Lacuna Coil – Black Anima

Avis :

Neuf albums au compteur, sortis avec une régularité de métronome et les italiens de Lacuna Coil vivent actuellement une très bonne période depuis 2016 avec un Delirium qui amorçait un changement de cap salutaire, une grosse tournée suivie d’un album CD/DVD live pour les 25 ans du groupe et du livre biographique « Nothing Stands in Our Way ». C’est dans ce contexte favorable que sort le neuvième album Black Anima. Difficile de succéder à un album aussi bon que Delirium et Black Anima souffre régulièrement de la comparaison. Moins immédiat, il nécessite plusieurs écoutes pour l’apprécier pleinement. S’inscrivant dans la continuité du précédent au niveau de la forme, avec un état d’esprit franchement sombre, une production de mammouth, un mix mettant surtout en avant les voix des chanteurs Cristina Scabbia et Andrea Ferro dans la configuration classique beauty and beast, Black Anima est un poil plus bourrin, mais avec moins de part laissée à la mélodie.

Cela commence avec le très dispensable Anima Nera avec Cristina Scabbia en mode Die Antwoord, et d’ailleurs on zappe vite à la suivante. Sword of Anger comme son titre l’indique est un morceau hyper énervé, encore plus que ceux que l’on avait trouvé sur Delirium. Cela suinte la rage et c’est franchement bon. Reckless possède une rythmique efficace, c’est plutôt court pour aller à l’essentiel mais ce n’est pas inoubliable. Même constat pour l’autoritaire Now or Never malgré la partie scandée de Cristina Lacuna Coil semble s’inspirer de Slipknot mais sans grand succès, ou encore Under the Surface.

A côté, on a des morceaux franchement bons comme Layers of Time, premier single de Black Anima et qui s’impose de lui-même. The End is All I Can See est aussi très bon avec son refrain qui attire l’attention direct et ses petites notes d’electro. Save Me est l’un des plus mélodieux, où on retrouve toute la sensibilité à fleur de peau de la chanteuse. Mais le morceau phare reste Veneficium. Hyper soigné et travaillé et long de 6 minutes, Veneficium est tout simplement magnifique. Commençant avec des chœurs féminins bien gothiques, le titre allie grosse frappe du batteur, superbe solo de guitare, mix entre growl au refrain et voix claire en couplet d’Andrea Ferro et refrain sublime dont Cristina Scabbia a le secret. Reprenant toutes les armes de Lacuna Coil, Veneficium s’inscrit comme leur meilleur morceau de l’album et un de leurs meilleurs de leur carrière. Black Anima conclut l’album, avec en version Deluxe trois très bons titres Black Feathers, Through the Flames et Black Dried Up Heart qui auraient franchement dû remplacer Now or Never, Under the Surface et Anima Nera, ce qui aurait donné une qualité globale supérieure à l’ensemble.

Rugueux à souhait et plus bourrin que le précédent, parfois trop au détriment de la mélodie, Black Animaest plutôt inégal et demande qu’on s’y penche plusieurs fois pour faire grimper la note. Attention, c’est pas mauvais, c’est même franchement bon (mais en même temps, je ne suis pas objectif avec Lacuna Coil, je ne suis pas insensibles au(x) charme(s) incendiaire(s) de la diva Cristina Scabbia, sa voix puissante et chaleureuse exploitée avec force talent, mais aussi sa beauté ) couper le souffle, oui je suis faible), mais, en restant un poil plus objectif, on ne peut pas dire que Black Anima se hisse dans le haut du panier de la discographie des transalpins, bien qu’il surpasse bon nombre d’albums de la sphère gothic metal. Un Lacuna Coil en demie teinte, mais qui convainc à l’usure.

  • Anima Nera
  • Sword of Anger
  • Reckless
  • Layers of Time
  • Apocalypse
  • Now or Never
  • Under the Surface
  • Veneficium
  • The End is All I Can See
  • Save Me
  • Black Anima
  • Black Feathers (Bonus Track)
  • Through the Flames (Bonus Track)
  • Black Dried Up Heart (Bonus Track)

Note : 15/20

Par Nikkö

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net