octobre 24, 2020

Cassidy Blake – Livre 1 – Chasseuse de Fantômes – Victoria Schwab

Auteure : Victoria Schwab

Editeur : Lumen

Genre : Fantastique

Résumé :

Levez le voile… Le monde des fantômes vous attend de l’autre côté !Depuis que Cass a failli se noyer (bon, d’accord, en fait elle s’est vraiment noyée – mais elle n’aime pas y penser), elle a le pouvoir de soulever le voile qui sépare le monde des vivants de celui des morts, et de s’y aventurer. Son meilleur ami est d’ailleurs… un jeune fantôme, Jacob. On peut donc le dire : elle vit environnée de choses étranges. Mais ce n’est que le début ! Car, quand ses parents se voient confier le tournage et la présentation d’une émission télévisée sur les villes les plus hantées du monde, toute la famille prend pour l’été la direction d’Édimbourg, en Écosse. Caves, châteaux et passages secrets, la ville semble regorger de fantômes à chaque coin de rue ! Mais, pour la première fois, Cass rencontre une fille qui possède le même don qu’elle… et comprend peu à peu qu’elle a beaucoup à découvrir sur son étrange capacité. Saura-t-elle démêler le mystère de ses pouvoirs avant de croiser le chemin d’un spectre mal intentionné ?

Avis :

Le fantastique n’est pas forcément ce qui marche le mieux en ce moment en littérature jeunesse, surtout si on doit comparer le genre avec la Fantasy ou encore la romance qui semblent avoir le vent en poupe. Pour autant, c’est toujours un genre qui attire quelques aficionados et on retrouve de grandes franchises qui prennent place dans un monde contemporain et s’amusent à détourner le quotidien pour aller vers des histoires fantastiques. Mais là où c’est plus complexe, c’est de trouver de l’horreur. Si le genre se prête peu à un public jeune, certains auteurs comme R.L. Stine ont pourtant réussi à transposer certaines figures horrifiques dans des livres pour enfants (on va dire à partir de 9 ans). La saga Chair de Poule, malgré une qualité oscillante, reste une franchise qui aura vu naître des lecteurs. Ce qui signifie que l’horreur peut être adaptable à la jeunesse et c’est un peu ce qu’essaye de faire Victoria Schwab avec Cassidy Blake. En sortant le premier tome, Chasseuse de Fantômes, l’auteure se lance un nouveau défi, délaisser un temps la romance et la fantasy pour Young Adult, et plonger corps et âme dans un récit pour jeunesse peuplé de fantôme et d’une jeune fille forte mais qui ignore encore son vrai pouvoir. Est-ce bien ? C’est là toute la question que l’on peut se poser, surtout quand on voit à quel public cela s’adresse le livre, c’est-à-dire aux 10 ans et plus.

Cassidy Blake est une jeune fille qui a failli mourir noyé. Dès lors, elle peut traverser ce qu’elle appelle le voile, un rideau qui sépare le monde des vivants avec celui des morts. Son meilleur ami est un fantôme, Jacob, et ses parents sont experts du paranormal, mais ne croient pas un seul instant aux ectoplasmes. Alors qu’elle s’apprête à partir en vacances à la mer, les parents de Cassidy décroche un contrat pour faire une série télévisée sur leur recherche. Direction alors Edimbourg pour faire le pilote de la série, et Cassidy va vite voir que la ville recèle de bien des secrets. Avec ce pitch initial, on voit bien où veut en venir l’auteure. Un synopsis simple, qui va permettre d’épaissir le personnage central et de lui montrer son but. Car au départ, Cassidy ne va qu’aller dans le voile pour prendre des fantômes en photo, mais c’est tout. Elle va rencontrer Lara qui va lui expliquer comment faire partir des fantômes, les libérer de cet entre-deux monde pénible et froid. Ainsi, au fil de ce premier tome, notre héroïne va apprendre ce pour quoi elle existe et trouver un but dans sa vie. Le récit montre alors que chacun est fait pour quelque chose, mais qu’il ne peut pas forcément le trouver tout seul, que parfois, on a besoin d’aide.

Une aide qui sera salvatrice plus d’une fois tant Edimbourg est une ville hantée par son passé. Les fantômes sont nombreux, certains sont relativement agressifs et Cassidy va faire la connaissance de La Corneille Ecarlate, une charmeuse d’enfants qui va tout faire pour retourner dans le monde des vivants. Un antagoniste assez peu présent malheureusement, l’auteure se concentrant surtout sur les découvertes de son personnage central et son amitié avec Jacob, ce fantôme qui semble cacher quelque chose. Et c’est peut-être là le point faible de ce livre, charmant au demeurant, mais qui manque d’un ennemi fort, d’une présence diabolique qui donnerait la chair de poule. Ici, on aura droit à une sorte de sorcière, qui sera surtout présente dans le dernier chapitre du livre, et qui manque de background et d’enjeu. Le livre étant destiné aux enfants, on se doute bien de ce qu’il va se passer et on ne craint pas grand-chose pour notre héroïne qui sera bien entourée, avec Lara et Jacob, qui feront tout pour lui faire découvrir des choses. Mais fort heureusement, l’ambiance est plutôt bien retranscrite. On sent que Victoria Schwab a vécu quelques temps à Edimbourg pour décrire certains lieux cultes et les vues imprenables depuis le château. Il y a une nette distinction entre le monde réel et celui des fantômes, où chacun est bloqué dans une sorte de boucle temporelle. Une idée plutôt bien pensée qui va certainement servir dans d’autres récits à venir.

Le rythme du roman est relativement relevé. Les chapitres font tous environ dix pages et l’ensemble se lit très vite. C’est d’ailleurs ce rythme qui permet de bien accrocher à l’histoire, finalement assez simple, mais agréable. Cassidy est une jeune fille en plein apprentissage et il est intéressant que l’auteure laisse des zones d’ombre sur son histoire, sur sa presque mort et son sauvetage, notamment autour de Jacob, qui semble en savoir beaucoup plus qu’elle. Il y a une sorte d’humilité qui se dégage de l’ensemble, voulant en dire mais pas trop histoire de garder sous le coude des évènements importants pour la suite. On peut donc se faire des idées, et cela ne plombe pas le récit. Il en va de même pour Jacob. On ne sait pas comment il est mort, s’il a vraiment envie d’être libéré et ce qu’il fait lorsqu’il disparait des radars. Néanmoins, sur les personnages secondaires, les plus intéressants, comme Lara ou Findley, un guide touristique soiffard et avenant, ne reviendront peut-être pas pour la suite puisque Cassidy change de ville et eux restent à domicile. C’est dommage, car les parents de l’héroïne ne sont pas très importants, et même Morty le chat n’a pas un rôle des plus décisifs au sein de l’histoire. Bref, on espère que certains protagonistes prendront de l’ampleur par la suite.

Au final, Cassidy Blake T.01 – Chasseuse de Fantômes est une bonne entrée en matière dans le domaine du fantastique/horreur pour enfants. Sans trop en faire, gardant constamment un mystère autour de ses personnages, Victoria Schwab ménage son suspens et livre un premier tome qui pourrait s’apparenter à un pilote de série. On présente un peu les personnages, on montre un premier fantôme antagoniste qui va nous faire suer sang et eau, puis on résout le tout assez rapidement dans un déluge d’action pour relancer sur une hypothétique suite. Sans être un immanquable, ce premier tome peut être un bon démarrage dans le domaine de la littérature fantastique et horrifique, sans pour autant en faire des cauchemars le soir.

Note : 15/20

Par AqME

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Cassidy Blake – Livre 1 – Chasseuse de Fantômes – Victoria Schwab »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.