Le Couple Témoin

De : William Klein

Avec André Dussollier, Anémone, Eddie Constantine, Zouc

Année : 1977

Pays : France

Genre : Fantastique

Résumé :

A quoi vont ressembler les Français de l’an 2000? Comment vivront-ils la vie design de demain ? Dans quelle mesure peut-on les manipuler, les programmer ? Pour le savoir, le ministre de l’Avenir choisit un couple-type exemplaire et l’installe dans un appartement expérimental, au sein de la ville nouvelle en construction.

Avis :

William Klein est un photographe de mode, peintre et graphiste américain. Véritable touche à tout, alors qu’il est déjà bien installé dans les différentes professions qu’il exerce, à la fin des années 50, William Klein se lance dans le cinéma. S’ensuivra tout un tas de films, dont certains deviendront cultes. Si William Klein est américain, c’est pourtant en France qu’il va tourner la plupart de ses films. Déjà bien installé en tant que réalisateur, pour son neuvième film, William Klein s’aventurait avec « Le couple témoin » dans un film au concept très en avance sur son temps, puisque « Le couple témoin » va être un film qui aborde, entre autres, ce que va devenir la télé réalité.

Étonnant d’entrée de jeu, moderne et en même temps ayant pris un coup de vieux, « Le couple témoin » est un film qui surprend par son ton et les idées de son réalisateur. Malheureusement, si la première heure est à la limite du génial, ce « … couple témoin » a tendance à s’essouffler à la longue et il finit par décevoir dans son dernier couplet, qui donne le sentiment que William Klein avait une idée géniale de départ, mais il ne sait comment conclure. On ressort aussi intéressé que mitigé.

France, le milieu des années 70, Claudine et Jean-Michel sont un jeune couple de Français tout ce qu’il y a de plus ordinaire. Ayant répondu à une annonce, ils ont été choisis parmi beaucoup pour intégrer une expérience qui vise à étudier et comprendre un couple lambda. Pour cela, Claudine et Jean-Michel prennent résidence dans un lotissement en construction où ils vont vivre pendant six mois. L’événement est national, et les deux jeunes gens vont être testés par les scientifiques, mais aussi et surtout, ils vont être filmés en permanence et leurs journées seront transmises à la télévision afin de créer des débats de société.

Il y a des films qui intriguent par leur simple concept et il est clair que « Le couple témoin » fait partie de ceux-là. Que ce soit son intrigue, ses sujets, son affiche, son réalisateur, ses acteurs ou encore l’époque dans laquelle il a été imaginé, tout intrigue et tout pousse à s’y laisser tenter.

« Le couple témoin« , c’est un film singulier, presque unique en son genre. William Klein, qui en a aussi écrit le scénario, livre là une œuvre qui dans son ensemble se trouve être d’une redoutable intelligence. Une œuvre qui bien au-delà de son idée de télé réalité (qui était déjà assez incroyable quand on y pense, le film étant de 77), se pose comme une satire étonnante du pouvoir, car cette étude qui vise à imaginer le français de l’an 2000, n’est finalement qu’un prétexte pour s’immiscer dans la vie d’un couple lambda et voir comment les médias et le pouvoir peuvent les manipuler. Connaître les Français pour en faire ce que l’on en veut. Les manipuler et les « programmer », sans que ces derniers s’en rendent compte. L’idée est puissante et sur une très grande partie du film de William Klein, le résultat est assez incroyable. Tests, essais, propositions, orientations, calculs, jeux de mots, non-dits, confrontations sont au programme des jours de ce couple et l’on suit tout ceci avec un intérêt certain. Jusqu’où le film peut aller et surtout jusqu’où il va tenir la route ? C’est assez fascinant, surtout qu’en plus de ça, comme évoqué plus haut, il y a toutes les prémices de la télé-réalité qui font de sacrés débats sur les plateaux télé et dans l’opinion publique. On peut dire dans un sens que William Klein, à bien des égards, livre une œuvre visionnaire. Mais voilà, si sur beaucoup du film, le tout fonctionne très bien, peu à peu l’idée finit par s’essouffler au final et passé une heure de film, on sent que le réalisateur ne sait plus vraiment vers où aller. Du coup, le dernier quart apparaît comme foutraque et expéditif et l’on quitte ce « … couple témoin » avec un soupçon de déception.

« Le couple témoin« , c’est un film qui est aussi très sympa à découvrir pour son côté « on imagine le futur ». L’ensemble a certes vieilli, et il faut passer au-dessus, mais le tout fourmille d’idées drôles, décalées et critiques (le coup des lessives est tordant, tout comme toutes les marques qui sont placées ici et là). De plus, la mise en scène de William Klein a un certain rythme qui fait que même si l’intrigue déçoit sur la fin, on ne s’ennuie pas devant ce film, car il y a toujours quelque chose à découvrir, quelque chose qui a un double sens, ou encore quelque qui nous amuse tout simplement.

Enfin, « Le couple témoin« , c’est quatre comédiens qui sont excellents. Le couple en question est tenu avec amusement par Anémone et André Dussollier et les deux s’en donnent à cœur joie. Puis il y a les « scientifiques », qui eux sont tenus avec caricature et délice par l’humoriste Zouc et l’excellent Jacques Boudet. On notera aussi Georges Descrières dans le rôle de Monsieur le Ministre de l’Avenir…

Malgré un film vite expédié, qui coupe court à beaucoup, je ne regrette absolument pas la découverte de ce « … couple témoin« . William Klein réalise là un film qui dans ses sujets et son intrigue s’avère visionnaire, et ne serait-ce que pour cette idée du futur, ces messages et ces envies de manipulation, ou encore pour sa façon d’imaginer la télé-réalité, puis pour Anémone et André Dussollier jeunes … Ne serait-ce que pour tout ça, « Le couple témoin » mérite qu’on y fasse un détour et qu’on y mette un coup de projecteur dessus.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net