Eddie the Eagle

De : Dexter Fletcher

Avec Taron Egerton, Hugh Jackman, Christopher Walken, Keith Allen

Année: 2016

Pays: Angleterre, Etats-Unis, Allemagne

Genre : Biopic, Comédie

Résumé :

Eddie Edwards n’a jamais rien eu d’un athlète, bien au contraire. Pourtant, depuis qu’il est petit, il n’a qu’un seul rêve : participer aux Jeux Olympiques. Au fil des années, ni son piètre niveau sportif, ni le manque de soutien, ni les moqueries n’ont entamé sa volonté. Et c’est ainsi qu’en 1988, celui qui n’a jamais lâché a réussi à se retrouver, on ne sait trop comment, aux Jeux Olympiques d’hiver de Calgary.

Avec l’aide d’un entraîneur aussi atypique que lui, ce sauteur à ski pas comme les autres va secouer le monde du sport et conquérir le cœur du public en accomplissant une performance olympique aussi improbable qu’historique…

Avis :

Dexter Fletcher, c’est tout d’abord en tant que comédien qu’on le connaît et l’homme a une très belle filmographie. Commençant enfant, il fait ses débuts en 76 devant la caméra d’Alan Parker pour « Bugsy Malone« . Dès lors, entre hauts et bas, Dexter Fletcher ne quitte plus le devant de la scène. Puis en 2011, le comédien s’essaie à d’autres horizons et il passe à la réalisation. Ses deux premiers films, « Wild Bill » et « Sunshine on Leith« , sont très bien accueillis par la presse au Royaume-Uni, mais ils demeurent inédits chez nous. Pour découvrir un film made in Dexter Fletcher, il faudra alors attendre son troisième long, et quel film !

Après s’être essayé au drame, puis à la comédie musicale, Dexter Fletcher s’aventure ici dans le Feel Good Movie avec « Eddie The Eagle« , film qui retrace la vie d’Eddie Edwards, un jeune homme qui se rêve athlète aux jeux olympiques par n’importe quel moyen et surtout dans n’importe quelle discipline, même celle où un anglais n’a encore jamais été… Plein de bonne humeur, drôle, inventif, tenu par un acteur ô combien merveilleux, « Eddie The Eagle« , c’est le genre de très bonne surprise qu’on ne voit pas arriver et qui, une fois découverte, nous donne l’envie de déjà s’y aventurer de nouveau.

Depuis qu’il est tout petit, Eddie n’a qu’un rêve que personne ne peut briser, concourir aux Jeux olympiques et ainsi représenter son pays. Mais Eddie a beau faire, rien n’y fait, même quand il arrive à être bon dans une discipline, comme le ski, il n’est pas assez bon pour entrer dans l’équipe olympique, ou alors on lui met des bâtons dans les roues pour qu’il n’arrive pas à intégrer l’équipe. Après une énième déception, Eddie a une révélation. Et s’il se lançait dans la discipline du saut à ski. Pas besoin d’équipe, d’ailleurs jamais un Anglais n’a participé à cette discipline. Déterminé, Eddie quitte tout et va en Allemagne pour apprendre et concourir aux JO de Calgary l’année d’après.

« Eddie The Eagle« , c’est le genre de film qui met de belle humeur, tant il dégage quelque chose d’euphorisant, quelque chose de simple et en même temps d’essentiel qui fait que le spectacle et le cinéma sont présents du début à la fin et l’on passe un moment génial, qui fait du bien.

« Eddie The Eagle« , c’est un biopic sur un homme qu’on connaît peu, si l’on ne s’intéresse pas plus que ça au sport. C’est l’histoire d’un homme qui, malgré les moqueries, les jugements et les paroles défaitistes, n’a rien lâché et il s’est lancé dans un pari dément et Dexter Fletcher nous retrace cette histoire avec beaucoup trop de cool et de fun. Ainsi, malgré, on le devine très vite, un happy end, le réalisateur anglais arrive sans aucun mal à nous embarquer et nous tenir entre amusement, émotion et dépassement de soi.

Puis à travers l’histoire de ce jeune anglais qui veut croire en ses rêves, « Eddie The Eagle » est un film qui parle d’accomplissement, de persévérance, de l’envie d’y croire et de ne jamais renoncer. Certes, on ne va pas se mentir, avec ce genre de film, c’est du déjà-vu, voire même du récurrent, mais quand d’autres peuvent en faire trop et livrer un film pesant, Dexter Fletcher, lui, sait parfaitement doser son film et surtout, il sait comment nous entraîner et force est de constater que malgré tout, « Eddie The Eagle » fait bien plus que marcher. On vibre et l’on se passionne pour ce jeune homme ordinaire, qui s’apprête à conquérir l’extraordinaire. Un jeune homme qui est tenu par Taron Egerton et autant dire que le jeune acteur s’amusait avec des « Kingsman« , et il trouve ici un premier grand rôle et il en fait des merveilles, au point qu’il en serait presque méconnaissable.

Du côté de la réalisation, « Eddie The Eagle« , c’est du cinéma très bien fait. Dexter Fletcher utilise tous les codes qu’on s’attendait à trouver dans ce genre de film, mais à la place de les balancer avec un côté déjà-vu et rébarbatif, il arrive à insuffler quelque chose à son film et plus « Eddie The Eagle » avance, plus il arrive à surprendre et nous convaincre, alors même que tout « est convenu », c’est assez fascinant en plus d’être intelligent finalement. Humour, émotion, épique, reconstitution, bourré de moments en apesanteur, emporté par une BO impeccable, aussi cliché dans son genre qu’elle est belle et entraînante. Bref, Dexter Fletcher arrive à faire du neuf, voire même de l’original, avec quelque chose de « convenu ». 

« Eddie The Eagle« , c’est du cinéma bien fait. C’est du cinéma « simple » et déjà-vu et pourtant, malgré ces côtés-là, Dexter Fletcher nous fait passer un excellent moment de cinéma qui nous en met plein la vue, plein les émotions, et surtout qui nous fait du bien. On s’amuse, on rit, on est très touché, « Eddie The Eagle« , en plus de nous raconter une très belle histoire, aborde avec beaucoup de pertinence et sans leçon de moral des sujets essentiels. Bref, de quelque chose de convenu, Dexter Fletcher en a fait une petite bombe qui fait du bien.

Note : 16/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net