Revenge

De : Tony Scott

Avec Kevin Costner, Anthony Quinn, Madeleine Stowe, Tomas Milian

Année: 1991

Pays: Etats-Unis

Genre: Thriller, Drame

Résumé:

Le capitaine Cochran célèbre son départ de la ‘Navy’ avec ses anciens compagnons, et reçoit de nombreux cadeaux, entre autre un fusil de chasse d’une grande valeur, accompagné d’un carton d’invitation : le Senior Tiburon, le riche Mexicain qui vient de lui offrir cette arme, l’invite à le rejoindre dans sa splendide résidence? Cochran se rend chez son ami, un vieil homme influent et cruel, et fait par la même occasion la connaissance de l’épouse de ce dernier, la ravissante Mireya… Tombée sous le charme du séduisant capitaine Cochran, Mireya lui fait part de ses sentiments, et Cochran en oublie bien vite les liens d’amitié qui l’unissent à Tiburon pour se jeter dans les bras de sa belle épouse. Mais Tiburon n’est pas dupe : il surprend le couple, et laisse exploser sa colère…

Avis:

Tony Scott est un réalisateur dont j’aime beaucoup le cinéma pour son côté pop-corn et jouissif. Il débute dans les années 80 en trombe, enchaînant « Les prédateurs« , « Top Gun » et « Le flic de Beverly Hills 2« . Peu à peu, il s’est imposé sur la scène hollywoodienne, et son premier film dans les années 90, « Jours de tonnerre« , est lui aussi un succès.

Peu avant de signer l’un de ses films les plus jouissifs, « Le dernier Samaritain« , Tony Scott avait réalisé un film qui est passé plutôt inaperçu et dans sa jolie filmographie, il fait partie des films oubliés et méconnus du réalisateur. Ce film, c’est « Revenge« , un film mené pourtant avec ni plus ni moins que Kevin Costner et Anthony Quinn. Très différent de ce que Tony Scott a l’habitude de faire, joli drame, « Revenge » est un film qui, s’il met trop de temps à démarrer et qu’il a tendance à traîner un peu en longueur, demeure un film qui se conclut de manière magistrale, et ne serait-ce que pour ça, ainsi que le bon moment de cinéma passé dans l’ensemble, le film de Tony Scott mérite qu’on s’y arrête au moins l’espace d’une séance, afin de le sortir quelque peu de l’ombre dans lequel il se trouve aujourd’hui.

Cochrane est capitaine dans la Navy, et il vient de partir pour commencer autre chose. Avant de commencer sa nouvelle vie, il décide de s’accorder quelques jours de vacances. Pour cela, il part au Mexique pour rendre visite à Tibey, un vieil ami. Tibey est un homme âgé qui est très respecté dans sa région. Si son mode de vie ne correspond pas avec les idées et les valeurs de Cochrane, les deux hommes ne se sont jamais jugés et ils s’aiment comme ils sont. Mais quelque chose, ou plutôt quelqu’un, va se mettre entre les deux amis. Elle s’appelle Mireya, elle est la femme de Tibey, et il se trouve que Cochrane n’avait pas prévu de tomber amoureux d’elle…

Parfois, dans une carrière, il y a des films qui tombent dans l’oubli. Pourtant, ces films-là ont bien des ingrédients pour rester dans les mémoires (sauf s’ils sont mauvais et encore, un mauvais film peut rester en mémoire justement parce qu’il est mauvais) et c’est le cas de « Revenge« , ce petit Tony Scott sorti en 1991, et qui entre « Jours de tonnerre » et « Le dernier samaritain » est très vite passé dans l’ombre. Moi-même, alors que j’apprécie énormément le cinéma de Tony Scott, je n’avais jamais entendu parler de ce film, alors vous imaginez bien qu’un Tony Scott oublié, ça pique la curiosité et j’ai bien fait de m’y arrêté, car même si « Revenge » est un film imparfait et qu’il a pris un sacré coup de vieux, la séance fut agréable dans l’ensemble.

« Revenge« , c’est un film très classique dans ce qu’il nous raconte et hormis une ou deux surprises, on ne peut pas dire non plus qu’on sera étonné par ce que Tony Scott nous raconte-là. « Revenge« , c’est un scénario très linéaire, dont les éléments s’enchaînent presque de manière logique, tant cette histoire est déjà vue. Mais pourtant, cette histoire dégage sa petite saveur et si la mise en scène traîne en longueur, le film arrive à nous charmer et l’on se laisse prendre au jeu. Bon, il faut dire aussi que Tony Scott se rattrape énormément sur son final, qui est inattendu, et au-delà de ça, ce final s’impose comme beau et très touchant, ce qu’on n’avait pas vraiment vu venir. Il y a quelque chose de romanesque et de très tragique, d’infiniment triste qui s’impose à l’écran et ne serait-ce que pour ça, « Revenge » mérite d’être vu.

Après, comme je le disais, « Revenge » est un film qui a tendance à trop prendre son temps. Si la mise en scène de Tony Scott est belle, il est vrai que l’introduction de son film tire en longueur, au point qu’on finit même par se demander si « Revenge » finira par vraiment commencer. Ce sentiment de longueurs, même si Scott se rattrape énormément par la suite, tient toutefois tout le long de son film.

Bien sûr, « Revenge » a de jolies montées en tension (et en violence), et Tony Scott arrive à rendre son film intéressant sur l’ensemble et il nous emmène vers ce final fait de larmes et de sang, déjà évoqué plus haut, qui est terrible, mais malgré tous ces bons ingrédients, on est forcé aussi de constater que le film est inégal dans son rythme.

Après, il faut toutefois saluer la sublime photographie de Jeffrey L. Kimball, complice de Tony Scott (il a travaillé sur « Le flic de Beverly Hills 2« , « True Romance« , ou « Top Gun« ) ou encore la magnifique BO de Jack Nitzsche.

Puis « Revenge« , c’est un casting assez dingue. Un casting où se côtoient et se castagnent Anthony Quinn et Kevin Costner, tout deux excellents dans la peau de leur personnage, au diapason l’un de l’autre et Scott a su capturer une belle alchimie entre les deux comédiens et personnages. On peut aussi compter sur la talentueuse Madeleine Stowe, actrice bien trop rare aujourd’hui. À noter aussi les présences de Miguel Ferrer et un tout jeune John Leguizamo.

Pour la découverte, la curiosité et le côté je sors du lot dans une filmographie faite de films d’action, malgré son rythme inégal et son ouverture qui se prolonge, je ne regrette absolument pas de m’être arrêté sur ce Tony Scott méconnu. Certes, l’ensemble a pris un coup de vieux, mais « Revenge » reste un moment de cinéma intéressant et surtout un moment de cinéma qui a son petit cachet et qui en prime arrive à surprendre en fin de compte, alors si jamais vous tombez dessus, le film vaut bien son petit coup d’œil.

Note : 13/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net