Fringe Saison 4

D’Après une Idée de : J.H. Wyman et Jeff Pinkner

Avec Anna Torv, Joshua Jackson, John Noble, Jasika Nicole

Pays: Etats-Unis

Nombre d’Episodes : 22

Genre : Science-Fiction

Résumé :

Quand un vol international arrive à l’aéroport de Boston et que les passagers et l’équipage sont retrouvés morts, l’agent du FBI Olivia Dunham se voit confier l’enquête. Lorsque son partenaire est grièvement blessé, elle trouve une aide inattendue auprès du Dr Walter Bishop, un scientifique brillant mais fou, et de son fils, Peter. Ils ne tardent pas à découvrir que le drame du vol 627 n’est qu’une infime partie d’une bien plus grande et choquante vérité…

Avis :

La saison 4 de Fringe remet beaucoup de compteurs à zéro et la série regagne en force, reprenant les enquêtes paranormales et redémarrant sur un fil rouge inédit et captivant. La fin de la saison 3 nous avait laissés pantois : Peter avait finalement décidé d’activer la machine et, malgré des conséquences positives pour les deux univers, il n’a pas eu autant de chance de son côté. L’histoire a été réécrite et l’a comme oublié sur le chemin. Il ne fait plus partie de son monde, ni de l’autre. Personne ne se souvient de lui et il est comme un intrus. Pourtant, le téléspectateur le voit et se souvient (forcément), ce qui est plutôt perturbant et amène des situations dérangeantes. Le générique n’est plus de la même couleur pour nous rappeler cet état de fait (le fond est jaune). Nous suivons en effet une nouvelle ligne temporelle. Fringe ne s’effraie pas à compliquer davantage les choses.

Les personnages ayant côtoyé Peter ne sont également plus pareils, étant donné qu’ils ne l’ont jamais rencontré. Olivia n’est plus amoureuse ni aussi heureuse, et Walter regrette de ne jamais avoir eu de fils. On découvre encore des facettes différentes d’acteurs déjà incroyables. Olivia et Walter sont de nouvelles versions d’eux-mêmes et ils plaisent toujours autant. Des réminiscences de souvenirs de Peter viennent les troubler de temps à autre. Peut-être qu’ils finiront par se rappeler et redevenir complètement eux-mêmes ?

La saison 4 de Fringe introduit un nouveau personnage, bien que l’acteur ne nous soit pas inconnu. Vous vous souvenez de l’agent Lincoln Lee de l’univers parallèle ? Nous n’avions pas rencontré son double dans l’univers habituel et pour cause. La présence de Peter aurait empêché qu’il se fasse remarquer par Olivia. Dans cette nouvelle ligne temporelle, dès le premier épisode, ce personnage entre en piste. Son charisme saisissant nous le fait rapidement apprécier. Déterminé, calme et posé, réfléchi, ce nouveau Lincoln, différent de celui de l’univers parallèle, va s’insérer à la division Fringe et ce qu’il découvrira ira bien au au-delà que tout ce qu’il avait imaginé. Il deviendra un partenaire de choix pour Olivia qui pourra compter sur lui. Cette nouvelle relation évolue calmement et est plaisante à suivre. On s’attache facilement à ce personnage attentionné et plutôt mignon dans ses manies.

La relation entre Walter et Olivia n’a jamais été aussi prenante étant donné que Walter n’a plus qu’elle et Astrid pour ne pas retomber dans ses folies. Lorsque Peter refait surface, personne ne le reconnaît mais il tente malgré tout de nouer des liens avec ceux qu’il aime, ou qu’il aimait (les paradoxes temporels ne sont jamais simples). Son Olivia n’est d’ailleurs plus celle qu’il a connue et il se persuade de s’être trompé d’univers parallèle. Walter se sent mal en la présence de son ancien fils, et fuit cette apparition qui lui rappelle toutes ses erreurs passées. Notre scientifique dingue n’a jamais été aussi perturbé et cela nous touche. La série nous interroge ainsi sur l’impact qu’ont les rencontres sur notre vie et notre personnalité. Serions-nous les mêmes si nous n’avions pas rencontré telle ou telle personne ?

Le trio Peter-Olivia-Lincoln fait des ravages et enchaîne les enquêtes et les voyages temporels entre l’autre univers avec qui ils continuent de collaborer, notamment à cause d’histoires impliquant des métamorphes et Jones, un des méchants des anciennes saisons qui revient plus fort que jamais. L’entreprise Massive Dynamic est aussi impliquée et de nombreux épisodes mettent en avant des enfants ayant subis des tests de leur part. Olivia n’est pas en reste et se voit manipulée pour ses capacités. Les actions s’enchaînent et la présence des Observateurs amène de forts suspenses, notamment quand certains viennent révéler certaines vérités à Olivia, sur sa fin à venir.

L’autre Olivia et son équipe de l’univers parallèle nous enchantent toujours autant et collaborent étroitement avec l’équipe de choc de l’univers originel, amenant des situations à la fois comiques et captivantes. Les deux Astrid sont même mises en valeur dans un des épisodes, le onzième, le Faiseur d’anges. L’épisode 6, Une journée sans fin, et l’épisode 10, Arrêt sur image, sont particulièrement émouvants dans leur thème et mise en scène. Une journée sans fin met en avant l’amour d’un homme qui ne pouvait abandonner sa femme, et Arrêt sur image nous montre la grandeur d’âme d’une adolescente qui aura tout essayé pour sauver les autres.

La fin est spectaculaire et la survie des deux univers est encore en jeu. Cette saison très rythmée ne laisse pas au spectateur le temps de souffler.

Cette saison est particulièrement dramatique et de nombreux héros meurent. Les spectateurs les plus sensibles en auront pour leur dose. La saison 4 marque une sorte de fin de la série, même si celle-ci se poursuit en une ultime saison. L’épisode 19, Armée secrète est un épisode à part, étonnant et inattendu, avec un générique qui sera en fait celui employé pour la saison 5. Le texte défilant au début de l’épisode est inspiré par celui du film Blade Runner, et nous plonge dans un univers futuriste dans lequel les Observateurs ont pris le contrôle. Comment ? Pourquoi ? La prochaine saison nous en révélera plus…

Note : 19/20

Par Lildrille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net