Noé

Noe__m

But du Jeu :

Dans « Noé« , vous allez devoir vous débarrasser de vos cartes « animal » en les faisant monter dans les cartes « embarcation ». Simple. Quand un joueur n’a plus de cartes en main, la manche s’achève, on compte les points et c’est reparti.

Avis :

Il fut une époque où les jeux de société étaient dissociés en deux catégories. Celles des jeux familiaux et basiques que l’on retrouve dans les grandes surfaces, et ceux plus complexes, plus pour les adultes et qui se trouvent difficilement. Depuis quelques temps, le jeu de société s’est démocratisé et cet écart s’est vu comblé, notamment grâce à des créateurs de jeux qui ont peut-être souffert du manque de diversité dans les jeux familiaux ou hardcore. Ainsi, et même si les jeux classiques et les jeux de pure stratégie existent toujours, on trouve de plus en plus de jeux avec des mécaniques intéressantes, loin du format de certains jeux débiles où il faut tirer des crottes de nez, et vers lesquels toute la famille peut se tourner. Ainsi Noé est un jeu qui trouve un sujet plutôt bien pensé, les animaux, avec une mécanique simple et efficace, mélange de plusieurs jeux classiques et qui profite d’un design charmant. Retour donc sur un petit jeu de cartes bien sympathique.

Noé reprend une mécanique qui a déjà fait des ravages, celle du Uno. En effet, il faut se débarrasser le plus rapidement possible de toutes ses cartes. Mais le jeu rajoute quelques éléments essentiels pour rajouter du piment. Ainsi, le plateau de jeu représente une île et le déluge va s’abattre. Six embarcations pouvant supporter 21 kilos sont placées autour du plateau. Chaque joueur a des cartes animaux dans les mains, qui ont des capacités, des poids différents et des gouttes d’eau. Le but est donc de s’en débarrasser en les posant sr les bateaux, sans dépasser la capacité de poids et en faisant attention à une autre contrainte, les bateaux sont soit masculins, soit féminins, soit mixtes mais en alternance. Autre contrainte, le joueur est obligé de jouer sur le bateau où se trouve Noé, qui bouge à chaque fois qu’un animal est posé sur son embarcation, au choix du joueur et en suivant des flèches. Enfin, autre mécanique, si un joueur arrive à faire pile poil le poids de 21 kilos, le bateau s’en va et il donne une ou plusieurs de ses cartes aux autres joueurs. Si jamais le joueur ne peut pas poser, il ramasse toutes les cartes du bateau. Du coup, on peut se faire des crasses et c’est parfois très délicat. La stratégie du jeu est assez intéressante car elle met en avant deux points cruciaux. Certains animaux sont très lourds, comme l’éléphant ou le rhinocéros et ils sont difficiles à placer sur des bateaux déjà bien chargés. Mais d’autres animaux possèdent des gouttes d’eau, et il faut se débarrasser de ces gouttes, car ce sont elles qui comptent à la fin de la partie et qui font perdre. En effet, le jeu se joue en trois manches, et à la fin, c’est celui qui a le moins de gouttes qui gagne. Donc, il y a bel et bien une stratégie qui doit se mettre en place pour jeter toutes ses cartes. Simple et dynamique, les créateurs n’ont pas oublié de mettre aussi quelques capacités à certains animaux pour corser tout ça. Ainsi, le lion permet de donner une de ses cartes et d’en piocher une au hasard chez un voisin. L’escargot est hermaphrodite. Le Pic-Vert fait des trous dans le bateau et abaisse la capacité à 13 kilos. Enfin, on peut faire des combos, car lorsque l’on pose deux animaux de la même espèce, on rejoue encore une fois. Bref, sous ses airs de petit jeu de cartes sans prétention, il se cache un jeu au multiples facettes et relativement intelligent.

noe_partie2

En termes de design, le jeu cible un public relativement jeune. La petite boîte en métal est assez attrayante et toute mignonne. Mais ce que l’on retiendra le plus, c’est le graphisme tout en rondeur des animaux. Si certains dessins font très manga, comme les chats, d’autres sont plus réalistes, mais tout cela reste dans une ambiance joyeuse et coloré. On retiendra la gueule de l’ours qui est assez moche, mais globalement, c’est bien réussi et tout à fait charmant. Le plateau est très fonctionnel et le packaging est bien pensé lui aussi. Donc au niveau du matériel, c’est du tout bon !

Au final, Noé est un petit jeu de cartes très intéressant, qui est bien plus complexe que ce qu’il en a l’air. Drôle, mignon, mais aussi futé, le jeu mélange plusieurs mécanismes déjà vu dans d’autres jeux, mais avec une rare osmose et une grande lisibilité. Un jeu tout public dont des enfants dès 7 ans peuvent s’y mettre sans problème. Le parfait petit jeu familial !

Note : 15/20

Par AqME

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net