janvier 19, 2021

Elysium

elysium

De : Neill Blomkamp

Avec Matt Damon, Jodie Foster, Sharlto Copley, Alice Braga

Année: 2013

Pays: Etats-Unis

Genre: Science-Fiction

Résumé :

En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses –  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.

Avis :

Neill Blomkamp avait créé la grosse surprise il y a maintenant 4 ans, avec son plus qu’excellent « District 9« . Le réalisateur était attendu au tournant. Il est de retour avec son nouveau film SF et confirme son essai avec brio. J’étais déjà très amoureux de son univers, mais là je me dis que c’est un réalisateur qui a décidément tout compris et on n’a pas fini d’entendre parler de lui. « Elysium » est à l’image de « District 9« , une belle bombe !

elysium

En 2154, la Terre est dévastée. Problème de surpopulation, de chômage et maladie. Il existe deux catégories d’hommes. Les pauvres habitent sur Terre et se débrouillent pour survivre et les riches habitent sur Elysium un immense satellite, où règne la paix, le confort et la maladie n’existe pas.

Sur Terre Max travaille dur dans une usine. Il rêve d’aller sur Elysium. Un jour, un incident se produit et Max est irradié, il ne lui reste que cinq jours à vivre. Max, qui n’est pas prêt à se laisser mourir va alors tout mettre en œuvre pour monter sur Elysium, car là-bas ils ont les moyens de le soigner.

Voilà de la très bonne et grosse science-fiction comme je l’aime. Pour son deuxième film Neill Blomkamp a encore une fois fait très fort. J’attendais ce film avec une impatience pas possible, je l’ai rêvé, attendu amoureusement et à la ressortie je ne suis vraiment pas déçu.

Le film est démentiel, incroyable, je ne l’ai pas vu passer, j’ai même trouvé ça un poil trop court, j’en voulais plus. Il aurait très bien pu faire trois heures, ça aurait été du pareil au même, j’ai été pris dedans. En deux films, Neill Blomkamp s’est créé un univers aussi réaliste qu’ambitieux. J’adore sa façon de voir le futur, sa façon de le mettre en scène. Ici j’ai retrouvé ce que j’ai aimé dans « District 9 » et même si dans le ton donné les deux films se ressemblent, ils sont très différents dans le genre.

« Elysium » est un film sombre, violent, très sérieux et surtout terriblement intelligent. Car « Elysium » c’est deux films en un. Le premier est un redoutable film d’action épique, très bien conçu, Neill Blomkamp vise loin et réinvente la science-fiction. L’idée est originale et bienvenue. L’histoire captivante. Le scénario est dingue et on se laisse emmener dans le film. Je suis resté scotché comme un gosse. Je me suis passionné pour l’univers du film, la façon dont le film prend son temps pour décrire cette planète ravagée, l’envie et l’injustice de la population restant sur terre. Ce rêve d’Elysium, qui est absolument magnifique. Les scènes très émouvantes au début du film. Blomkamp pose les bases de son film et nous fait rêver. J’ai adoré quand l’action commence, peu à peu elle monte crescendo, le réalisateur les dispatche pour mieux nous prendre. La fin est un comble de suspens, la bataille finale fabuleuse, autant pour les yeux que pour la morale. Le réalisateur a su combler toutes mes attentes. Les effets spéciaux sont carrément dingues. Le cinéaste ne tombe pas dans la surenchère. Les effets spéciaux sont au service du film, ils servent l’histoire, l’embellissent, on en prend plein les yeux. Le film est fabuleusement beau à regarder. Enfin un réalisateur qui a tout compris aux ralentis, car chaque ralenti du film est magnifique et superbement placé, ça fait du bien. Quant à la bande originale, elle est éblouissante, à coup sûr l’une des meilleurs de l’année. Il me la faut pour en reprendre plein les oreilles.

Le deuxième film qu’on y voit est un film social. Le réalisateur y fait une sacrée critique de la société et aborde une multitude de thèmes. On y parle de surpopulation, de famine, d’avenir, d’injustice, de la loi du plus fort, de rêve, c’est génial et il ne se perd pas en route.

Matt Damon est très bon dans le rôle-titre. L’acteur est touchant et on le sent impliqué. Mais c’est bel et bien Sharlto Copley dans le rôle du méchant qui retient toute notre attention. L’acteur est phénoménal. A chacun de ses rôles il étonne de plus en plus et là il est bestial, imprévisible, complètement barré, c’est l’un des meilleurs personnages de 2013. Je l’aimais déjà beaucoup, mais là je crois qui que je suis fan. Je reste un peu déçu de ne pas avoir vu plus la belle Jodie Foster, même si elle joue la saloperie à merveille et que j’ai aimé la détester.

Elysium-fight

« Elysium » c’est bien l’un des meilleurs films que j’aurais vu cette année.

C’est dans un contexte très apocalyptique que Neill Blomkamp nous emmène avec ce deuxième film tout aussi bon que le premier. Je crois qu’on est en train de voir naître un très grand réalisateur ! J’attends le suivant avec encore plus d’impatience que celui-ci. Une expérience à vivre au cinéma pour pouvoir en profiter à fond.

Note : 18/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Cinéted

ServalNote de Serval: 15/20

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.