décembre 5, 2020

Top of the Lake China Girl

D’Après une Idée de : Jane Campion et Gérard Lee

Avec Elisabeth Moss, Gwendoline Christie, Alice Englert, Nicole Kidman

Pays: Angleterre, Etats-Unis, Nouvelle-Zélande, Australie

Nombre d’Episodes : 6

Genre : Policier

Résumé :

Robin Griffin est rentrée à Sydney et réintègre le QG de la police, décidée à se lancer à corps perdu dans le travail. Alors que le corps d’une fille asiatique est découvert à Bondi Beach, les chances de découvrir l’assassin se font minces, jusqu’à ce que Robin découvre que « China Girl » n’est pas morte toute seule. Hanté par l’abandon de sa fille, cette enquête va permettre à Robin d’en découvrir plus sur elle-même…

Avis :

Après avoir partagé la première saison de « Top Of The Lake » avec le réalisateur Garth Davis, Jane Campion va mettre du temps à s’accorder cette deuxième saison. Après le succès de la première saison de « Top Of The Lake« , il fallait trouver la bonne idée pour faire une deuxième saison. Oui, la première saison se suffit à elle seule et il n’aurait pas été étonnant que la série se conclut sur cette fin. D’ailleurs, on l’a cru pendant un bon bout de temps, puisqu’il aura « fallu attendre » quatre années avant de voir Jane Campion faire une deuxième saison.

Présentée au Festival de Cannes en 2017, cette deuxième saison de « Top Of The Lake« , baptisée « China Girl« , avait vraiment de quoi intéresser. Sorti en grande pompe, doté d’un casting flamboyant, Jane Campion avait vraiment mis les bouchées doubles pour ces six nouveaux épisodes et même si cette deuxième saison est intéressante, je dois aussi dire qu’elle demeure une petite déception, dans le sens où l’intrigue a du mal à se mettre en place et l’on se demande bien où la réalisatrice veut en venir. Après, une fois les pièces du puzzle rassemblées, et même si parfois le tout est un « peu gros », cette deuxième saison de « Top Of The Lake » est séduisante et riche. Bref, c’est inégal, mais ça reste une bonne série.

Cinq années se sont écoulées depuis les événements de la Nouvelle-Zélande. La détective Robin Griffin est rentrée à Sydney où elle a repris son poste à la criminelle. Un matin, une valise est retrouvée sur une plage, dans cette dernière, se trouve le corps d’une jeune femme asiatique. Robin est en charge de l’affaire et cette dernière va être bien plus complexe et personnelle qu’elle ne l’aurait jamais crue…

Après les paysages merveilleux de la Nouvelle-Zélande, Jane Campion a décidé de casser radicalement l’image et l’ambiance de la série. Cette deuxième saison va être radicalement différente, évoluant dans un paysage urbain, nous plongeant dans une histoire à tiroirs des plus glauques.

À la découverte de ces six nouveaux épisodes, je dois bien avouer que je suis quelque peu déçu de cette deuxième saison. Alors non pas qu’elle soit mauvaise, ou ratée, même si elle a ses défauts. Non, ce qui déçoit avec « … China Girl« , c’est cette idée de ne pas vraiment savoir où Jane Campion veut aller et ce qu’elle veut vraiment nous raconter. Il y a un flou dans cette deuxième saison qui va persister un bon moment. En fait, cette deuxième saison est beaucoup trop riche et le temps que le tout se rassemble, on a bien du mal à être pleinement convaincu et surtout pleinement pris dans cette nouvelle intrigue. Si la série parle d’un meurtre au départ, elle part sur bien des chemins. D’un côté, le scénario s’en va plus loin que ce meurtre, abordant aussi bien la prostitution que les mères porteuses et la marchandisation qui est créée là-dessus. Puis de l’autre, dans un registre plus personnel pour son héroïne, la série explore le côté familial de Robin. Un côté qui est directement lié avec des événements passés. En plus des lourdeurs et coïncidences un peu trop grosses pour sonner justes, finalement cette saison deux, tout en demeurant sur la longueur intéressante, a aussi tendance à se perdre et finalement se compliquer l’intrigue pour pas grand-chose. Et ce constat est dommage, car à bien des arguments, cette saison deux avait beaucoup d’ingrédients pour surpasser la première saison.

Qui dit saison deux, dit forcément de nouveaux personnages, et si comme évoqué plus haut, la série s’éparpille au départ, elle nous présente des personnages qu’on aime découvrir et notamment un en particulier, celui incarné par l’excellent Ewen Leslie qui trouve là un rôle touchant et sublime. On notera aussi la composition glaçante de David Dencik dans un personnage trouble ou encore celle de Gwendoline Christie qu’on a envie d’aimer d’emblée. Cette deuxième saison marque aussi les retrouvailles entre Jane Campion et Nicole Kidman presque vingt ans après « Portrait de femme« . Puis enfin, comment ne pas évoquer Elisabeth Moss qui porte encore une fois toute la série et son intérêt sur ses épaules. Cette actrice est vraiment bluffante.

En ce qui concerne la série en elle-même, « … China Girl« , ce sont six épisodes qui passent plutôt vite, même s’il manque quelque chose à cette deuxième saison pour pleinement convaincre et accrocher. La série oscille entre plusieurs genres et plusieurs styles, passant de thriller au policier, ou au drame social avec aisance. Le tout est magnifiquement filmé, et l’on trouvera même plusieurs séquences qui valent à elles seules leur coup d’œil. Par contre, on regrettera aussi un final en demi-teinte, car si pour la plupart des personnages, leur arc narratif est bouclé, la série oublie d’autres personnages importants, ce qui est assez étrange.

Entre flamboyance et déception, cette deuxième saison de « Top Of The Lake » demeure un joli et bon moment de télévision. Certes, on se sent un peu perdu au départ, il y a trop d’éléments, trop de sujets et l’on ne sait pas où Jane Campion veut en venir, mais au final, malgré des déceptions, des oublis, des incohérences, la saison prend sens et l’on ne regrette pas de s’y être aventuré. À voir donc.

Note : 13/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.