octobre 30, 2020

Catalyst

Fiche technique :

Auteurs : Per Abrahamsson, Martino Chiacchiera, Roberto Corbelli, David Fröjmark, Sergio Roscini

Joueurs : 2 à 4

Durée : 30 min

Type/public : Réflexion/familial +

Age : 10 ans

Mécaniques : Choix d’action, combos

Première parution : 2020

But du jeu :

Dans un futur sombre, une nouvelle ressource a émergé. Ceux qui peuvent l’utiliser son appelés Catalystes. A vous de les recruter pour faire prospérer votre cité !

Règles :

Chaque joueur récupère une quantité de jetons Or en fonction du nombre de joueurs, et le plateau est assemblé et rempli de cartes Catalyste. 10 cartes Catalyste sont mises de côté. Les cartes Lieu sont placées à côté du plateau, empilées selon leur couleur et leur valeur. Une carte Objectifs est tirée et mise à la vue de tous.

A son tour, le joueur actif choisit une action parmi 3 :

  • Collecter de l’Or
  • Recruter un Catalyste
  • Activer un Catalyste

Collecter de l’Or consiste simplement à prendre autant d’Or de la réserve que le plus grand coût de Catalyste visible.

Pour recruter un Catalyste, le joueur doit dépenser autant d’Or que le coût de base, et modifier ce chiffre en fonction de son emplacement sur le plateau.

Si un joueur souhaite activer un Catalyste, il l’oriente à 90° pour signifier qu’il l’a utilisé, puis active les capacités inscrites sur la carte. Ces capacités permettent de recruter un autre Catalyste en en payant le coût, de gagner de l’Or, d’acquérir un lieu, de récupérer un jeton Chaîne d’Activation (CA) et de générer un symbole militaire. Une fois activé, le Catalyste est retourné face cachée dans la pile de scoring de son propriétaire. Il ne sera plus utilisable de la partie.

Lorsqu’un joueur active une capacité lui permettant d’acquérir un Lieu, il prend celui de son choix et paye le prix indiqué (il devra ensuite rajouter un Or pour chaque lieu déjà en sa possession) et le place devant lui. Si un joueur dispose d’un Lieu sans Catalyste et d’un Catalyste non assigné, il doit placer ce Catalyste sur le Lieu. Activer un Catalyste assigné à un lieu permet d’effectuer la capacité du Lieu après celle du Catalyste. Chacun ne peut avoir qu’un seul Lieu de chaque type.

Si un joueur active un Catalyste, il peut dépenser un jeton CA pour activer un autre Catalyste  durant le même tour. Les jetons CA sont défaussés à la fin de chaque tour.

A la fin de son tour, l’on décale les cartes Catalyste présentes sur le plateau et l’on remplit les espaces vides avec des cartes de la pioche.

Le plateau avec la pioche à gauche, et le marché des Catalystes. Le premier coûte un Or de plus, les deux derniers 1 Or de moins. Si je recrute puis active le deuxième (en partant de la gauche), j’obtiendrai un symbole militaire et je pourrai acquérir un Lieu. Puis je mettrai mon Catalyste dans ma zone de scoring.

Lorsque celle-ci est épuisée, la fin de partie est déclenchée. L’on finit le tour de table jusqu’à ce que tout le monde ait joué autant de tour. Chaque joueur comptabilise la somme des valeurs des cartes Catalyste présentes dans sa pile de scoring, puis marque les points inscrits sur la carte Objectifs en fonction des cartes Lieu qu’il a achetées. Enfin, chaque paire de symboles militaires rapporte également 1 Point de Victoire (PV), et des PV sont également marqués selon qui a le plus de ces symboles, et selon les jetons Or que les joueurs possèdent. Celui qui obtient le plus grand total est le vainqueur !

Avis :

Bientôt disponible en boutiques, Catalyst est un jeu aux règles simples qui fait la part belle aux enchaînements d’actions. Cache-t-il une plus grande profondeur ?

Premier constat lorsqu’on l’on déballe le jeu, les cartes. Elles sont grandes, et l’illustration l’occupe presque entièrement. Les informations importantes sont dans les coins mais restent peu nombreuses et lisibles. Mais lorsque l’on est habitué à sleever ses cartes (comprendre, glisser les cartes dans des protections plastiques adaptées pour qu’elles s’abîment le moins possible), l’on se dit que ce format sera difficile à trouver ou pas donné. De plus, les illustrations et le design en général ne sont pas transcendants. Mais chacun ses goûts.

Concernant le système de jeu, c’est assez basique. Une action à la fois, et soit récolter des sous, soit acheter, soit activer. L’on se retrouve dans des jeux à la Splendor avec des actions séparées, où anticiper permettra d’optimiser la moindre récolte et le moindre achat qui se jouera parfois à 1 Or près. D’ailleurs, la seule façon d’interagir avec ses adversaires est de prendre des cartes avant eux. Et contrairement à Splendor, il est possible d’effectuer plusieurs activations dans le même tour si l’on arrive à générer des jetons CA. La plupart des Catalystes donnent cette possibilité (mais il ne faut pas oublier qu’ils sont retirés du jeu après), et un Lieu en génère à chaque activation.

Mais ces capacités sont assez peu nombreuses et se retrouvent un peu partout, ce qui fait que l’on n’a pas réellement l’impression d’empêcher les autres de pouvoir faire ce qu’ils veulent. Ce qui nous amène à une des raisons de prendre telle ou telle carte Catalyste, la carte Objectifs. Au nombre de quatre (une seule tirée au hasard au début), elles récapitulent les PV octroyés à la fin de la partie. De fait, chaque Lieu acquis donne la possibilité de scorer davantage, que ce soit en comptant le nombre de Catalystes de valeur 1, possédant un symbole Or parmi ses capacités, de couleur verte, etc…

Deux des quatre cartes Objectifs. Sur la B, chaque Or vaut 1 PV en plus du scoring habituel pour ceux qui possèdent le Lieu bleu, ceux qui ont le Lieu vert marquent 4 PV, les détenteurs du Lieu jaune gagnent 1 PV pour chaque carte Catalyste scorée de couleur jaune, et ceux qui ont récupéré le Lieu rouge marquent 1 PV pour chaque Catalyste scoré présentant au moins une capacité donnant un symbole militaire. Sur la carte C, le Lieu rouge donne 1 PV pour chaque Catalyste scoré de valeur 1.

Pour un jeu qui se veut axé sur les enchaînements (de par la présence de jetons permettant de garder trace de combien d’actions il reste), ceux-ci restent assez limités et prennent pas mal de temps à être préparés, pour un résultat pas toujours à la hauteur de nos attentes. Car au final, créer ces combos sert toujours à la même chose : recruter, ou gagner de l’Or pour recruter ou acheter un Lieu. Une course aux points qui manque de passion. Le fait que la couleur des cartes Lieu n’ait aucune corrélation avec celle des cartes Catalyste est dommage, car même si chaque couleur possède un thème et une mécanique principale, cela reste assez léger.

Un jeu possédant un thème se voulant fort avec une identité visuelle poussée et des accents de post-apo, mais qui au final déçoit par le manque total d’exploitation dudit thème. Les règles sont facilement et rapidement expliquées, et sa légèreté peut en faire une introduction en matière de jeux à combos. Néanmoins, il risque d’avoir du mal à trouver son public. Les joueurs ayant l’habitude de règles plus costaudes risquent fort de s’ennuyer… Dommage.

Note: 13/20

Par Flippy Who

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.