décembre 2, 2020

Turbo

turbo-est-le-film-d-animation-le-plus-attendu

De : David Soren

Avec les voix originales de : Ryan Reynolds, Paul Giamatti, Michael Pena, Michelle Rodriguez et Samuel L. Jackson

Année : 2013

Pays : Etats-Unis

Genre : Animation

Scénario : Darren Lemke, David Soren

Résumé :

Theo est un escargot de jardin. Comme tant d’autres, il passe la majorité de son temps à infester des potagers et à éviter de se faire grailler. Mais la nuit tombée, il se gave de cassettes vidéo des exploits de son idole : Gui La Gagne, champion de Formule 1. Il nourrit l’espoir secret de devenir, lui aussi, un champion de F1 et il s’exerce tous les soirs : son record ? 30cm en 17 minutes… il est bien loin des performances de son idole. Malgré lui, il se retrouve au cœur d’une course clandestine et, suite à un incident, il devient aussi rapide que l’éclair. Theo est recueilli par un sympathique mexicain qui voit en lui un futur champion…

Avis :

D’ordinaire, Turbo n’est pas le genre de dessin-animé que j’irai voir au cinéma. Il y avait bien Planes des studios Pixar mais, n’ayant pas spécialement apprécié Cars, je n’étais pas emballé de voir des voitures avec des ailes. Ça sera donc Turbo ! Je n’ai jamais vraiment aimé les bagnoles ni les films qui en parlent. Mais, après tout, ce n’est qu’un film d’animation destiné aux enfants, je m’y suis donc rendu avec ma fille. Le verdict ?

627

Soyons honnêtes, on a connu Dreamworks Animation bien plus inspiré et, à plusieurs reprises, on se croit dans Cars des studios Pixar. On est loin de la perfection de métrages comme Shrek ou le génial Monstres Contre Aliens, mais ce n’est rien d’honteux, le film est visuellement magnifique, des scènes à grande vitesse réalisées avec une grande maîtrise rendant ces plans ultra rapides d’une impeccable fluidité, malgré la 3D. D’entrée de jeu, on se repait du spectacle visuel des artistes de Dreamworks Animation : Une course de Formule 1  à 200 à l’heure, superbement réalisée avec des plans virevoltants, on n’a qu’un mot à la bouche : WAAAAH. De plus, l’utilisation de la 3D est ici relativement bonne. Le relief nous offre, sur certaines scènes, des plans vertigineux.

Après ce prologue à couper le souffle, on fait la connaissance de la colonie d’escargots qui peuple un potager, et là, on s’ennuie ferme. Un horrible sentiment de déjà-vu plombe l’ambiance (1001 pattes, Fourmiz, …). Les gags ne fonctionnent que très rarement (le coup du corbeau) et on a qu’une hâte, que notre héros se barre de ce potager peuplé de ces couillons d’escargots.

Suite à un concours de circonstance, le voici au plein milieu d’une course clandestine à la Fast and Furious et, ô surprise, à la suite d’un accident, il se retrouve rapide comme l’éclair. On s’est bien compris, nous n’avons rien de vraiment original du point de vue scénaristique. En effet, les situations sont archi téléphonées (devinez qui va gagner la course ?), les personnages plus stéréotypés que jamais et les escargots font vraiment penser à Flash Mc Queen et sa bande. Sans parler de ce pitch complétement invraisemblable et  surtout de l’énième morale « Aucun rêve n’est trop grand et aucun rêveur n’est trop petit ».

Mais, malgré cette histoire improbable, on se laisse prendre au jeu, on suit les péripéties de ces gastéropodes et on vibre au fur et à mesure que la course finale progresse. Si les personnages sont stéréotypés, ils n’en demeurent pas moins charismatiques (Angelo, l’un des frères mexicains est vraiment attendrissant), tout comme les personnages secondaires, notamment Paz, qui fait étrangement penser à Michelle Rodriguez (tiens tiens… c’est elle qui la double dans la VO).

Film Review Turbo

Au final, Turbo est un film bourré d’énergie, qui transpire la bonne humeur. Ici pas une once de méchanceté, on prend plaisir à suivre les aventures de ces mollusques baveux. Si on est loin des chefs d’œuvre que nous ont parfois pondus les artistes de Dreamworks Animation, Turbo reste un film d’animation très sympa à suivre, que l’on soit, ou non, féru de sports moteurs. Une agréable surprise pour ce film dont je n’attendais rien. Laissez-vous tenter par Turbo, ça ne révolutionne certes rien, mais vous passerez assurément un agréable moment.

Note : 15/20

Image de prévisualisation YouTube

Par Trasher

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.