5×2

De : François Ozon

Avec Valeria Bruni-Tedeschi, Stéphane Freiss, Géraldine Pailhas, Françoise Fabian

Année : 2004

Pays : France

Genre : Drame, Romance

Résumé :

Cinq moments de la vie d’un couple d’aujourd’hui, de la séparation jusqu’à la rencontre.

Avis :

Au début des années 2000, François Ozon n’est pas encore l’immense réalisateur français qu’il est aujourd’hui. Certes, il a déjà une quinzaine d’années de carrière et un sacré nombre de courts-métrages. Le style est déjà-là, et le succès monte petit à petit, notamment avec « 8 Femmes » qu’il vient de sortir deux ans plus tôt. Film qui avait rencontré un très gros succès au point d’en devenir culte. Après avoir fait un tour dans le thriller avec « Swimming Pool« , Ozon revenait au drame.

« 5×2 » est l’un des films les moins connus de son auteur et c’est bien dommage, car c’est sûrement l’un de ceux qui valent le plus le coup d’œil. Faisant partie de ce qu’on peut trouver de mieux dans la carrière de François Ozon, « 5×2 » est un drame intense et beau. Un drame qui se joue à l’envers, un drame qui part vers le souvenir d’une passion, d’un amour, d’une rencontre. Tenu par un couple de cinéma magnifique, Valeria Bruni-Tedeschi et Stéphane Freiss, « 5×2 » envoûte et séduit, autant qu’il se fait intime et esthétique. Bref, comme je le disais, ce film méconnu est l’une des plus belles réussites de François Ozon.

Marion et Gilles, la quarantaine, un enfant, se sont follement aimés. Aujourd’hui, ils divorcent avec froideur. De ce divorce aux petits effritements de ce couple, de l’accouchement au mariage, puis leur rencontre, la vie de Marion et Gilles en cinq moments clefs. Cinq instants pris dans le temps, touchants ou révoltants, durs ou beaux… Bref, cinq moments dans la vie d’un couple qui ressemble à tout le monde.

« 5×2« , c’est la rencontre et la rupture d’un couple au travers cinq moments de leur vie. Bon, il est vrai que comme ça, on connaît déjà cette histoire, un nombre incalculable de films traitent de ce sujet avec plus ou moins de talent. Bien souvent, d’ailleurs, c’est le genre d’histoire qu’on retrouve le dimanche après-midi sur TF1. Bref, cette histoire et ce film auraient pu sonner comme anecdotique finalement. Mais voilà, cette histoire est racontée par François Ozon et là, tout de suite, ça a tendance à piquer la curiosité. Que va bien pouvoir faire Ozon pour raconter cette histoire autrement ? La réponse, il va la mettre à l’envers, partant de la rupture, partant de la froideur administrative du divorce pour aller à la conquête de la flamme des débuts et en plus d’être une très belle leçon de montage, « 5×2 » est surtout un film superbe qui bouleverse dans sa quête.

Ce qui est très beau avec « 5×2« , c’est le sentiment de reconquête que le film offre. L’idée de raconter cette histoire à l’envers dans un sens, met à mal l’expression : les histoires d’amour finissent mal en général. Ici, le film commence dans la froideur d’un divorce pour aller vers le charme d’une rencontre à part et il se conclura par un superbe couché de soleil. Un couché chaleureux avant la froideur de la nuit, comme si tout était déjà prévu (mais bon là, c’est de l’extrapolation). Ayant un sens aigu du montage, sachant parfaitement ce qu’il veut nous raconter, François Ozon a très bien choisi les moments que le film va nous raconter. Des moments clefs, des moments simples, humains, des moments qu’on retrouve dans beaucoup d’histoires d’amour. Ces moments résonnent et nous parlent. Ozon a su capturer une intimité, que ce soit dans l’effritement de ce couple ou encore quand ce dernier se découvre. Parfois, l’intrigue se fait dure, notamment dans ses débuts, puis il y a ces envolées de cinéma, ces moments à part que François Ozon a très bien su mettre en scène. Ces regards, ces sourires, ces fous rires, ce mariage, et j’y reviens, mais ce sublime final.

« 5×2« , c’est aussi un couple de cinéma magique, Valeria Bruni-Tedeschi et Stéphane Freiss et autant dire qu’ils sont beaux ensemble. Beaux à tout instant, même dans les moments les plus sombres de leur existence. Très attachants, les deux comédiens se livrent entièrement, sans faille et sans fard, et l’on en sera alors plus touché. À noter du côté du casting, de jolis rôles pour Françoise Fabian et Michael Lonsdale. Les deux comédiens forment un couple-là encore des plus touchants.

Du côté de la mise en scène, « 5×2 » est une petite et très belle leçon de cinéma. Outre les plans sublimes, la photographie simple mais superbe, et les séquences magiques que François Ozon nous a concoctés, ce qui est fabuleux ici, c’est qu’à aucun moment nous sommes perdus dans cette histoire à contre-sens. Non, ici tout est juste, et surtout tout résonne très bien et fait écho à ce qui va se passer. Plus Ozon déconstruit cette histoire, plus il part en quête de ce sentiment d’amour naissant et plus il rend son film passionnant. Il existe sur le DVD une version montée dans l’ordre, et il est intéressant de voir ce qu’elle peut donner, si elle est aussi passionnante et puissante ou si rend elle cette histoire anecdotique.

« 5×2 » est donc un film superbe. Touchant, pudique, juste, ce méconnu de la filmographie de son cinéaste est pourtant l’un de ses plus beaux films. Un film qu’on range aux côtés de « 8 Femmes« , « Le temps qui reste« , « Dans la maison« , « Frantz » ou encore « Potiche » !

Note : 17/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net