Cats – Chat Balance Pas Mal

De : Tom Hooper

Avec Francesca Hayward, Jennifer Hudson, Idris Elba, Taylor Swift

Année: 2019

Pays: Etats-Unis

Genre: Comédie Musicale

Résumé:

L’adaptation de la comédie musicale Cats. Une fois par an au cours d’une nuit extraordinaire, les Jellicle Cats se réunissent pour leur grand bal. Leur chef, Deuteronome, choisit celui qui pourra entrer au paradis de la Jellicosphère pour renaître dans une toute nouvelle vie.

Avis:

Les années 2010 auront été assez particulières pour le Britannique Tom Hooper. Il entre dans celles-ci de manière fracassante avec le magnifique « Le discours d’un Roi« . Lui, petit réalisateur anglais, est d’un coup d’un seul très attendu et il ne va faire que décevoir. Il va décevoir avec son film suivant « Les misérables« , comédie musicale qui rapportera tout de même un Oscar à Anna Hathaway. Puis il va partager avec « The Danish Girl« , film qui suit Eddie Redmayne dans la peau de la première personne qui eut à subir une opération de chirurgie de réattribution sexuelle.

Et depuis, on n’avait plus vraiment de nouvelles de Tom Hooper. Après trois ans de silence, le britannique revient avec ce qui est peut-être l’un des instants cinés les plus « fuckés » de cette fin d’année, puisque Tom Hooper a décidé d’adapter la célèbre comédie musicale « Cats« . Dès les premières bandes-annonces, le projet s’annonçait certes ambitieux, mais particulier en même temps. Par la suite, le film fut accompagné par des critiques destructrices, annonçant déjà une catastrophe en tout point de vue. Pourtant, malgré ça, le film de Tom Hooper piquait de plein fouet ma curiosité et finalement, à la sortie de ma projection, il est vrai que sans être la catastrophe absolu annoncée, « Cats » n’est pas le moment de cinéma que j’attendais.

À Londres, une fois par an, les chats errants se réunissent pour un grand bal qui est alors l’occasion pour un seul d’entre eux de quitter cette vie, afin d’aller au paradis et par la suite de se voir offrir une nouvelle fin, pour tout recommencer. C’est leur chef, la charismatique chatte Deuteronome qui doit choisir cette bonne âme. La compétition, cette année, va être dangereuse, car parmi les prétendants, il y a Macavity, un chat malfaisant qui a bien l’intention d’être l’élu…

Adapater « Cats » au cinéma en 2019, il est vrai qu’il fallait l’oser et le résultat, même s’il est loin de la catastrophe annoncée partout, demeure très mitigé, car dans un sens, le film de Tom Hooper est une comédie musicale qui se tient dans son délire, et dans un autre sens, « Cats » est aussi un film dans lequel il faut entrer, et même comme ça, il y a plusieurs éléments qui se mettent en travers de notre chemin pour pleinement apprécier le film.

Dans les bons points, il faut surtout noter l’ambition du réalisateur qui s’est donné les moyens, créant un univers intéressant. Un univers qui foisonne d’idées et surtout un univers qui est esthétiquement magnifique. Effets spéciaux, décors, maquillages (tout ce qui est fait pour « féliniser » les comédiens est fabuleux !) ou encore dans la mise en scène, « Cats » est un beau film. On sent que Tom Hooper est passionné par son film et l’on appréciera beaucoup de ses idées. Tout le travail sur cette armée de chats qui grouillent est fabuleux, les cadrages, le travail sur les visages, les mouvements des corps, ou encore sur les chorégraphies, Tom Hooper a vraiment techniquement capturé des moments qui débordent de cinéma.

Puis au-delà de ça, le film en tant que comédie musicale se tient et il offre ce que l’on est venu chercher. Les amateurs de comédies musicales, sans que ce soit la meilleure, devraient être intéressés, et même peut-être comblés, car certaines séquences méritent à elles seules le déplacement.

Toujours pour aller dans les bons côtés que le film peut avoir, il faut noter son casting enthousiaste. Un casting qui se donne à fond pour le film et si tous sont bons, il vrai que les prestations de Jennifer Hudson, bouleversante, et la jeune Francesca Hayward, dont c’est le premier rôle, s’envolent au-dessus du lot.

Mais comme je le disais, on ressort de « Cats » assez partagé, car le film a des défauts qui font sacrément concurrence à ses qualités et la première est le mystère autour de son intrigue. Le scénario de « Cats » tient vraiment sur un post-it et à l’image il se résume beaucoup à des saynètes musicales qui n’ont pas vraiment de lien les unes aux autres. Certes, visuellement c’est magique, mais dans son intrigue, le film manque de fil rouge et d’émotion car mise à part Jennifer Hudson qui est bouleversante, surtout dans son final, pour le reste, on suit les scènes avec intérêt, tout en étant assez déçu finalement que le film n’arrive jamais vraiment à nous emporter. De plus, au sein même de ce maigre scénario, beaucoup d’éléments manquent d’explications, comme notamment les pouvoirs magiques de certains personnages. Puis enfin, le film a une tendance à traîner la patte, avec notamment une intrigue qui met du temps à être claire. Ne connaissant pas la comédie musicale originale, j’avoue être resté un temps dans un flou total, ne sachant pas ce que le réalisateur voulait raconter. Heureusement, de ce côté-là, le film se rattrape, même si on reste toujours un peu en dehors, comme je le disais, « Cats » arrive à se faire touchant au final.

Déception d’un côté, tout n’est pas à jeter dans le film de Tom Hooper. Loin de la catastrophe annoncée, « Cats » est un film bancal et particulier, mais il dégage quelque chose qui lui donne de l’intérêt et comme je le disais une fois que l’on est enfin pris dans cette mini intrigue, « Cats » arrive à toucher et il mériterait même un deuxième visionnage d’ici quelques temps. Après, je ne serais dire si le film est à voir ou non, car le projet étant si étrange qu’il ne pourra plaire à tous. À vous de voir maintenant.

Note : 10/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net