octobre 30, 2020

Manhattan Lockdown – Quid de la Justice?

Titre Original : 21 Bridges

De : Brian Kirk

Avec Chadwick Boseman, Sienna Miller, J.K. Simmons, Stephan James

Année : 2020

Pays : Etats-Unis

Genre : Thriller, Action

Résumé :

Une course-poursuite infernale pour appréhender deux tueurs de flics à New York. L’inspecteur Davis est prêt à tout pour les coincer, d’autant qu’une gigantesque machination se dessine derrière leurs agissements. Pour les piéger, il va complètement isoler l’île de Manhattan, fermant l’ensemble de ses ponts, dans une spectaculaire opération… La traque peut commencer.

Avis :

Réalisateur irlandais, Brian Kirk est de ceux qui naviguent dans le milieu du cinéma sans pour autant qu’on connaisse leur nom. Débutant au début des années 2000, Brian Kirk a tout d’abord travaillé pour la télévision anglaise, avant de réaliser deux longs-métrages, dont « Mon fils Jack« , qui est l’un des premiers films que fera Daniel Radcliffe en dehors de la saga « Harry Potter« . Par la suite, Brian Kirk se penche sur la télévision américaine et ainsi, il va travailler sur un sacré nombre de séries télés (« Dexter« , « Luck« , « Brotherhood« , « Boardwalk Empire« , « Game of Thrones« ).

Après plus de dix ans de télévision, Brian Kirk revient alors sur grand écran avec un film policier qui donnait sacrément envie sur le papier (même si déjà, sur son idée de base, une morale douteuse semblait s’en échapper). « Manhattan Lockdown« , c’est le genre de projet qui laisse imaginer un bon petit film policier comme on n’en voit plus ces derniers temps, mais malheureusement, même si le divertissement peut être là, le nouveau film de Brian Kirk s’avère être une déception. Outre sa morale plus que douteuse, le film ne jouit d’aucune ambiance, son intrigue a du mal à prendre. On en ressort très partagé, ne sachant finalement quoi penser de ce qui nous a été présenté et surtout ne sachant pas vraiment ce qui est le plus dérangeant. Bref, c’est bien dommage.

Brooklyn, une nuit, un braquage tourne mal et huit policiers sont abattus par deux hommes. Parmi les policiers qui sont sur les lieux, l’enquête revient à l’inspecteur Davis, qui est connu pour être le bras armé de la justice. Très vite, l’enquête conclut que les deux hommes sont sur l’île de Manhattan. L’ordre est donné de boucler l’île et ainsi, la traque peut alors commencer…

Il y a des films qui peuvent donner envie d’emblée, même si quand on découvre leur concept, il semble véhiculer un message assez douteux. « Manhattan Lockdown » fait clairement partie de ceux-là, mais en optimiste que je suis, et surtout avec l’envie de voir peut-être un bon film policier, je me suis laissé tenter par le film de Brian Kirk (réalisateur dont j’avais aimé « Mon fils Jack« ) et finalement j’en ressors avec la confirmation de toutes les craintes que l’œuvre laissait transparaitre, c’est-à-dire que le film dit clairement de rendre justice soi-même, ça ira plus vite.

Bien entendu, il ne va pas le dire ainsi, il va le dissimuler derrière une intrigue bien alambiquée. Intrigue qui soit dit en passant, va être bien trop lisse, et surtout elle va manquer d’intrigue, de suspens et finalement, même s’il peut y avoir un sens du spectacle et que le divertissement peut être là, l’ensemble est bien fade et l’on suit ce « Manhattan Lockdown » du coin de l’œil, avec les clichés et toutes ses prévisibilités. Bref, mais ceci n’est pas le plus dérangeant. À la rigueur, « Manhattan Lockdown » aurait pu être un petit policier divertissant dans ses grandes lignes. Mais comme je le disais plus haut, camouflé sous son intrigue, avec sa figure du héros infaillible, le film de Brian Kirk laisse échapper une morale très discutable. Une morale qui questionne le sens de la justice. Vaut-il mieux laisser justice se faire, encaisser des souffrances en plus et perdre des années, ou alors régler les choses plus vite, au plus rapide, au plus simple ? Le film de Brian Kirk a fait son choix, et si on peut lui laisser le fait d’assumer jusqu’au bout ce choix, on peut surtout le remettre en question.

Et ce choix est vraiment dommage, car il abîme ce qui reste bien dans ce métrage. Car derrière cette idée, « Manhattan Lockdown » est plutôt bien filmé, notamment quand son réalisateur s’attarde sur New York. On notera aussi que quand Brian Kirk décide de faire de l’action, les scènes se tiennent. Le rythme est bon et malgré le manque de suspens, la prévisibilité, le côté fade et la morale, on ne s’ennuie pas vraiment. Puis ses acteurs sont bons, notamment Sienna Miller qui retrouve un nouveau souffle ces dernières années. Quant à Chadwick Boseman, il confirme que oui, outre « Black Panther« , il peut tenir un film sur ses épaules.

« Manhattan Lockdown« , si on ne fait que survoler le film, est un petit policier lambda. Un petit film policier qui tient pas mal de défauts, mais qui dans l’ensemble peut être efficace. Mais malheureusement pour lui, quand on gratte, et on n’a pas besoin de gratter beaucoup, on trouve cette morale, se rendre justice soi-même, et ça ne passe pas, vraiment pas…

Note : 09/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.