Blessures Secrètes

Titre Original : This Boy’s Life

De : Michael Caton-Jones

Avec Robert De Niro, Leonardo DiCaprio, Ellen Barkin, Jonah Blechman

Année : 1994

Pays : Etats-Unis

Genre : Drame

Résumé :

En 1957, Tobias, un enfant turbulent, et sa mère Carolin débarquent à Seattle après avoir fui le petit ami de cette dernière. Elle y fait la connaissance de Dwight, un mécanicien avec qui une idylle naît très vite. Après plusieurs mois au contact de cet homme, Tobias décerne la vraie personnalité de Dwight qui se révèle être tyrannique et violent.

Avis :

Michael Caton-Jones est un réalisateur écossais dont le principal de sa carrière va se jouer dans les années 90. Il débute sa carrière à la toute fin des années 80 avec le sulfureux « Scandal« . Par la suite, des films comme « Memphis Belle« , « Rob Roy« , « Le chacal » ou encore « Père et flic » ne vont faire que confirmer tout le talent du metteur en scène. Puis arrivera 2005 et la suite lamentable de « Basic Instinct« . Michael Caton-Jones aura beaucoup de mal à se remettre de ce film et depuis, c’est soit à la télévision anglaise qu’on le retrouve, soit pour des inédits qui devraient sortir directement en VOD.

Aujourd’hui, on revient sur « Blessures secrètes« , son quatrième long-métrage, qu’il fera juste après avoir tourné une comédie dont peu de monde se souvient, « Doc Hollywood« . Réunissant deux immenses acteurs, Robert De Niro et un tout jeune Leonardo DiCaprio, avec ce film, Michael Caton-Jones rend hommage aux mémoires et à la jeunesse de Tobias Wolff, éminent écrivain et professeur d’université. Joli drame, « Blessures secrètes » demeure néanmoins un film assez sage et prévisible, et même si l’on passe un moment sympa de cinéma, il est vrai qu’on s’attendait à être bien plus secoué et touché par cette histoire. Entre sympathie et classicisme, on quitte « Blessures secrètes » avec une petite touche de déception.

1957, après plusieurs mois à errer de ville en ville, le jeune Tobias et sa mère s’installent à Seattle. Tobias est un enfant turbulent, et sa mère a bien du mal à le gérer. Il y a quelques semaines, Caroline, la mère de Tobias, a rencontré Dwight, un homme d’une quarantaine d’années, mécanicien de métier. De cette rencontre naît une idylle. Dwight est un homme ferme, et il se met en tête de redresser Tobias. Caroline et Tobias viennent alors après s’installer à Concrete, une petite ville perdue au beau milieu de nulle part. Tobias avait déjà des doutes, mais une fois Dwight marié, le jeune garçon va découvrir la vraie personnalité de Dwight, un homme méchant, avare, bourré de mauvais principes et plus les mois, les années passent et plus Dwight se fait violent.

« Blessures secrètes« , c’est le genre de petit film bien fait devant lequel on passe un petit moment de cinéma tout ce qu’il peut y avoir de plus sympathique. Adapté de mémoires, tenu par d’excellents comédiens en tête d’affiche et tout un tas d’autres acteurs en arrière-plan, qui seront connu par la suite, bien filmé et bien réalisé, ce film de Michael Caton-Jones est bon et recommandable.

« Blessures secrètes« , c’est l’histoire d’un jeune homme qui se retrouve piégé dans une vie qu’il n’aime pas et surtout auprès d’un beau-père qui est une belle ordure. À travers cette histoire, plus que la relation entre ce jeune homme et son beau-père, ce qui sera le plus intéressant finalement, c’est la description de l’Amérique profonde des années 50 que Michael Caton-Jones en fait. Là où la relation beau-père/beau-fils sonnera comme très classique, « Blessures secrètes » tiendra bien plus de nuances dans le portrait d’une ville isolée et d’une femme au foyer dans ces années-là. Ici, la femme vit sous la coupe d’un homme, elle s’accommode des événements et de sa vie. Souvent relayée à un faire-valoir, sans tomber dans la caricature et sans en faire trop, Michael Caton-Jones livre un portrait touchant de cette femme qui s’enferme petit à petit. On notera que ce rôle est tenu avec élégance par une Ellen Barkin impeccable.

Bien entendu, « Blessures secrètes« , c’est la relation compliquée entre De Niro et DiCaprio et si, l’on est servi par l’excellence de ses acteurs, De Niro arrivant à être effrayant par moment et le jeune DiCaprio lui tenant tête avec tout le talent qu’on lui connaît, « Blessures secrètes » nous offre ce que l’on est venu chercher dans un sens. Mais dans un autre sens, même si les acteurs sont bons, « Blessures secrètes » n’est pas aussi puissant et bouleversant qu’on l’imaginait. Michael Caton-Jones filme très bien cette histoire, lui offrant de jolis moments pour plein de lumière et d’espoir, quand d’autres vont être plus difficiles, mais sur l’ensemble, on a connu le réalisateur bien plus impliqué et marqué dans sa mise en scène, car le tout résonne comme très convenu et classique. « Blessures secrètes« , c’est un film qui reste très léger sur son sujet. Michael Caton-Jones fait tout bien et pourtant, il ne transcende jamais son sujet et jamais son film. « Blessures secrètes » n’offre aucune surprise, et d’emblée, on sait très bien comment tout va se dérouler et ce dernier finalement, se regarde avec sympathie, mais l’on n’est pas sûr qu’il restera en mémoire. Ou s’il restera parce que DiCaprio fait face à De Niro, et c’est bien plus cela, que réellement son intrigue et tous les rebondissements qu’on peut trouver à l’intérieur.

« Blessures secrètes » demeure donc un bon film et un sympathique moment de cinéma. Il ne sera pas le film le plus marquant de la carrière de Caton-Jones, De Niro ou DiCaprio, mais il n’en reste pas moins que cette histoire est intéressante, le portrait de l’Amérique profonde est intéressant et le film est tenu par d’excellents d’acteurs. Bref, malgré une déception, je ne suis pas déçu de m’y être aventuré. À voir donc.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net