octobre 27, 2020

Reviens-Moi

Titre Original : Atonement

De : Joe Wright

Avec Keira Knightley, James McAvoy, Saoirse Ronan, Vanessa Redgrave

Année : 2008

Pays : Angleterre, France

Genre : Drame

Résumé :

Août 1935. Malgré la canicule qui frappe l’Angleterre, la famille Tallis mène une vie insouciante à l’abri dans sa gigantesque demeure victorienne. La jeune Briony a trouvé sa vocation, elle sera romancière. Mais quand du haut de ses treize ans, elle surprend sa sœur aînée Cecilia dans les bras de Robbie, fils de domestique, sa réaction naïve face aux désirs des adultes va provoquer une tragédie et marquer à jamais le destin du jeune homme.

Avis :

Joe Wright est un réalisateur britannique qui a fait une entrée très remarquée dans le monde du cinéma. Pendant ses études, il décroche une bourse qui lui permet de réaliser un court-métrage pour la BBC. Ce petit film lui rapportera beaucoup de récompenses et ainsi, Joe Wright se voit proposer de réaliser les séries « Bodily Harm » et « Charles II : Le pouvoir et la passion« . Cette dernière lui rapportera alors le Bafta de la meilleure série dramatique. Dès lors, Joe Wright vise le cinéma et son premier long-métrage sera l’adulé « Orgueil et préjugés« .

Deux ans après ce premier succès, Joe Wright était donc de retour toujours en compagnie de Keira Knightley, qui deviendra son actrice fétiche. Changeant d’époque, Joe Wright nous entraîne avec ce deuxième film dans une histoire d’amour avec comme toile de fond, la Seconde Guerre mondiale. Brillant de bout en bout, émotionnellement puissant, avec ce film, Joe Wright fait bien plus que de confirmer l’essai, il signe là son meilleur film à ce jour. En deux heures, « Reviens-moi » nous marque de par ses personnages, son histoire, son romantisme, sa réalisation, ses couleurs… Bref, dans sa jolie filmographie, « Reviens-moi » est LE bijou de Joe Wright.

Août 1935, Angleterre, dans une grande maison victorienne, la jeune Briony a trouvé sa vocation, elle sera écrivaine et metteuse en scène. La jeune fille a beaucoup d’imagination et beaucoup d’histoires se bousculent en elle. Un jour, par sa fenêtre, elle aperçoit sa sœur Cecilia en compagnie du jardin Robbie. Briony croit alors comprendre quelque chose. Elle voit quelque chose, une scène qui la marque, mais Briony est trop jeune et elle ne le sait pas, mais elle ne peut comprendre ce qu’elle vient de voir. Étant pourtant sûre d’elle, Briony va alors amener beaucoup de souffrance…

« Reviens-moi » vient de fêter ses douze ans cette année et il se pose encore et toujours comme un film magnifique et l’une des plus belles et plus tristes histoire d’amour qu’on ait pu voir « ces dernières années ».

« Reviens-moi« , c’est bien plus qu’une simple histoire d’amour. Avec ce film, Joe Wright nous entraîne dans une romance qui sort des sentiers battus. Une romance brisée par des fantasmes. Très dense, avec ce film, le metteur en scène anglais, sur deux heures de film, nous tient totalement. Dès le début, Joe Wright présente différents points de vue et ainsi, il étoffe son intrigue qui aurait pu avoir l’air anecdotique au premier regard. À travers cette histoire et un regard en particulier, « Reviens-moi« , plus que sa romance superbe, est un film qui va parler avant tout de la culpabilité et comment peut-on vivre après un acte si cruel. Joe Wright arrive très bien à parler de ce sujet, et plus encore, malgré le côté assez détestable de son personnage, ce dernier finit par être bouleversant.

Puis, cette idée de multiplier les points de vue et par conséquent les histoires, Joe Wright va l’employer et surtout la faire évoluer tout au long de son film. Une fois passées les scènes de présentation, une fois les premiers éléments perturbateurs amenés, « Reviens-moi » s’en va sur d’autres chemins, présentant et construisant de très beaux portraits et trois destinées, qui ne peuvent qu’être touchantes, surtout dans ces derniers instant, où Joe Wright illumine définitivement son film et ce dernier, une fois la séance finie, devient inoubliable. On peut même dire que ces personnages et cette histoire ont tendance à hanter nos pensées quelque temps encore après notre séance.

Si le film est magnifique dans son intrigue, il l’est tout autant dans sa mise en scène. L’ambiance est incroyable, la lumière est fabuleuse, les idées de Joe Wright, que ce soit au niveau des plans et des séquences (il y a même un plan-séquence incroyable en milieu de film. Un plan-séquence fou qui reconstitue l’attente de l’évacuation de Dunkerque) ou au niveau de son montage, sont vraiment excellentes. Le film nous happe et il nous tient avec beaucoup d’intérêt et d’émotions. Comme je le disais, l’histoire est très riche et le film évolue tout le temps et il faut mentionner le travail impeccable des décors, des costumes, et des lieux que Joe Wright a choisi. Encore une fois, j’y reviens, mais tout ce qui est fait autour de l’évacuation de Dunkerque est exceptionnel !

Enfin, « Reviens-moi« , c’est un casting So Bristish (mais pas que) des plus superbes. Un casting où rayonnent pour toujours Keira Knightley et James McAvoy, qui forment un couple magnifique de cinéma. Ici, il faut aussi mentionner Saoirse Ronan et Romola Garai qui incarnent toutes deux le même personnage, mais pas au même âge. Et pour combler le reste, on trouve ça et là, Benedict Cumberbatch, Juno Temple, Alfie Allen, Harriet Walter, et même plusieurs Français, Michel Vuillermoz, Lionel Abelanski ou encore Jérémie Renier. Tout ce petit monde trouve parfaitement sa place et chacun apporte sa pierre à l’édifice.

« Reviens-moi » est donc le plus beau des Joe Wright. Que ce soit dans son esthétique, dans sa romance, dans son traitement de la culpabilité. Que ce soit dans le travail de ses décors, sa reconstitution, dans les choix de mise en scène, ou encore sa BO signée Dario Marianelli et bien entendu ses acteurs, dont ce couple qui marque à jamais… De par tout ça et plus encore, ce film se pose comme le chef-d’œuvre de Joe Wright !

Note : 18/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.