septembre 28, 2020

Underwater

De : William Eubank

Avec Kristen Stewart, Vincent Cassel, T.J. Miller, Jessica Henwick

Année : 2020

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller, Horreur, Science-Fiction

Résumé :

Une équipe scientifique sous-marine fait face à un tremblement de terre. Sous l’eau, ils vont devoir essayer de survivre.

Avis :

William Eubank est un nouveau venu dans le paysage du cinéma américain. Se faisant tout seul, il a une carrière quelque peu particulière, puisqu’il commence au début des années 2000 comme réparateur de caméra chez Panavision. Petit à petit, il grimpe les échelons et finit par être représentant de la marque au Festival de Sundance. Depuis toujours, William Eubank nourrit des rêves de réalisateur, et c’est là qu’il va faire quelques rencontres. Par la suite, il réalisera son premier long, « Space Time : l’ultime odyssée » avec les moyens du bord. Après un deuxième film, « The Signal« , qui s’est vautré au niveau de la critique, William Eubank va collaborer avec la Fox pour mettre en scène son troisième film. Film au budget bien plus conséquent. Cela faisait pas mal de temps que l’on entendait parler de ce projet. D’ailleurs, le film fut tourné en 2017, mais suite au rachat de la Fox par Disney, la sortie fut repoussée encore et encore et nous voici alors trois ans plus tard et enfin, « Underwater » arrive sur nos écrans.

Les films de monstres marins ne sont pas tant prisés que cela et c’est bien dommage, car ça peut donner quelque chose de très angoissant. Les profondeurs, une menace inconnue, et puis il y a ce casting… Bref, beaucoup d’éléments laissaient espérer un petit moment de frayeur, mais malheureusement, si « Underwater » fut efficace, on ne peut pas dire non plus que cette séance de cinéma fut incroyable, tant le film enchaîne les maladresses et les intentions ratées…

Une multinationale s’est perfectionnée dans le forage en très grande profondeur. L’une de leur station, située à onze mille mètres de profondeur dans laquelle vit plus de trois cent ouvriers et scientifiques, vient d’être touchée par un terrible accident. Restent alors six survivants qui n’ont aucun moyen de communiquer avec la surface. Ensemble, ils vont devoir composer avec les événements afin de trouver une solution pour se sortir de cet enfer… Ce qu’ils ignoraient, c’est que quelque chose s’est réveillée…

Il est assez difficile de parler de « Underwater« , tant le film est un paradoxe en lui-même. « Underwater« , c’est un film qui est truffé de défauts, de moments ratés, d’essais et d’ambition qui ne sont pas toujours à la hauteur des espoirs. C’est un film qui se ramasse visuellement parlant, alors même qu’il avait ses petits moyens, et c’est bien dommage, car on sent vraiment que William Eubank en veut. Malheureusement pour lui, l’ensemble ne fonctionne pas plus que ça. Attention, le film est loin d’être une catastrophe, mais il est vrai qu’on s’attendait à mieux et à plus.

« Underwater« , c’est un film qui, si je m’arrête sur sa mise en scène, a des idées. Il est clair que William Eubank voulait instaurer une pression, et c’est assez frustrant, car parfois ça fonctionne, et d’autres fois absolument pas. Puis le film souffre dans un sens de la comparaison, car bons nombres de films (auxquels il fait référence d’ailleurs) l’on fait bien mieux que lui. Quand je regarde « Underwater« , je pense d’emblée à « Abyss« , « Sphère« , « Alien« , « Gravity« , et même « Pacific Rim« , tant on peut se dire que sur ce dernier exemple, le film de William Eubank peut en être la préquelle.

De plus, alors qu’il avait un budget qui faisait son petit poids, d’ailleurs, Underwater a un certain cachet et pour plusieurs de ses décors, l’ensemble tient bien la route, mais malgré ça, on ne peut pas dire que soit un beau film. Pire encore, sur bien des aspects, le film fait cache misère. « Underwater« , c’est un film qui se veut épique et terrifiant et qui se sert en même temps des zones d’ombre ou des petits écrans pour camoufler le show qui n’est pas là.

« Underwater« , si je m’attarde du côté de son scénario, on ne peut pas dire que les différents scénaristes qui ont bossé sur le projet se soient creusés. William Eubank livre un film très classique, qui n’est en rien surprenant. Tout se déroule comme ça doit se dérouler. D’emblée, la trame se laisse voir, et la liste des survivants devient alors évidente.

Toujours du côté du scénario et c’est peut-être là le plus gros reproche qu’on peut faire à « Underwater« , c’est le traitement de ses personnages qui fonctionnent quasiment tous sur des stéréotypes et des clichés déjà bien trop vus. Peu ont de la profondeur, tous sont très lisses, et certains mêmes sont assez agaçants (peut-on demander à T.J. Miller d’arrêter de faire le même rôle de film en film !).

Mais voilà, comme je le disais plus haut, « Underwater« , malgré tous ses défauts, demeure un petit film de monstre (moche) qui reste efficace. Le film est dynamique, d’entrée de jeu William Eubank nous met au cœur de l’urgence. Parfois, le film peut avoir son petit côté angoissant et puis au-dessus de tout ceci, on trouve une Kristen Stewart qui tient tout le film sur ses épaules.

« Underwater » de William Eubank est donc un film qui se laisse regarder. Petite série B d’horreur sous-marine, sans être recommandable en priorité, le film de William Eubank, comparé à bien des bouses qui sortiront en salles, ou même qu’on trouve en salle en ce moment, a le mérite de proposer quelque chose et surtout il a le mérite de se laisser regarder.

Note : 10/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.