Insatiable Saison 1

D’Après une Idée de : Lauren Gussis

Avec Debby Ryan, Dallas Roberts, Alyssa Milano, Michael Provost

Pays : Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 12

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Un avocat disgracié reconverti en coach pour concours de beauté prend pour cliente une adolescente brimée et en quête de vengeance. Il ignore alors tout du monstre qu’il est sur le point de libérer…

Avis :

Insatiable fait partie de ces séries pas comme les autres, qui vous fera rire, vous choquera devant un amoncellement de violence insoupçonné, ou vous entraînera dans des intrigues manquant parfois (ou souvent) de réalisme. Malgré cela, ces dernières font du bien et critiquent un système, amenant des réflexions sur l’univers des miss, et leurs vies de famille rocambolesques. Le spectateur qui souhaite du sérieux, de la logique et de la cohérence tout du long de chacun des épisodes, ne doit pas s’aventurer vers Insatiable, une série qui se parodie parfois elle-même, mais qui reste attachante, avec des acteurs au talent certain, et des histoires toujours prenantes.

Le spectateur curieux et ouvert ne sera pas déçu de la direction complètement folle de Insatiable. Quelle série peut se vanter, dès sa saison un, d’effectuer un exorcisme, de protéger des assassins, de masquer des meurtres, de parler de relations poly-amoureuses, de décrire les conflits chez les miss, de mettre en avant les désirs de vengeance d’une ancienne ronde et de critiquer les vies de famille de riches, où le père (respectivement la mère) ne s’occupe pas de ses enfants ? Insatiable aborde des sujets lourds, comme le suicide, l’amour de soi, et les personnages incarnent à merveille ces différents problèmes.

Patty, le personnage principal, ressemble finalement à une adolescente comme les autres, et ses crises d’existence nous parlent. Patty « la truie » devient la belle et sulfureuse Patty, après qu’un terrible accident ne l’oblige à ne manger que du liquide. La jeune fille perd plus de trente kilos, et son monde se voit transformer. On ne l’insulte plus, les garçons la regardent enfin et on la considère mieux. La jeune fille se cherche et se rend compte que, pour réussir, du moins le croit-elle, il suffit d’être mince. Un corps parfait semble être la clé du bonheur.

De victime, Patty change de statut et devient une des élèves les plus populaires de son lycée, du moins au début. La beauté semble lui réussir mais cela ne dure pas. Ses démons intérieurs ne cessent de la hanter, de lui rappeler qui elle est vraiment au fond d’elle. Changer de corps ne change pas l’esprit, et ne permet pas de s’aimer. La jeune fille est en colère et vit avec une boule de rage au creux de son estomac. Lorsque celle-ci se libère, les pires atrocités se produisent. Patty culpabilise, s’inquiète et a peur. Sa mère ne lui est d’aucun secours, et se meilleure amie, également amoureuse d’elle, a d’autres soucis à régler avant de pouvoir l’aider comme il se doit.

Heureusement, notre héroïne est rapidement prise en charge par Bob, un avocat également passionné par les concours de beauté, persuadé que Patty pourrait l’aider à remonter dans son estime de coach. L’univers des miss, entre intrigues, complots et coups bas, semble correspondre parfaitement à la jeune fille, dont le caractère et le comportement anodins vont lui permettre de bien s’intégrer. L’enthousiasme de Bob est communicatif. Un peu cliché sur les bords (quoique), l’avocat a des manies et des réflexions efféminées. Son talent pour les mises en beauté et ses conseils artistiques, font de lui un atout irremplaçable pour Patty, qui se voit projeter sous les feux de la rampe. Plus qu’un coach, elle y voit le père qu’elle n’a jamais connu, ou son prochain plan drague. Le duo fonctionne parfaitement à l’écran, tant et si bien que l’on s’attache vite à ce « couple » inattendu.

Insatiable nous réserve d’autres belles surprises en la personne d’Alyssa Milano, une actrice magnifique qui n’a rien perdu de son charme avec les années. Dans cette série, la jeune femme incarne une véritable bourgeoise, bien sous tous rapports, et qui ne travaille pas. Ses ports de tête, ses tenues, ses expressions, ses coiffures… Tout a bien été pensé pour nous convaincre, et cela fonctionne ! Coralee n’est pourtant pas heureuse, et rêve de vivre la vie d’une autre qui a une plus grande maison, un mari plus sexy et provocateur, un travail passionnant et des contacts à travers le monde. Bien qu’elle aime profondément son mari Bob, la jeune femme se sent incomplète et a du mal à accepter la passion que son mari porte sur les concours de beauté. Quand Patty entre en scène, la guerre se déclare entre ces deux caractères forts, et les combats font des étincelles.

Histoires de familles compliquées, passés amoureux tumultueux, crises de jalousie, addictions à la drogue ou à l’alcool, … les sous-intrigues s’enchaînent et tous les personnages secondaires trouvent leur place, aussi bien dans les épisodes que dans nos cœurs.

Même si la cohérence n’est pas le point fort de cette série, les personnages restent bien écrits et les rebondissements tiennent les spectateurs en haleine jusqu’au bout. On ne s’ennuie pas une seconde !

Note : 17/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net