octobre 24, 2020

Richard Says Goodbye

Titre Original: The Professor

De : Wayne Roberts

Avec Johnny Depp, Zoey Deutch, Rosemarie DeWitt, Ron Livingston

Année: 2019

Pays: Etats-Unis

Genre: Drame

Résumé:

Un professeur d’université à la renommée mondiale décide de changer de vie du jour au lendemain quand on lui diagnostique un cancer en phase terminale.

Avis:

Sorti de nulle part, Wayne Roberts est un réalisateur américain dont on ne sait pas grand-chose, voire rien du tout. L’année dernière, en 2018 donc, Wayne Roberts arrive sur les écrans français avec un premier film dont on ne cesse de vanter les mérites. Petit film venu du cinéma indépendant américain, ce premier film porte le doux titre de « Katie says goodbye » et il est tenu par deux acteurs incroyablement doués, Olivia Cooke et Christopher Abbott.

Un tout petit peu plus d’un an après ce premier film, Wayne Roberts revient donc avec un second film au titre similaire, « Richard says goodbye« . Ce deuxième film est alors le second opus d’une trilogie que le réalisateur compte faire. Une trilogie sur des gens « normaux » qui se trouvent en position de dire au revoir à quelque chose et si « Katie … » devait dire au revoir à sa région pour trouver une autre vie, « Richard … » lui devra alors dire au revoir à la vie tout simplement. Prenant des ficelles qu’on connaît par cœur, des ficelles qui auraient même pu faire craindre un film insignifiant, tant les rouages du mec atteint d’une maladie incurable ont été racontés maintes et maintes fois, Wayne Roberts arrivera à nous toucher, livrant un film simple et beau, porté par un Johnny Depp qui n’a pas été aussi touchant depuis un très long moment.

Richard, la cinquantaine bien passée, a tout réussi dans sa vie. Il a fait un beau mariage, il a une fille qui a l’air épanoui malgré sa crise d’adolescence. Dans sa vie, Richard est professeur dans une université. Mais cette vie paisible se trouve être bouleversée par l’annonce d’un cancer, et ce n’est pas un gentil comme il le dit lui-même. D’un coup, Richard prend conscience qu’il peut, non, qu’il va mourir d’ici quelques mois. Comment encaisser le coup, et que faire du reste de sa vie. Une vie qui finalement, n’est pas si jolie que ça…

« Richard says goodbye« , ou « The Professor » ou encore « Les derniers jours de Monsieur Brown » (oui, ils ne sont pas encore bien raccord sur le titre chez nous) est un film qui m’intéressait parce que j’avais beaucoup aimé le premier film de Wayne Roberts et que dans ce second film, on y retrouvait un Johnny Depp qui avait l’air bien moins « spectaculaire » que d’habitude et j’ai vraiment bien fait de faire un crochet par ce film, puisque Wayne Roberts réussit à faire plus touchant que son « Katie says goodbye« , alors même qu’il livre un film ordinaire, pour ne pas dire totalement classique.

« Richard says goodbye« , quand on le regarde comme ça, est un film dont on connaît l’intrigue, on l’a déjà bien trop de fois vue, au point que même si cela est bien fait, on se dit que l’on ne sera plus surpris par ce genre de film et c’est dans un sens ce qui va se passer ici. Dans son fil rouge, « Richard says goodbye » remplit toutes les cases de son cahier des charges. Dans le déroulement de son histoire, on n’aura donc pas de neuf, mais alors pourquoi « Richard says goodbye » est une jolie réussite? Et bien tout simplement parce que Wayne Roberts a pris le temps d’écrire des personnages très touchants et des relations entre eux qui vont l’être encore plus. La relation entre Richard et sa femme est rarement vue, entre drame et comédie, la relation entre Richard et sa fille est très belle, quand à celle qu’il entretient avec son meilleur ami (formidable Danny Huston), ou encore avec ses élèves, offre autant d’émotions que de piquant à l’ensemble de l’œuvre. Bien souvent devant « Richard says goodbye« , on va sourire, peut-être même rire, le film est lumineux, alors même qu’il est profondément tragique. Wayne Roberts, tout comme il l’avait fait avec « Katie says goodbye« , arrive à aller au fond de son sujet, sans jamais tomber dans la dramatisation à outrance. Le cinéaste arrive toujours à offrir de la lumière, dans un ensemble sombre et c’est avec plaisir et émotion qu’on suit ce petit film jusqu’à son dernier plan ô combien beau et plein de sens.

Si « Richard says goodbye » est un film qui fonctionne aussi bien, c’est aussi parce qu’il peut se vanter d’avoir un casting impeccable et notamment un Johnny Depp qui n’a pas été aussi touchant depuis très longtemps. L’acteur est totalement investi dans ce personnage et ça fait beaucoup de bien de le voir composer sans tout l’attirail qu’il peut avoir habituellement. Touchant, juste, beau, la remise en cause de son personnage est magnifique, les réflexions qui le parcourent sont très profondes et Depp est on ne peut plus subtil et bon. D’ailleurs, plus d’une scène, notamment entre lui et son meilleur ami, ou encore avec sa famille, ont eu la fâcheuse tendance à prendre les émotions par surprise (si l’on peut dire). Même si l’écriture est impeccable, même si la mise en scène est juste, il ne fait alors nul doute que « Richard says goodbye » sans Johnny Depp ne serait pas le même film et peut-être même qu’il pourrait être un film moins intéressant et passionnant.

Ce deuxième opus de la trilogie « Goodbye » est donc une belle réussite et même une réussite qui s’élève un cran au-dessus de « Katie says goodbye« , car ici, Wayne Roberts arrive à surprendre avec un film qui finalement ne l’est pas vraiment. « Richard says goodbye » est beau, tendre, triste, tragique, et en même temps tellement lumineux. Émotion, humour, et surtout un excellent Johnny Depp sont au rendez-vous. Avec ce constat de fait, on ne peut donc que vous conseiller de faire une pause sur Amazon Prime pour découvrir ce joli petit film injustement privé de salle.

Note : 15/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Une réflexion sur « Richard Says Goodbye »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.