octobre 26, 2020

Regarde les Hommes Tomber

De : Jacques Audiard

Avec Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz, Jean Yanne, Bulle Ogier

Année : 1994

Pays : France

Genre : Policier, Drame

Résumé :

Simon, un représentant d’une cinquantaine d’années, mène une vie ennuyeuse dont les seuls moments de joie sont ses retrouvailles avec son meilleur ami, Mickey. Deux ans plus tôt, Marx, un truand vieillissant, prend sous son aile Johnny, un jeune homme quelque peu stupide, qui le suit partout comme un chien, et à qui il va apprendre les rudiments du métier. Quand Mickey est blessé en service et tombe dans le coma, Simon abandonne famille et travail et se lance à la recherche des meurtriers de son ami. Ses soupçons se portent sur deux hommes : Marx et Johnny…

Avis :

Jacques Audiard, rien qu’à l’évocation de son nom, c’est une certaine idée du cinéma français qui se dégage. Jacques Audiard, c’est l’un de nos très grands réalisateurs actuels. C’est un cinéma qui étonne et passionne depuis plus d’une vingtaine d’années. On peut même dire que c’est l’un des seuls réalisateurs qui attire rien qu’avec ce nom. Qu’importe si le nouveau Audiard se présente comme bon ou mauvais, on a envie de voir le dernier Audiard qui se présente à nous. Comme tout réalisateur, il a bien fallu commencer par quelque chose et les débuts de Jacques Audiard en metteur en scène se font ici. Après avoir pendant presque vingt ans écrit des scénarios pour les autres, Jacques Audiard, en 1994, passe enfin derrière la caméra.

J’aime beaucoup trop le cinéma de Jacques Audiard. J’ai vu tous ses films, enfin, je peux le dire aujourd’hui, car dans sa filmographie, il ne me restait que ce « Regarde les hommes tomber« . Difficile à trouver, j’ai enfin mis la main dessus et je me suis empressé de le découvrir et pour la première fois, j’en ressors profondément déçu. Si « Regarde les hommes tomber » a bien les allures que j’adore et j’admire chez le cinéaste, s’il est tenu par de grands acteurs, Jean-Louis Trintignant et Jean Yanne entre autres, ce premier chapitre de la très belle filmographie de Jacques Audiard n’aura pas réussi à m’intéresser. Malgré des scènes bien fichues, il n’y aura rien eu à faire, je suis complétement passé à côté de ce film qui s’est révélé certes osé, mais bordélique, et finalement agaçant. Bref, une belle déception.

Simon est un représentant d’une cinquantaine d’années qui s’ennuie dans sa vie. Un jour, alors qu’il rend service à un ami flic, Mickey, ce dernier se fait tirer dessus. Simon se met alors en tête de trouver qui a tiré sur Mickey. En parallèle de ça, Marx, un vieil homme, fait la connaissance de Johnny, un jeune homme quelque peu stupide. Les deux hommes deviennent inséparables. Après des galères et des petits boulots à droite et à gauche, les deux hommes finissent par se retrouver à tuer des gens pour le compte de truands.

Après des années de recherches, j’ai enfin mis la main sur un DVD de « Regarde les hommes tomber » et je dois bien avouer que j’en ressors déçu de ce premier tour de caméra signé Jacques Audiard. Une déception d’autant plus grande que si l’on y regarde de plus près, le film pose déjà toutes les bases qu’on adore chez le réalisateur, mais rien n’y fera, ce premier film fut un long et ennuyant moment de cinéma.

Partant d’emblée sur les routes du thriller noir, Jacques Audiard montre de l’ambition avec cette intrigue qui alterne entre deux timelines. D’ailleurs, si l’on prend les deux histoires en elles-mêmes, elles peuvent être intéressantes, même si elles demeurent très classiques. Plus largement encore, le scénario, sur son fil rouge, pour rejoindre les deux intrigues, est très classique et tout demeure très prévisible, ce qui est dommage. Mais à la rigueur, cela aurait été plus que pardonnable, « Regarde les hommes tomber » est un premier film. Mais malheureusement pour ce film, il n’y aura pas que le classique de son intrigue qui va décevoir. Le film manque de rythme, on peut même dire qu’il n’a pas vraiment de rythme. Ça traîne en longueur, et Jacques Audiard passant d’une intrigue à l’autre finit par tout embrouiller, au point qu’il en ressort un sacré bordel. Bien souvent, on ne comprend pas bien pourquoi le réalisateur décide de nous montrer telle ou telle action et finalement et tristement, on reste dans l’attente que le film finisse par prendre. Malgré le classique de son histoire, on pouvait espérer que le film prenne et finisse par nous tenir, mais malgré de très bonnes scènes qui démontrent bien tout le talent de Jacques Audiard, rien ne se passera et quand enfin « Regarde les hommes tomber » réussira à nous tenir, ce sera le final.

Autre élément qui n’aidera pas le film, c’est le manque de sentiment et au-delà de ça, le manque d’accroche avec les personnages. Certes, chacun d’eux est très bien campé par les comédiens, Jean-Louis Trintignant, Mathieu Kassovitz et Jean Yanne, mais là encore rien n’y fait, si les acteurs sont bons, les personnages eux, manquent d’émotions et ils ont bien du mal à nous tenir. Pourtant, on attend que ça, on sent bien qu’ils ne vont pas tarder à nous embarquer, mais là encore, ça se produit trop tard et finalement, on en ressort plus qu’agacé de les avoir suivi.

« Regarde les hommes tomber » est donc une déception. Une grande déception pour ma part, puisqu’il est le premier film de ce grand metteur en scène, qu’est Jacques Audiard, auquel je n’accroche pas. Les bases du cinéma d’Audiard sont bien présentes, certaines scènes sont même très fortes, et le talent d’Audiard transpire, mais rien n’y aura fait, « Regarde les hommes tomber » n’aura été qu’attente. Attente que le film et l’intrigue prennent leur envol, attente que les personnages finissent par être touchants. Attente qu’Audiard injecte de la vie, des émotions, des sentiments… Bref, une belle déception. Heureusement, Audiard a su m’embarquer dès son deuxième film.

Note : 08/20

Par Cinéted

AqME

Amateur d'horreur, Métalleux dans l'âme, je succombe facilement à des images de chatons.

Voir tous les articles de AqME →

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.