septembre 24, 2020

L’Héritage du Christ – Sarah Calman

Auteure : Sarah Calman

Editeur : Auto édition

Genre : Aventure, Historique, Thriller

Résumé :

En 1492, une jeune femme voue son existence à protéger son unique héritage des puissances qui cherchent à s’en emparer. Inquisition, invasion des Anglais en France, Madeleine va nous entraîner dans ses aventures pour échapper à ses ennemis et sauver son bien le plus précieux.
De nos jours, la jeune Lena se retrouve malgré elle à mener une enquête mystérieuse au sujet d’un ancien manuscrit dont elle ignore tout.
Quand l’Histoire prend une tournure surprenante, le destin de deux femmes est lié.

Avis :

L’héritage du Christ nous emmène dans une aventure ésotérique, à la Da Vinci Code, où certains des plus grands mystères de l’humanité se voient déchiffrer de manière subtile, grâce à l’esprit acéré d’une auteure au talent certain, qui nous offre ici un premier roman de qualité. Entre passé et présent, le livre nous embarque dans une aventure haletante, qui va à cent à l’heure, tout en transmettant de beaux messages, qui parleront à tous les lecteurs, qu’ils soient croyants ou non. Amour et partage semblent être les mots d’ordre de ce récit d’aventure et d’énigmes, empreint de bonté et de positivité.

L’héritage du Christ s’intéresse à deux jeunes femmes, Madeleine et Lena, dont les liens se dévoilent au fur et à mesure de la lecture. Les chapitres s’alternent ; les uns dans lesquels Madeleine est la narratrice, les autres dans lesquels Lena mène la danse. Les époques s’entremêlent avec une Madeleine qui vivait aux alentours du XVème siècle, et une héroïne de notre époque, Lena, au charme envoûtant. Les deux histoires pourraient presque se lire de manière indépendante tant les liens ne se comprennent qu’à la toute fin, mais prennent plus d’ampleur lorsqu’on les lit au fil de l’eau. Pas à pas, le lecteur se rend compte de toutes les implications et de toutes les possibilités que ces vies au destin croisé transportent avec elles. Les questions s’enchaînent et trouvent en la conclusion une fin inventive, qui clôture le récit avec grâce, tout en répondant à toutes nos interrogations.

Les passages avec Madeleine présentent des moments d’émotion plutôt poignants, forts, et restent plus longs à lire que ceux concernant Lena, où l’aventure constitue le maître mot. Choix judicieux ! Le rythme, tantôt rapide, tantôt lent, trouve ainsi son équilibre, et ce découpage permet au suspense de s’installer, de donner envie au lecteur de poursuivre l’aventure, notamment pour comprendre ce que cache cet héritage bien mystérieux. Les révélations tombent régulièrement et aux bons moments, ne frustrant ainsi personne dans la poursuite des explications essentielles au plaisir de lecture de ce genre de roman. L’enquête avance de manière continue, cohérente et crédible, dans un univers que l’on connaît bien, puisqu’il est le nôtre.

D’autres chapitres, ne concernant ni Lena, ni Madeleine, s’installent au début du roman, et ne trouvent pas de réel intérêt, si ce n’est amener l’Histoire à participer à l’aventure. Ils ajoutent des narrateurs qui ne se voient pas spécialement utiles pour l’intrigue, même si leurs mentions restent des instants de plaisir assumés. Ils embrouillent quelque peu au démarrage, jusqu’à ce que le rythme Madeleine puis Lena prenne place définitivement, jusqu’à la fin.

Lena est une héroïne particulière, dont les penchants pour certains actes illégaux, voire immoraux, étonnent. Voleuse « de métier », la jeune femme n’hésite pas à tricher, mentir ou manipuler pour arriver à ses fins. Ce choix de personnage principal n’est pas commun, et le lecteur se surprend à s’attacher à cette figure grise, malgré les écarts de personnalité qu’il peut ressentir. Lena a de la ressource et possède une belle âme, malgré certains actes répréhensibles. Toutefois, son passé de voleuse lui fera accéder à des endroits ou à des informations qui n’auraient jamais pu se trouver sur son chemin autrement. Cette vie peu confortable lui permettra également de savoir comment se débrouiller sans autre moyen que sa tête, ce qui s’avérera utile pour cette aventure. Tardivement accompagnée par un jeune homme facétieux, le duo qu’ils forment s’avère séduisant et plein de ressources. Les dialogues sarcastiques et emplis de piques qu’ils ne cessent de se lancer sont savoureux.

Madeleine est bien différente, plus posée, plus calme, et prête à tout pour mener à bien sa mission. La détermination semble constituer le point commun de ces deux personnalités fortes. Les chapitres avec Madeleine nous font voyager à travers le monde et l’Histoire, nous apprenant des éléments sur les langues, les religions, les lieux traversés et les conflits politico-religieux de l’époque. Sa gentillesse et sa dévotion en font un personnage lumineux qui apaise et fait réfléchir. On ne s’ennuie pas en la suivant dans ses pérégrinations et ses excursions.

L’héritage du Christ véhicule de merveilleux messages sur l’humanité, sans critiquer les croyances des uns et des autres. L’Histoire telle qu’on la connait prend une nouvelle tournure, assumée par l’auteure qui met en scène deux figures féminines belles et charismatiques, que l’on aime suivre et auxquelles on s’attache vite.

Les énigmes se résolvent à un rythme effréné jusqu’à une fin palpitante, et une ouverture ensorcelante. Une aventure de qualité qui ne perd pas en intérêt et qui amène des réflexions intéressantes. Une écriture qui va droit au but, qui ne s’enlise pas dans des descriptions poussées et qui nous entraînent sur des terrains déjà explorés par Dan Brown, mais qui recèlent, la preuve, encore de recoins non visités.

Note : 18/20

Par Lildrille

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.