réalisateur a eu les moyens de ses ambitions.

« La bataille d’Angleterre« , c’est du très grand spectacle, et encore plus quand on le replace dans son époque. « La bataille d’Angleterre« , c’est un balai aérien assez fou, qui n’arrête jamais. Guy Hamilton apporte un soin tout particulier pour reproduire les assauts et les batailles sur l’espace aérien anglais. Le film, de par certaines scènes et scènes idées, arrive même à nous scotcher tant le réalisateur anglais a tout fait pour que son film soit le plus réaliste possible et c’est assez dingue, car pour le coup, comme beaucoup a été tourné en vrai, le film n’a pas tant vieilli que ça, enfin du point de vue de son visuel.

Toujours du côté des surprises, « La bataille d’Angleterre » est un film qui présente de manière assez étonnante l’armée allemande. Alors que cette dernière est toujours présentée comme inhumaine, Guy Hamilton, quand il s’arrête de leur côté, nous présente des allemands bien plus humains que soldats, ce qui change de l’ordinaire et offre à son film un côté plus humain que bien d’autres.

Et quand on parle de côtés humains, le cinéaste a réuni ici un très beau casting. Au gré des actions se succèdent Laurence Olivier, Michael Caine, Robert Shaw, Christopher Plummer, Trevor Howard, Ian Mc Shane ou encore Susannah York. Mais si ce casting est bon, il est vrai que les personnages sont assez peu attachants, dans le sens où le scénario ne nous les présente pas vraiment et bien souvent, ils ne font que des passages éclairs, au gré des actions, des décès, des accidents.

Et c’est là que le film déçoit quelque peu, car si Guy Hamilton a apporté un soin tout particulier à la mise en scène de ses combats, il en a oublié de construire et tenir son film avec un scénario qui arriverait à nous impliquer. « La bataille d’Angleterre« , c’est un film qui, malgré ses qualités indéniables, a du mal à vraiment nous emporter. Le film a tendance à se répéter en empruntant encore et toujours le même schéma, qui se résume souvent à un assaut, des combats aériens, quelques scènes de dialogues, de stratégies et on y retourne. Il est vrai que c’est l’histoire qui le veut et Guy Hamilton veut être le plus fidèle possible, mais sur l’ensemble, le scénario manque de lien, il oublie de nous impliquer, il manque un attachement et un souffle de vie. Il manque à ce film un vrai scénario qui nous tiendrait en intérêt tout du long, car on suit plus pour le spectacle qui nous est offert.

« La bataille d’Angleterre » est donc un film intéressant pour ses combats, pour ses scènes impressionnantes et le spectacle qui va avec. Guy Hamilton nous en met plein la vue, c’est démesuré et malgré le manque de lien, entre les assauts, le réalisateur arrive à faire passer l’importance du fait historique. Reste néanmoins que le film manque de scénario et qu’à force de combats sur combats, sur combats, les deux heures que dure le film finissent par être un peu longuettes.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net