La Vie Scolaire – Sortez vos Cahiers de Liaison

De : Grand Corps Malade et Mehdi Idir

Avec Zita Hanrot, Liam Pierron, Soufiane Guerrab, Alban Ivanov

Année : 2019

Pays : France

Genre : Comédie, Drame

Résumé :

Une année au cœur de l’école de la république, de la vie… et de la démerde ! Samia, jeune CPE novice, débarque de son Ardèche natale dans un collège réputé difficile de la ville de Saint-Denis. Elle y découvre les problèmes récurrents de discipline, la réalité sociale pesant sur le quartier, mais aussi l’incroyable vitalité et l’humour, tant des élèves que de son équipe de surveillants. Parmi eux, il y a Moussa, le Grand du quartier et Dylan le chambreur. Samia s’adapte et prend bientôt plaisir à canaliser la fougue des plus perturbateurs. Sa situation personnelle compliquée la rapproche naturellement de Yanis, ado vif et intelligent, dont elle a flairé le potentiel. Même si Yanis semble renoncer à toute ambition en se cachant derrière son insolence, Samia va investir toute son énergie à le détourner d’un échec scolaire annoncé et tenter de l’amener à se projeter dans un avenir meilleur…

Avis :

Grand Corps Malade est l’un des artistes qui s’est fait le plus remarquer au cours des années 2000. Popularisant le slam, Fabien Marsaud de son vrai nom s’est peu à peu imposé sur la scène française. Outre la musique, Grand Corps Malade s’est aussi illustré à l’écrit en publiant « Patients« , un livre où le slameur raconte son parcours et sa reconstitution. De ce livre va alors naître un film, « Patients« . Grand Corps Malade réalisateur, on ne l’attendait pas dans ce domaine et force est de constater que « Patients » est une très belle réussite qui s’inscrit directement dans ce que le cinéma français a de plus beau à offrir.

« Patients » était un film intime pour Grand Corps Malade, puisque ça le racontait lui et s’aventurait sur un sujet qu’il connaissait très bien. Alors qu’on aurait pu penser que ce coup d’essai ne serait qu’une parenthèse dans la carrière du slameur, il n’en fut rien, puisqu’à peine deux ans après « Patients« , voici que Grand Corps Malade revient à la réalisation, toujours accompagné de Mehdi Idir. Loin des couloirs des maisons de rééducation, cette fois-ci, le duo de réalisateurs a décidé de s’attaquer à une autre forme d’éducation, pour un film intéressant, humain, bourré d’humour, de vannes et de punchlines géniales. Mais un film qui demeure aussi très classique, trop classique pour pleinement nous marquer. Il n’en restera pas moins un divertissement sincère brossant le portrait d’une génération perdue et le constat d’une urgence pour l’éducation nationale, qui, un peu comme ses élèves, finit par être perdue par manque de moyens.

Samia est une jeune CPE qui vient d’être mutée de son Ardèche natale dans un lycée de Saint-Denis. Elle va découvrir les problèmes de discipline, la réalité des quartiers et surtout d’un collège dans ces quartiers. Samia va très vite prendre goût à cette ambiance générale et parmi tous les élèves à problèmes du collège, il y a le jeune Yanis…

Grand Corps Malade et Mehdi Idir qui posent ensemble leur regard sur l’éducation, forcément après leur magnifique « Patients« , le projet donnait très envie et le résultat donne un joli film. « La vie scolaire » est un film très intéressant de par le regard sans jugement qu’ils posent sur ces personnages. Reprenant dans un sens ce qui avait fait le succès du premier film, c’est-à-dire un jalonnement entre sujets graves et humour, les deux réalisateurs soulèvent de bonnes questions et peignent avec réalité et justesse le portrait de jeunes à la dérive, mais aussi le portrait d’une éducation nationale qui s’implique, mais dont on lui met des bâtons dans les roues. Les deux réalisateurs posent un constat, tout en livrant un film qui restera divertissant, et même amusant. Jamais dans le reproche, jamais dans le jugement, on sera même étonné de par certains sujets que le film raconte ou encore le portrait que peint le film de ses personnages, celui de Yanis étant le plus intéressant (Liam Pierron excellent !), élève intelligent mais perturbant, qui finalement n’arrive pas à s’intéresser ni à comprendre ce que peut lui apporter l’école.

En plus des sujets intéressants qui jalonnent l’intrigue, « La vie scolaire » est aussi très intéressant parce qu’il tient des personnages qui sont tous, à leur manière, intéressants. Reprenant une partie du casting de « Patients« , les deux réalisateurs nous offrent quelques personnages qu’on va beaucoup aimer suivre, Samia impeccablement tenue par Zita Hanrot, le prof de math tenu par Soufiane Guerrab, le prof de géo tenu par Antoine Reinartz, ou encore Issa joué par Moryfère Camara. Mention spéciale pour Gaspard Gevin Hié et le mec qui joue le prof de sport qui sont vraiment à mourir de rire.

« La vie scolaire » est donc un bon film, mais c’est aussi un film qui a ses faiblesses et la principale, c’est le classicisme de son scénario. Si tout est bien fait, bien écrit, bien tenu, s’il y a de l’idée dans la mise en scène, si le film regorge de bons moments, qu’il tient une BO géniale, et s‘il y a un vrai souci dans l’écriture des vannes par exemple, dans son fil rouge, « La vie scolaire » demeure un film qui n’arrive pas à s’émanciper de ce qui a déjà été fait sur ce sujet. Certes, les deux réalisateurs parlent très bien de ces jeunes perdus face à leur avenir ou encore face au regard qu’on peut porter sur eux, au vu du quartier duquel ils viennent. Certes le constat sur l’éducation nationale est là et il est intéressant, pour ne pas dire essentiel, mais en termes de surprise et de divertissement, « La vie scolaire » n’apporte rien de vraiment neuf et suit son cahier des charges à la lettre c’est bien dommage. Après, comme je le disais, c’est loin d’être mauvais, c’est même tout le contraire, mais au vu du génial « Patients« , force est de constater que « La vie scolaire » ne marque pas autant.

Cette deuxième réalisation pour Grand Corps Malade et Mehdi Idir demeure toutefois un divertissement de très jolie facture, et même si le film n’est pas aussi marquant que le précédent des deux cinéastes, il demeure amusant, divertissant, intéressant dans ce qu’il pointe du doigt et surtout, il est tenu par des personnages et des acteurs qu’on aime énormément.

Note : 15/20

Par Cinéted

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Facebook : Lavisqteam.fr – Contact: lavisqteam@laposte.net