décembre 5, 2020

Critters

De : Stephen Herek

Avec Dee Wallace, M. Emmet Walsh, Billy Green Bush, Scott Grimes

Année: 1986

Pays: Etats-Unis

Genre: Horreur, Comédie

Résumé :

Une flopée de créatures toutes en fourrure venues d’un autre monde s’avance dans une petite ville suivie par des chasseurs de primes intergalactiques. Ces terribles boules de poils ne rencontrent aucun obstacle sinon des villageois militants.

Avis :

Stephen Herek est un texan qui est arrivé à Los Angeles dans les années 80. Il fait ses classes chez Roger Corman avant de passer à la réalisation en 1986. Le cinéma de Stephen Herek, c’est un cinéma pour toute la famille. Stephen Herek, c’est un enfant de divertissement et rien de plus, le réalisateur n’ayant jamais eu l’envie (ou les moyens) de faire un cinéma qui serait politique ou engagé. Non, Stephen Herek a envie de nous amuser, nous toucher et depuis presque quarante ans, avec ses défauts et ses qualités, Stephen Herek a réussi à trouver sa place dans le paysage du cinéma américain.

Petit film d’horreur culte des années 80, cela faisait un bout de temps que je voulais m’arrêter sur ce premier « Critters« . Souvent présenté comme une comédie qui lorgne du côté des « Gremlins » de Joe Dante, le premier film que met en scène Stephen Herek m’a surpris, je dois dire. Surpris parce que c’est un film moins fun et plus sombre que ce qu’on m’avait vendu et surpris aussi car ce premier « Critters » n’a pas si mal vieilli que ça. Bien plus film d’horreur made in 80’s que comédie, « Critters » se pose comme un bon divertissement, doublé d’une bonne petite découverte.

Les Krites sont des petites bébêtes qui viennent d’une autre planète. Les Krites sont animés par un fort appétit et elles se jettent sur tout ce qui bouge. Les Krites étaient prisonniers sur un astéroïde et ils ont réussi à s’évader et ont pris la direction de la terre. Ils atterrissent quelque part dans la campagne américaine et une fois sur place, ils commencent à dévorer tout ce qu’ils trouvent. Face à eux, ils vont trouver un jeune garçon et deux chasseurs de primes intergalactiques.

Envie d’un petit film d’horreur qui sent bon son époque, alors arrêtez-vous sur ce premier « Critters » qui, bien plus qu’une comédie comme il est trop souvent vendu, ce premier film de Stephen Herek est un vrai petit film d’horreur qui a une saveur toute particulière.

Alors oui, aujourd’hui, même si le film n’a pas si mal vieilli que cela, il faut quand même dire qu’il a pris un petit coup de vieux et pour un film d’horreur, on passera sur l’angoisse qu’on pouvait trouver (quoi qu’il reste une ou deux scènes qui arrivent à faire leur petit effet). Mais si le film n’est plus vraiment angoissant, ce n’est pas pour cela qu’il ne continue pas de fonctionner et surtout d’étonner. Stephen Herek, qui a fait ses armes chez Roger Corman, nous entraîne dans un film sombre et étonnamment sanglant. Un film qui mélange habilement l’horreur, la science-fiction et le charme des années 80.

Plus que le scénario qui est parfois très tiré par les cheveux, c’est la mise en scène de Stephen Herek qui étonne et qui arrive à nous entraîner de bout en bout dans ce film. « Critters« , c’est un film qui offre une vision assez terrifiante de cette invasion par ces petites créatures qui sont un film d’horreur à elles seules. Stephen Herek a une volonté et une vision claire, et il met tout en œuvre pour que son « Critters » soit un cauchemar, et si aujourd’hui, le film est considéré comme fun (et il est fun dans un sens), c’est le temps qui l’a transformé, car quand on y regarde de plus près, le film est sombre, sanglant, les Krites, visuellement parlant, avec leurs yeux rouges et leur envie de tout dévorer, sont un vrai cauchemar. On notera que les effets spéciaux et tout ce qui est fait pour donner vie à ces petites créatures sont bien gérés et bien vus. Là encore, c’est vrai que l’ensemble a vieilli, mais cette façon de faire est très attachante, très attendrissante et on se laisse charmer très volontiers.

Du côté des personnages et des acteurs, l’ensemble est, c’est vrai, un peu kitschouille, notamment quand on découvre les chasseurs de primes intergalactiques avec leurs costumes et leurs coupes de cheveux très datées. Au-delà de ça, pour le reste, l’ensemble est plutôt cool et bien interprété. Le film est principalement tenu par Scott Grimes qui incarne le fils débrouillard de la famille. Grimes dans la peau du petit Brad, c’est le genre de gamin typique des années 80 qu’on a envie de suivre tout le temps. On trouvera aussi Dee Wallace, M. Emmet Walsh, Terrence Mann ou encore dans un petit rôle, Billy Zane.

Je ressors de ce premier « Critters » amusé et charmé, mais surtout surpris. Je pensais trouver une comédie cool tout droit sortie des années 80 et si le film de Stephen Herek s’est trouvé être fun, je suis surpris par son vrai côté horrifique. « Critters« , quand on le replace dans son époque, c’est un cauchemar et ça, je ne m’y attendais pas. Bref, entre bons moments et bonnes découvertes, « Critters » se pose comme la petite séance de cinéma parfaite entre potes un soir d’Halloween par exemple.

Note : 13/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.