décembre 5, 2020

Nos Souvenirs

Titre Original : The Sea of Trees

De: Gus Van Sant

Avec Matthew McConaughey, Ken Watanabe, Naomi Watts, Katie Aselton

Année: 2016

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Alors qu’il semble décidé à mettre fin à ses jours dans la forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, Arthur Brennan se remémore les moments les plus marquants de sa vie de couple : sa rencontre avec sa femme Joan, leur amour, mais aussi l’usure de leur couple et leur éloignement progressif. Paradoxalement, une épreuve dramatique va leur ouvrir les yeux, renforcer leurs sentiments et les réunir à nouveau.
Alors qu’il revit ses souvenirs de couple, Arthur réalise comme cette passion a marqué sa vie…

Avis:

Gus Van Sant est un immense réalisateur qui a très vite su s’imposer dans le paysage du cinéma américain. Pourtant, malgré ce statut, le réalisateur, au fur et à mesure des décennies, a perdu de sa superbe et après avoir conclu ses années 2000 en beauté avec son Oscarisé « Harvey Milk« , Gus Van Sant a traversé les nouvelles années 10 de manière presque anonyme, ses films sortant discrètement et bien souvent, ils se sont fait taper dessus.

Après « Promised Land« , qui était passé presque inaperçu, Gus Van Sant revenait avec « Nos Souvenirs » qui en plus d’être lui aussi passé assez inaperçu, fut soutenu par un bouche à oreille exécrable, au point qu’on l’annonçait ni plus ni moins comme le pire film de son réalisateur. Aimant le cinéma de Van Sant, je me suis donc aventuré dans ces « … souvenirs » et bien au-delà de trouver le film immonde dont on parlait, j’y ai surtout trouvé un film d’une grande beauté. Un film qui est une hymne à la vie, entre poésie, réflexion et mythologie japonaise, le réalisateur américain livre-là son œuvre la plus profonde. J’en suis ressorti ému, le cœur en miettes et surtout, j’en suis ressorti avec l’envie de profiter de chaque instant. Bref, un beau et grand film injustement, très injustement, boudé.

La forêt d’Aokigahara, au pied du Mont Fuji, est bien connu pour être le lieu idéal pour mettre fin à ses jours. Arthur Brennan est un homme d’une quarantaine d’années qui a décidé d’en finir et il est venu spécialement des Etats-Unis pour mourir en ces lieux. Mais une fois arrivée dans cette forêt, au moment où il allait passer à l’acte, il fait la connaissance d’un homme, Takumi Nakarmura. L’homme erre dans les bois et s’il n’avait pas envie de mourir, il n’avait surtout plus l’envie de vivre. Arthur décide de l’aider à retourner vers la civilisation et la vie, mais très vite, les deux hommes se perdent dans les bois…

« Nos souvenirs » est le seizième film de Gus Van Sant et pour ce film, le metteur en scène américain a décidé de se lancer dans un drame aux frontières de la poésie. « Nos souvenirs« , c’est un film qui est à part dans la filmographie de Gus Van Sant et en même temps, c’est un film qui lui ressemble, car à travers ce drame, on retrouve tout ce dont le réalisateur aime parler. « Nos souvenirs« , c’est une errance, c’est un film qui aborde la culpabilité, le mensonge, le fait de passer à côté de sa vie. C’est un film qui parle de la mort pour mieux parler de la vie. Ce qui est superbe avec « Nos souvenirs« , c’est son écriture qui est belle, intense et surtout profonde. Gus Van Sant nous offre ici un conte onirique bouleversant, doublé d’une réflexion sur le travail de deuil qui nous emporte vers de jolis sommets d’émotions. Gus Van Sant met beaucoup de délicatesse dans son film et plus ce dernier avance, plus il nous en apprend sur ses personnages et plus « Nos souvenirs » se fait touchant. Alors bien entendu, tout n’est pas non plus réussi, et là, je pense à cette fin qui tire un peu en longueur, donnant l’impression que Gus Van Sant veut un peu trop nous faire passer son message. Mais en même temps, cette fin demeure très belle, car une fois arrivé à celle-ci, c’est un tout nouveau film qui se redessine sous nos yeux et c’est encore plus touchant.

Comme je le disais, « Nos Souvenirs« , c’est un Gus Van Sant qui s’essaie à de la poésie et s’il nous raconte bien un conte dans son intrigue, il le fait aussi dans sa mise en scène. « Nos souvenirs« , c’est un film très intéressant dans sa conception et son ambiance. Gus Van Sant nous offre une errance dans une forêt japonaise et entre deux flashbacks, toujours pertinents, le réalisateur laisse sa caméra se balader entre les arbres, entre le sombre et le lumineux, pour un morceau de cinéma qui n’a qu’une idée, se faire touchant et beau et Gus Van Sant y arrive de la plus belle des façons. On notera aussi tout ce qui est fait autour du mystère de cette forêt, Gus Van Sant a une façon de la filmer qui est assez fascinante. Franchement, je n’arrive pas à comprendre comment on a pu parler de gros nanar en parlant de ce film.

Puis enfin, « Nos souvenirs« , c’est un trio d’acteurs ô combien superbes. Si Naomi Watts et Ken Watanabe sont aussi forts que beaux, il est vrai que « Nos souvenirs« , c’est un Matthew McConaughey qui nous offre encore une fois un tour de force et de charme. L’acteur est puissant, tendre et émouvant dans la peau de cet homme détruit qui peu à peu renaît sans même s’en rendre compte.

« Nos souvenirs » de Gus Van Sant est un film magnifique, injustement bâché lors de sa sortie. Émouvant, poétique et onirique, le réalisateur américain nous entraîne dans un conte sombre et lumineux à la fois. Porté par des acteurs remarquables, porté par un scénario intelligent et délicat, porté par une mise en scène qui sait où elle va, « Nos souvenirs » se pose comme l’un des plus beaux films de son réalisateur. Bref, je ne regrette absolument pas d’avoir osé m’y aventurer.

Note : 15/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.