Le Choix du Roi – Solène Bauché

Auteure : Solène Bauché

Editeur : Librinova

Genre : Aventure, Historique, Fantastique

Résumé :

Royaume des Francs, 792. L’heure est grave : Charlemagne vient d’apprendre que son fils d’un premier lit, Pépin le Bossu, a conspiré contre lui. Le roi est loin d’avoir été un père idéal, mais la sentence est sans appel : le jeune traître doit rejoindre un monastère et y demeurer le restant de ses jours. Peu enclin à faire amende honorable et encore moins à devenir un homme de Dieu, Pépin dépérit. L’héritier déchu est loin de se douter que c’est par une entremise des plus inattendues que viendra son salut, avant d’entamer un périlleux voyage vers l’inconnu…

Avis :

Le choix du roi nous raconte l’histoire de Charlemagne, un personnage historique plutôt connu de tous, dont on nous enseigne les batailles dès notre plus jeune âge, et qui reste dans les esprits le grand conquérant de son temps et le souverain à la barbe fleurie. Solène Bauché parvient à nous le faire redécouvrir, nous présentant des facettes inattendues de sa personnalité, qui ne sont ni liées à ses prouesses guerrières, ni à ses manipulations politiques.

Dans la partie une de son roman, le lecteur rencontre un jeune prince avide de vivre, et pris au supplice par des sentiments contradictoires avec ses responsabilités liées à la couronne. Manipulé et manipulateur, le jeune Charles apprend de ses erreurs, et s’essaie à la lourde tâche de régner, n’hésitant pas à répudier des épouses, à tuer pour sa gloire, ou à torturer ceux qui ne sont pas de son rang. Malgré la figure tyrannique qu’il peut afficher, le lecteur s’attache à celui que l’on aperçoit d’abord sans réel pouvoir, encore juvénile, et qui grandit sous nos yeux. L’écriture poétique de l’auteure aide à considérer ce souverain d’une autre manière, et les mots nous délivrent ses pensées les plus profondes, comme les plus obscures, pour que l’on puisse davantage comprendre un personnage aussi complexe, même si l’on juge ses choix condamnables.

La partie une s’enchaîne à un rythme effréné, notamment à cause de péripéties religieuses ou guerrières qui ont agrémenté les passages des années d’un Charlemagne en devenir. L’auteure ne s’appesantit pas sur les traités, les combats ou les dialogues acérés de politiciens corrompus, même si tous les éléments restent présents pour plus de réalisme, et pour ne pas flouer l’Histoire, mais elle s’intéresse plutôt aux émotions, et au quotidien d’un souverain qui finit par accumuler plusieurs femmes et plusieurs enfants au fil du temps, ainsi que de nombreux ennemis et regrets.

Le lecteur s’attache à certaines de ses épouses, comme à certains de ses enfants, pour qui la vie ne s’est pas toujours poursuivie sous les meilleurs auspices. On se prend vite au jeu de cette vie à cent à l’heure, et de ce passé qui a tout à nous apprendre, qui met en valeur des personnages au charisme évident et à la force incroyable, à l’Histoire complexe. Le choix du roi débute par un genre de huis-clos, clôturé par les portes du château de Charles, qui nous transporte dans un univers gris à l’ambiance empreinte de poésie.

Les deux autres parties du roman changent complètement de ton et n’ont plus rien à voir avec le récit de vie de Charlemagne. Ce dernier ne constitue plus le personnage que l’on suit. Pour ne rien dévoiler de l’intrigue, ces deux parties mettent en lumière des descendants de notre souverain, et constituent des passages bien moins haletants, plus lents, davantage centrés sur les émotions, ressentiments, colères et pensées des jeunes protagonistes qui deviennent les nouveaux narrateurs d’un récit de voyage, aussi bien sur Terre que plus intérieur, qui devient finalement un voyage initiatique prenant. Entre présent et passé, le lecteur suit ces nouveaux héros qui se cherchent et qui espèrent obtenir les réponses d’une figure paternelle qui n’a jamais réellement existé. Le choix du roi nous renvoie à notre propre enfance, à la recherche de notre identité, et à l’idée de famille. Qui sommes-nous ? Que valons-nous ? Le lien entre ces nouveaux personnages est émouvant, et nous offre une belle fin, pleine de promesse et d’espoir.

En plus du récit initiatique et de la partie davantage roman historique, délimitée entre les pages de la première partie du roman, Le choix du roi s’autorise des égarements mystiques bien amenés, qui s’accordent parfaitement avec l’environnement du reste du récit. Bien que le lecteur soit d’abord étonné par la présence d’une part de magie dans une histoire de forme à première vue terre à terre, les passages éthérés y trouvent leur place, et donnent une nouvelle dimension à l’intrigue, apportant de belles images et des scènes à la fois épiques et poignantes.

Les parties deux et trois peuvent décevoir par leur caractère très lent, et plutôt immersif, contrairement à un démarrage plus soutenu, qui s’étend sur plusieurs années, et qui avance à grands pas. Cependant, le contenu de ces parties touche et décrit des personnalités complexes dont il devient difficile de s’éloigner au fil des lignes. Le lecteur réfléchit davantage et prend le temps d’analyser, le rythme lui en donnant le temps. Lors de ces parties, les flash-backs ralentissent l’action principale, ce qui pourrait frustrer des lecteurs avides de connaître le fin mot de l’histoire, qui en vaut la peine. Cela apporte tout de même un suspense bienvenu. Par ailleurs, il est dommage que l’on ne retrouve pas de figure aussi forte que celle de Charlemagne dans ces deux parties, même si les nouveaux protagonistes constituent de bien belles personnes. Marqués par leurs souffrances, ils avancent difficilement, et nous souffrons avec eux.

Le choix du roi est un roman à plusieurs facettes, qui véhicule de beaux messages, et qui, en plus de nous montrer quelques pans de l’Histoire, crée un univers fascinant autour de personnalités complexes qui finissent par devenir de véritables héros. La différence de rythme constitue un passage difficile pour le lecteur habitué à la rapidité de la première partie, même si les contenus restent aussi captivants.

Note : 15/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net