novembre 30, 2020

L’Odeur du Jour – Danielle Martinigol

Auteure : Danielle Martinigol

Editeur : Hachette

Genre : Fantastique

Résumé :

Je m’appelle Lili et je suis une flaireuse. Au réveil, je sens l’odeur du jour. Celle qui me dit si je vais passer une bonne ou une mauvaise journée. Ce matin, une puanteur de cauchemar m’assaille. Quelque chose d’horrible s’est produit, c’est sûr. Je ne tarde pas à comprendre quoi : ma prof préférée a été tuée. Et là, surprise : Angie, le «  démon  » du lycée, prend ma défense quand je fonds en larmes. Elle me dit combien elle aimait notre prof elle aussi. Qu’elle non plus n’accepte pas les explications qu’on nous donne. Que toute cette affaire est louche. Alors on va mener notre enquête. Quitte à suivre les indices laissés par ces deux garçons étranges que nous semblons être les seules à voir…

Avis :

L’odeur du jour est un roman empreint de poésie, qui intègre des éléments fantastiques sans que cela ne perturbe ou ne choque le lecteur. Ils s’insèrent parfaitement dans l’action et s’intègrent à l’univers de manière subtile, entourant des personnages à la personnalité assez originale et fantasque, pour que cela paraisse naturel. Bien que le roman soit davantage pour des adolescents, l’histoire reste assez complexe et prenante pour plaire à un public plus large.

Cela commence déjà avec le titre. En effet, l’odorat fait partie intégrante du récit. L’auteure nous offre une vision sensorielle particulière qui intrigue le lecteur. Effectivement, dès son réveil, notre héroïne perçoit des odeurs bien particulières qui lui permettront de prévoir, la plupart du temps, la suite de sa journée. Que l’on y croie ou non, cet élément apporte une atmosphère mystique plaisante au roman. L’auteure nous fait ainsi réfléchir aux différentes odeurs qui nous entourent. Qu’est-ce qu’une odeur négative ? Qu’est-ce qu’une odeur positive ? Quels sont les liens que notre cerveau effectue entre les odeurs que l’on connaît bien et nos souvenirs ? Serait-ce finalement réellement un don ou une malédiction ? Notre héroïne apprend à appréhender cette capacité, sans pour autant la contrôler. Cependant, elle lui sera très utile.

L’histoire commence doucement, nous laissant tout le loisir de nous imprégner des personnages et de leurs vies au lycée. Petit à petit, le récit prend des allures de thriller, avec une enquête endiablée qui mènera nos héros à se redécouvrir. Les adolescents que l’on suit s’embarquent dans une aventure plutôt bien ficelée, même si parfois le mélange entre réalité et paranormal interroge le lecteur quant à la cohérence de l’histoire. L’auteure utilise à la fois cette atmosphère magique pour faire voyager ses lecteurs, et aussi pour émietter des énigmes sur le parcours de nos héros. Ces messages mystérieux sont de véritables casse-têtes qui amènent les personnages et le lecteur à réfléchir. L’enquête suit un rythme intéressant, et s’avèrera finalement liée à plusieurs différentes petites histoires que les personnages ne manqueront pas de distiller.

Les différentes histoires de famille ou de vies d’adolescents apportent toutes leurs lots de machinations et de secrets. Le lecteur ne s’ennuie pas grâce aux multiples révélations et rebondissements qui tombent au compte-goutte, dont certains restent plutôt originaux ou étonnants. Chaque chapitre transporte avec lui ses nouveautés, ses découvertes et souvent de nouveaux personnages. On ne se perd pas, l’histoire progresse vite et les nombreux mystères trouvent une résolution satisfaisante.

Le lecteur s’attache aux héroïnes et à leurs histoires, notamment parce qu’elles se différencient de leurs camarades grâce à une personnalité riche, mais aussi parce qu’elles font preuve d’intelligence et d’énergie dans leurs recherches. Leur amour pour l’école et ce qu’elles y apprennent fait également plaisir à lire. Contre toute attente, bien que les deux jeunes filles puissent se montrer rebelles, elles restent des étudiantes passionnées. Leurs relations avec leurs parents constituent des points intéressants, comme celles qu’elles développent avec leurs alter-ego masculins. Ces derniers restent des figures plutôt mystérieuses jusqu’à ce que la fin nous en apprenne davantage. Cela n’est pas gênant, et permet justement d’installer un suspense bienvenu dans une histoire policière comme celle-ci.

Les dernières lignes manquent de profondeur et d’âme en essayant d’installer un futur proche, sans que de grandes explications, sur ce qui s’est déroulé entre la fin de l’enquête et le moment décrit, ne soient données. L’épilogue n’est pas assez long pour que le lecteur s’imprègne de la nouvelle situation et des nouvelles relations entre les personnages. Cela est dommage étant donné le bonheur des héroïnes et le fait qu’elles s’acceptent davantage comme elles sont. De plus, une des explications permettant au lecteur de comprendre l’arrivée de leurs alter-egos masculins dans leurs vies, a du mal à bien passer, étant donné son côté un peu facile et extravagant. On finit tout de même par s’en accommoder.

L’odeur du jour mélange fantastique, ésotérique et enquête policière, dans un style épuré, rapide à lire, qui tient en haleine jusqu’au bout, même si certains chapitres, qui alourdissent encore plus certaines révélations, auraient pu disparaître pour éviter un surplus parfois mal dosé. En effet, les sous-intrigues se multiplient à un rythme effrayant, ce qui embourbe parfois le lecteur dans des ramifications de solutions alambiquées, alors que le reste aurait largement suffi à contenter son appétit d’énigmes.

Note : 15.5/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.