octobre 26, 2020

Vivarium – L’Enfer Chez Soi

De : Lorcan Finnegan

Avec Jesse Eisenberg, Imogen Poots, Eanna Hardwicke, Jonathan Aris

Année: 2020

Pays: Irlande, Belgique, Danemark

Genre: Thriller, Science-Fiction

Résumé :

A la recherche de leur première maison, un jeune couple effectue une visite en compagnie d’un mystérieux agent immobilier et se retrouve pris au piège dans un étrange lotissement.

Avis :

Réalisateur Irlandais, Lorcan Finnegan est un cinéaste tout neuf dans le paysage du cinéma. Après des études en design, le jeune réalisateur se tourne vers le cinéma d’animation. Il va réaliser « Foxes« , un court-métrage qui va être sélectionné dans de multiples festivals et récolter pas mal de prix. Par la suite, il mettra près de six ans avant de passer au long. Il se dirige alors vers le cinéma fantastique et réalise « Whitout Name » encore inédit chez nous. Le film se déroule dans une forêt irlandaise bien étrange.

Trois ans après ce premier film, Lorcan Finnegan est donc de retour et cette fois-ci, il s’invite sur nos écrans avec « Vivarium« , un cauchemar aussi étrange qu’il est fascinant en fin de compte. Loin du cinéma qu’on à l’habite de voir, bourré d’idées, « Vivarium » est un film au fort caractère, mais c’est aussi un film à concept et s’il démarre sur les chapeaux de roues, « Vivarium » est aussi un film qui déroute et qui apportera bien plus de questions que de réponses. Sorte de trip presque hallucinogène, « Vivarium » se pose finalement comme un mélange d’éblouissement et de déception et plus que ça, c’est un film qui poursuit en dehors de la salle de cinéma, au point qu’on s’en ferait bien un deuxième visionnage, afin de peut-être trouver des réponses à nos questions.

Gemma et Tom sont un jeune couple qui est à la recherche de la maison de leur rêve. Un jour, il passe la porte d’une agence immobilière qui vend le concept de la maison idéale. Le jeune couple accepte une visite, et découvre alors un lotissement bien étrange. Un lotissement qui va bientôt les piéger et se révéler être un véritable labyrinthe…

« Vivarium« , le deuxième long-métrage de Lorcan Finnegan, est un film qui repose presque entièrement sur un concept. Un couple va visiter une maison dans un lotissement où tout est pareil et ils se retrouvent piégés dans le lotissement, impeccables d’en sortir.

Le film n’ira jamais plus loin que cette ligne et c’est peut-être là le problème de « Vivarium« , car si l’idée de base est géniale et le film en lui-même n’est pas déplaisant non plus, on sent que cette idée aurait surtout fait un excellent court ou moyen métrage, car miser sur un long-métrage avec simplement cette petite ligne, ça donne un film qui finit par s’essouffler en cours de route et finalement, le tout a tendance à tourner un peu en rond, essayant de gagner du temps pour aller vers sa fin, attendue d’un côté et assez fascinante de l’autre.

Visuellement parlant, malgré le fait qu’on ressente le manque de budget, le film se tient parfaitement, nous offrant une ambiance tendue et cauchemardesque à souhait. La mise en scène est pleine de bonnes idées. Lorcan Finnegan joue bien avec les ambiances, nous livrant ici un film multiple, qui ira de la comédie jusqu’au film de science-fiction, sans oublier un petit côté horrifique, tant le tout est un cauchemar éveillé pour ses personnages.

« Vivarium » est un film qui décevra quelque peu, car finalement, il ne va jamais plus loin que cette idée de cauchemar et c’est dans son écriture qu’on y trouvera beaucoup à redire. « Vivarium« , c’est un scénario qui offre beaucoup de pistes et surtout, c’est un film qui, forcément, avec une idée pareille, pose énormément de questions. Qui sont les gens qui sont derrière tout ça ? pourquoi font-ils ça ? Et toutes ces questions si importantes ne vont trouver aucune réponse. Rien. Lorcan Finnegan ne fait avec cette histoire que proposer des choses, mais il nous laisse sans la moindre petite idée de réponse, ce qui a tendance à nous perdre, car si la séance s’apprécie, pour son mystère entre autre, on quitte la salle avec quelques regrets, comme si finalement on avait suivi ce cauchemar pour rien, puisqu’une fois le générique arrivé, on nous laisse volontairement dans le flou et ce sentiment est au mieux frustrant, au pire agaçant au final.

« Vivarium« , c’est un film qui nous offre un joli duo d’acteurs. Imogen Poots et Jesse Einsenberg, malgré des personnages qui manquent de fond, nous offrent de belles prestations et surtout, ils composent un très beau couple de cinéma. Un couple simple, naturel, et qui arrivera même à toucher à un certains moments donnés. Il faudra aussi compter sur les présences on ne peut plus énigmatiques, de Senan Jennings et Eanna Hardwicke ou encore Jonathan Aris.

Etrange, délirant, cauchemardesque, Lorcan Finnegan nous offre ici un film atypique, un film qui propose quelque chose de différent et qui joue avec un concept. Et même si le film s’épuise au bout d’un moment, même s’il a tendance à tourner en rond et ne faire que poser des questions, ne serait-ce que pour le geste et l’envie d’un autre cinéma, « Vivarium » mérite qu’on s’y arrête et qu’on s’y laisse enfermer.

Note : 10/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.