octobre 26, 2020

Sapiens – Projet Sapiens

Avis :

Des figures de la musique amplifiée qui enregistrent un album acoustique, l’idée n’est pas nouvelle, on a eu les unplugged d’anthologie de Nirvana ou Alice In Chains, les live acoustiques de groupes comme Anathema entre autres. Plus récemment, Hypno5e et Lofofora nous ont livré des albums débranchés sublimes. En revanche, des albums aussi ambitieux que Projet Sapiens, c’est extrêmement rare. Initié par Nicolas Foucaud, leader du groupe de stoner Los Disidentes del Sucio Motel et Thibault Fassler, Projet Sapiens invite 35 musiciens de formations différentes dont Los Disidentes bien sûr ou encore Dirty Deep, mais surtout 10 chanteurs de formations emblématiques comme Reuno de Lofofora, Julien Pras de Mars Red Sky, Matthieu Dotel de Bukowski, Julien Cassarino de Psykup, Cédric Toufouti de Hangman’s Chair ou encore Poun de Black Bomb A.

10 artistes pour dix titres, le tout produit via le financement participatif et fruit d’une production qui a duré deux ans. Un vrai album d’artisan, une histoire de famille (le père de Nicolas Foucaud joue de l’accordéon sur un titre et c’est son fils qui a réalisé l’artwork de l’album), un véritable travail d’orfèvre avec pour ambition de faire sortir de leur zone de confort les chanteurs invités, eux qui d’habitude, font parler la furie électrique. Il en ressort un album hétérogène, riche, généreux et passionnant de bout en bout.

Surreal Estates de Julien Pras et son envolée de saxo au final, le bluesy Palms Prints avec Matthieu Dotel, Pure Love Ashes de Steve Perreux du groupe Robot Orchestra et sa batterie massive et son refrain rageur, l’orchestration de Still Down qui monte crescendo avec un final grandiose, le très décalé C’est Gênant (avec Mat Peq de Babylon Pression) avec ses paroles teintées d’ironie et d’humour barré, son beuglement et ses sonorités blues, la touche folk irlandaise sur Cognitive Dissonance de Forest Pooky, chaque titre possède son identité propre et on a un véritable assortiment de friandises de Noël.

Sur ces 10 titres, plusieurs tutoient la perfection voire la dépassent. Still Down, mentionné plus haut, offre à Poun du groupe de metalcore Black Bomb A de s’exprimer dans un registre quasi inédit pour lui avec une douceur à laquelle il ne nous a pas habitué et ça lui va à merveille. Sur Wake Up Call de Los Disidentes del Sucio Motel, c’est Daniel Scherding, habituel claviériste du groupe qui officie au chant et la magie opère immédiatement. Le Feu qui Danse avec Reuno Wangermez aurait pu figurer dans l’album Simple Appareilde Lofofora. La guitare sèche lui permet de poser son impressionnante voix grave et on ressent directement des frissons. Red Wine Lullaby c’est du pur Hangman’s Chair en unplugged. Un morceau sombre, mélancolique où comme à son habitude Cédric Toufouti s’ouvre le bide. Difficile de rester insensible et le refrain prend littéralement aux tripes. Quant au meilleur morceau de l’album Dead Ringers, Julien Cassarino nous livre une prestation cinq étoiles. Pendant 5 minutes, le temps est suspendu et on a l’impression que Layne Staley est revenu parmi nous pour faire ressurgir l’Alice In Chains de l’album Unplugged ou du EP Sap. Une véritable pépite qui fendrait le cuir des gros durs pour pénétrer leurs cœurs. Ici, on est dans l’émotion absolue, totale, la plus primale, un de ses moments où les larmes roulent sur les joues sans qu’on contrôle quoi que ce soit.

Pour tout ça, il convient de remercier Sapiens et les différents protagonistes. En proposant un tel concept, ils nous offrent l’un des meilleurs albums de l’année, l’un des plus enthousiasmants, la BO parfaite pour se caler cet hiver à la maison (avec du bon son pour rend justice à la production sublime) une tasse de thé ou de café à la main et la touche repeat activée.

  • Surreal Estates (avec Julien Pras de Mars Red Sky)
  • Palm Prints (avec Matthieu Dottel de Bukowski)
  • Dead Ringers (avec Julien Cassarino de Psykup)
  • Pure Love Ashes (avec Steve Perreux de Robot Orchestra)
  • Red Wine Lullaby (avec Cédric Toufouti de Hangman’s Chair)
  • Still Down (avec Poun de Black Bomb A)
  • C’est Gênant (avec Mat Peq de Babylon Pression)
  • Wake Up Call (avec Daniel Scherding de Los Disidentes Del Sucio Motel)
  • Cognitive Dissonance (avec Forest Pooky)
  • Le Feu Qui Danse (avec Reuno Wangermez de Lofofora)

Note : 19.5/20

Par Nikkö

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.