Le Diamant Noir – Frédéric Breton

Auteur : Frédéric Breton

Editeur : Librinova

Genre : Science-Fiction

Résumé :

Jules a dix ans. Un professeur à la retraite lui offre le jour de son anniversaire un diamant noir. Un diamant n’est jamais une pierre ordinaire mais que dire de celle-ci ? Elle est étrangère à la Terre. C’est une pierre extraterrestre. Sur la planète d’où elle provient, régnait un empereur qui a été renversé puis exilé. Ce dernier va faire irruption dans la vie de Jules. Pourquoi ? Comment ? Pour le savoir mettez vos pas dans ceux de Jules et laissez-vous happer par ses aventures.

Avis :

Le diamant noir attirera les amoureux de la science-fiction, et aussi bien les adultes que les enfants, même si ces derniers sont la cible principale de l’auteur. Les messages portés par le récit restent accessibles à tous les âges, tout comme l’intrigue qui constitue la force de cet ouvrage tant elle est prenante et captivante jusqu’à la toute fin. Plutôt bien construite, porteuse de quelques rebondissements astucieusement placés et inattendue sur certains points, cette dernière est plaisante à suivre, sans accroches tordues ou justifications foireuses. L’auteur offre aux enfants une histoire intéressante qui les fera réfléchir, un récit de qualité qui se termine de bien jolie manière.

Les conflits politiques mis en avant ne sont pas si simplistes et jouent beaucoup sur les faux-semblants, les mensonges et la conception du bien et du mal. En effet, les « méchants » n’ont pas forcément l’air cruel ou mesquin, comme les « gentils » qui ne sont pas forcément les plus beaux personnages, ni ceux avec le moins de défauts. Le diamant noir utilise ces concepts pour les retravailler et permettre aux lecteurs de se poser les bonnes questions. Qui a raison ? Qui ment ? Pour quels enjeux ?

L’auteur cache bien son jeu en ne dévoilant pas tout de suite, laissant aux personnages le soin de révéler ce qu’ils souhaitent à certains passages-clés. Ceux-ci arrivent au bon moment, sans que la lecture ne soit frustrante. Ni trop long, ni trop court, le récit est bien rythmé, les chapitres découpés avec intelligence et se basent sur une idée bien précise à chaque fois, permettant un suivi efficace et la mise en place intelligente d’un suspense qui fonctionne à merveille.

Le personnage principal, Jules, malgré son jeune âge, constitue une personnalité perspicace qui souhaite se rendre utile. Sans le vouloir, il sera transporté dans une aventure folle, qui le mènera au fin fond de la galaxie, sur d’autres planètes. Le jeune écolier se pose les bonnes questions et, même s’il ne paraît pas très impressionné par l’apparition des extra-terrestres, son imagination débordante et son âme d’enfant obligent, ses réactions restent cohérentes et crédibles pour un univers tel que construit par l’auteur Frédéric Breton. Un lecteur plus âgé se laisse dériver volontiers, grâce à une atmosphère plaisante et une intrigue riche. Rien n’est laissé au hasard, et les plus attentifs comprendront rapidement ce qui se passe, sans que cela ne gâche leur lecture pour autant.

L’écriture soignée, avec des descriptions qui vont droit au but, sans explications alambiquées, permettent au récit d’avancer sans se presser, tout en allant à un rythme soutenu. On ne s’ennuie pas dans Le diamant noir, grâce à des révélations qui arrivent à point nommé, ou à des scènes d’actions qui ne s’éternisent pas, tout en restant suffisamment épiques pour que le lecteur ressente une certaine excitation. Les voyages entre planètes amènent une certaine poésie qui n’est pas désagréable, au contraire, comme l’utilisation du diamant noir qui permet à certaines scènes de garder une aura magique et mystérieuse, déjà installée par les êtres extraterrestres.

La toute fin tourne autour d’un plan machiavélique, intelligemment imaginé par les protagonistes, usé pour piéger les véritables méchants de l’histoire. Jules, consciencieux et confiant, n’hésite tout de même pas à laisser une chance aux personnages auxquels il croit. Les frontières entre le bien et le mal se floutent, se grisent. Les bons sentiments du personnage interfèrent, sans pour autant qu’il se laisse avoir, notamment grâce à l’aide de créatures  étranges ou celle d’un ancien professeur à la retraite. Les dialogues de Le diamant noir constituent de beaux passages, plein d’émotions.

Les personnages, humains comme non-humains, sont attachants. Les extraterrestres constituent des personnalités charismatiques qui s’accordent bien avec leur rôle de dirigeants de planètes. Jules évolue tout au long du récit, offrant de belles phases de remises en question.

Différemment de beaucoup de récits de science-fiction pour adultes, l’auteur ne s’embête à expliquer toutes ses inventions, ni tout ce qui se passe et cela est finalement tant mieux. Sans lourdeurs scénaristiques, on se laisse transporter dans ces autres univers, sur ces différentes planètes qui, avec discrétion et tout en légèreté, pointent des sujets d’actualité, tel que l’écologie et l’environnement.

Le diamant noir est une belle aventure, pour petits et grands, à l’histoire sinueuse et prenante, qui plaira à tous ceux qui ont encore leur âme d’enfant.

Note : 18/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net